Rentrée littéraire 2016 : Là où les lumières se perdent de David Joy
JeanMorzadec
Libraire Cultura

David-Joy-Lumieres-se-perdent.jpg

Là où se perd la lumière règne la nuit. Intervient alors la littérature, royaume où le lecteur est roi et où David Joy nous impressionne par l’ampleur de son imaginaire.

 

Caroline du Nord. Dans les Appalaches, McNeely est un nom qui fait peur. Plus qu’un nom, c’est presque une malédiction pour Jacob, dix-huit ans, fils de Charly McNeely, le baron de la drogue local.  Amoureux de son amie d’enfance, Maggie Jenkins, Jacob n’a guère l’occasion de se montrer romantique. Il est le dauphin, il doit se faire craindre et respecter. Après un passage à tabac qui tourne mal, Jacob se trouve confronté à un dilemme : doit-il prendre ses responsabilités et payer pour ses actes afin d’aller vers la lumière, ou bien s’enfoncer dans les ténèbres en suivant la voie paternelle ? Jacob garde l’espoir de sauver son âme.

 

Jean Morzadec

 

Une plongée littéraire dans la noirceur de l’âme humaine ! Eric, libraire Cultura