Découvrez le métier de e-libraire chez Vivlio
LeaCultura
Community Manager
Le monde du livre regorge de métiers tous plus passionnants les uns que les autres. Et c'est à travers une série d'interviews d'acteurs de la chaîne du livre que nous vous proposons de les découvrir.

 

Aujourd'hui je vous propose de découvrir le métier de e-libraire. C'est Manon Séval qui travaille sur l'animation commerciale de la librairie en ligne Vivlio qui a accepté de répondre à nos questions. 

 

Différences avec le métier de libraire en magasin, mise en avant de coups de cœur, animations... @ManonVivlio vous dit tout sur son métier.Manon Seval.jpg

 

 

 

 

  • Peux-tu te présenter en quelques lignes. 
Bonjour, je m’appelle Manon Séval et je suis e-libraire chez Vivlio, une entreprise lyonnaise qui accompagne les libraires dans la vente d’ebooks et de liseuses, tout en développant son propre écosystème de lecture numérique.  

 

J’aime lire depuis que je suis toute petite et, même si je suis une lectrice très curieuse, mes genres de prédilection restent le roman contemporain, le thriller (ou roman policier) et la fantasy. Je suis également une grande fan de mangas ! 

 

 

 

  • Parle-nous de ton parcours scolaire et professionnel. 
J’ai eu un BAC S, puis je suis entrée à l’université, où j’ai passé une licence Culture Humaniste et Scientifique. J’ai étudié de très nombreux domaines de connaissances pendant 3 ans, ce qui a été particulièrement enrichissant.  

 

Ensuite, j’ai fait une année de césure pendant laquelle j’ai travaillé en tant que conseillère de vente et voyagé. À mon retour, j’ai postulé à un Master 1 Information-Communication. Je voulais un métier « humain », qui fasse appel à la créativité, qui ne soit pas monotone et qui me permette d’écrire beaucoup. La communication était tout indiquée pour moi.  

 

Cette première année de Master, m’a donné l’occasion de découvrir le secteur de l’innovation, en particulier le versant digital. Ce sujet m’a beaucoup plu, et j’ai donc terminé mes études par un Master 2 Création numérique et innovations en communication. 

 

Au moment de démarrer ma vie active, j’étais déjà attirée par le monde de la culture, mais c’est un secteur où les offres d’emploi sont très prisées, d’autant plus pour le domaine de la communication. J’ai donc décidé de m’ouvrir à d’autres opportunités, et j’ai commencé à travailler pour un éditeur de logiciel de modélisation 3D, en tant que Responsable Communication.  

 

Enfin, je suis arrivée chez Vivlio, où j’ai pu réaliser mon souhait de travailler dans le secteur culturel, tout en gardant un pied dans le monde numérique et la communication.  

 

 

  • Quel est ton métier et en quoi consiste-t-il ? 
En tant que e-libraire, je suis la personne qui choisit et qui coordonne les animations commerciales autour des ebooks.

 

Mon but est bien sûr de prodiguer un bon conseil de lecture. Pour cela, je dois m’assurer de bien connaître mon catalogue de livre numériques, en réalisant une veille constante sur l’actualité littéraire. L’équipe dont je fais partie travaille également en direct avec les éditeurs pour être aux premières loges.  

 

Je m’intéresse également à la partie technique de la vente d’ebooks, pour accompagner nos projets numériques, et je suis aussi responsable de la gestion des e-librairies 

 

 

 

  •  Quelles différences entre le métier de libraire et celui de e-libraire ? 
Comme le libraire mes missions principales sont d’organiser la librairie, de conseiller et orienter les lecteurs, et enfin de développer les ventes. En fait, ce sont surtout mes outils qui diffèrent. 

 

Pour organiser la e-librairie, je travaille en synergie avec les services marketing et informatique pour trouver la meilleure façon de présenter notre catalogue en ligne. Je dois aussi savoir administrer un site e-commerce. 

 

Pour conseiller les lecteurs, j’utilise la communication digitale. Je coordonne les campagnes d’animation et participe à leur création : newsletter, site web, réseaux sociaux, affiche en magasin, tous les moyens sont bons ! 

 

Pour développer les ventes, je dois connaître les habitudes des lecteurs numériques. J’analyse le parcours des internautes sur la e-librairie, comme le ferait un libraire en observant les clients de sa boutique. Je regarde aussi les ventes par rayons, livres, supports de lecture, formats, … ce qui me permet de proposer une offre toujours plus adaptée aux attentes des lecteurs.  

