[INTERVIEW] Ken Follett présente Les Armes de la lumière + petit concours
LeaCultura
Community Manager

Bonjour, un grand merci à tous pour votre participation !

Voici nos chanceux ! 🥳

 

Bravo à @bluelilly @Fannynenette @Anna1 vous remportez chacun 1 exemplaire du livre  Les Armes de la lumière.

 

Merci de me transmettre vos coordonnées complètes à @CharlotteV via la messagerie privée : nom - prénom - adresse postale - téléphone - mail afin de pouvoir vous envoyer vos lots.

 

Bonne journée !

 

************************************************************************************************************

 

Ken Follett est l'un des maîtres du roman historique. Il a sorti le 5 octobre dernier Les Armes de la lumière, le 5e volet de la saga Kingsbridge.

Pour l'occasion, il a accepté de répondre aux questions proposées par @soff78

 

Je vous conseille de lire son interview jusqu'au bout... il est possible que nous ayons une surprise pour vous !

 

articles_ken_follett.jpg

 

 

 

  • Bonjour Ken Follet, nous sommes ravis de vous accueillir pour la première fois sur CulturaLivres. Pour commencer, pouvez-vous présenter votre nouveau roman Les Armes de la lumière s’il-vous-plaît. 

Les Armes de la lumière, le 5e volet de la saga Kingsbridge, commence en 1792 et se déroule pendant la Révolution industrielle. C’était un temps de grands bouleversements : de nouvelles machines étaient installées dans les usines et les moulins, et nombreux étaient ceux qui craignaient de perdre leur emploi. Des hommes forçaient la porte des usines pour détruire les machines qu’ils rendaient responsables de leur chômage, et des femmes forçaient la porte des boulangeries pour voler du pain, ce qui est connu sous le nom de la révolte des ménagères.

Ce temps de grand progrès était donc aussi un temps de grande agitation, pendant lequel les gens ordinaires peinaient à nourrir leurs familles. La situation était aggravée par la guerre contre l’Europe, qui dura vingt-trois ans avant de s’achever sur le champ de bataille de Waterloo.

 

Dans Les Armes de la lumière, nous suivons Sal, une meunière au caractère affirmé, et son fils Kit, alors qu’ils arrivent à Kingsbridge, ville de minotiers prospère, pour commencer une nouvelle vie après la mort tragique du père de Kit. Bien sûr, il y a aussi de nombreux autres personnages, dont un propriétaire de moulin grippe-sous et retors, un marchand de tissus futé, et la fille au grand cœur d’un pasteur, qui va mettre en place une école du dimanche. 

 

 

46_9782221157718_1_75.jpg

Les armes de la lumière de Ken Follett

En cette fin de XVIIIe siècle, l'Angleterre est dirigée par un gouvernement conservateur qui réprime toute tentative de révolte. De l'autre côté de la Manche, Napoléon Bonaparte accroît inexorablement son pouvoir.
Alors que la guerre est aux portes de l'Europe, la vie des habitants de Kingsbridge est sur le point de basculer. Sal, fileuse téméraire, est témoin d'un accident tragique qui va bouleverser sa vie.
Le courageux Amos, drapier, qui a hérité prématurément du négoce de son père, va devoir affronter le terrible Hornbeam pour rembourser ses dettes. Il sera aidé de Spade, tisserand novateur, et encouragé par la douce Elsie qui se bat pour financer une école où les enfants pauvres pourront apprendre à lire et à écrire.
Entre destins contrariés, jalousies meurtrières, justice arbitraire, guerre sanglante et révolution industrielle, Ken Follett dépeint avec une virtuosité inégalée une génération qui incarne la lutte pour un avenir libre de toute oppression.

 

 

  • Vos romans historiques sont toujours basés sur un contexte réel, puis vous prenez quelques libertés pour faire une histoire romanesque. Qu'est-ce qui vous fait choisir une période de l'Histoire plutôt qu'une autre ?

J’ai toujours été attiré par les ères