 

 

  • Que préfères-tu dans ton métier ? 
Bien sûr j’adore lire, donc ce qui me plaît avant tout, c’est de pouvoir partager ma passion pour les livres. Qu’ils soient papiers ou numériques, peu m’importe. Je trouve aussi très intéressant de connaître les habitudes des lecteurs. Par exemple, savoir combien on vend de livres de tel ou tel auteur. C’est parfois surprenant ! 

 

J’aime imaginer les animations commerciales : se demander ce que les lecteurs pourraient aimer, comment le leur présenter, rédiger un avis sur un livre, mettre en ligne une nouvelle page sur le site, … J’apprécie le fait de produire quelque chose, même si c’est digital.  

 

Je suis aussi très intéressée par les nouvelles technologies, donc ça me plaît de travailler dans un secteur innovant. Il y a encore tellement à découvrir sur les usages des lecteurs de demain, je trouve ça passionnant !  

 

 

 

  • Avec quels autres acteurs de la chaîne du livre as-tu l’habitude de travailler et d’échanger au quotidien ? 
Je travaille plutôt avec les libraires au quotidien, et une collègue de mon équipe s’occupe des relations avec les diffuseurs (ceux qui commercialisent les ebooks). Quand on construit une animation, c’est elle qui va négocier avec les diffuseurs pour qu’ils y participent, par exemple en faisant de la promotion.  

 

Il arrive également qu’on travaille avec un éditeur directement ou un auteur, mais c’est ponctuel. 

 

 

 

  • Le contact avec le client est plus virtuel dans le métier de e-libraire. Comment fais-tu pour mettre en avant et recommander tes coups de cœur ? 
J’en ai déjà parlé un peu plus haut, mais je me sers des différents moyens de communication digitale 

 

J’utilise beaucoup le site Internet bien sûr. Je crée des nouvelles pages pour présenter les sélections du moment, et pour leur donner de la visibilité auprès des clients, je les relaie via différents canaux : newsletters, réseaux sociaux, publicité sur l’accueil du site, librairie intégrée à la liseuse, etc.  

 

Il y a aussi tout un travail de fond, car avec un million de produits, ce n’est pas toujours facile de faire ressortir un ebook. On ajoute donc par exemple des fonctionnalités comme les « avis libraires » ou les « badges coups de cœur », pour enrichir les informations en ligne sur un livre, et lui permettre d’être facilement identifié par les lecteurs.  

 

 

 

  • Pour finir, as-tu un coup de cœur à partager aux membres de la communauté CulturaLivres ?   9_9782368524763_1_75.jpg
  • Je suis très « mangas » en ce moment, donc j’ai envie de recommander la série Moi, quand je me réincarne en Slime 
Le pitch de départ est plutôt simple, mais aussi mystérieux. Un jeune homme meurt à Tokyo et se réincarne en « slime » dans un monde fantastique. Peu à peu il va construire une nouvelle nation, conclure des alliances avec les états voisins, et devenir de plus en plus fort. Il progresse comme dans un jeu vidéo ! La référence à cet univers est par ailleurs très présente, jusqu’aux dessins. Mais ce qu’on retient surtout c’est un bon rythme, des personnages nombreux et attachants, et une intrigue qui soulève à chaque fois de nouveaux mystères pour tenir le lecteur en haleine ! 

 

 

Alors, connaissiez-vous le métier de e-libraire ? N'hésitez pas à poser toutes vos questions à @ManonVivlio dans les commentaires.

 

4 Commentaires
montagne85
Team Lecture

@LeaCultura @ManonVivlio  Merci pour cette interview d'un beau parcours. Il y a une complémentarité entre le libraire et le e-libraire. Ça donne encore plus de moyens de lecture et tout le monde s'y retrouve. 

soff78
Team Lecture

Bonjour @LeaCultura 

 

Les nouvelles technologies donnent naissance à de nouveaux métiers!!

Celui de @ManonVivlio en est la preuve, et il est effectivement complémentaire des libraires physiques.

Je note néanmoins que le contact avec le lecteur final est moins courant, le passage par la librairie réelle semble encore inévitable pour avoir une visibilité. Mais nul doute que des sites exclusivement "vente d'e-books" verront bientôt le jour.

sauniercat79
Guide

Encore une belle découverte, toujours aussi intéressante cette interview métier. Merci @LeaCultura et bravo à Manon.

ManonVivlio
Team Cultura

Bonjour à tous, et merci pour vos commentaires ! Smiley heureux J'étais ravie de pouvoir donner un peu de visibilité à ce nouveau métier encore méconnu, et surtout de pouvoir montrer aux lecteurs numériques que ce ne sont pas des "robots" qui gèrent leur librairie, mais bel et bien de vraies personnes, passionnées de livres !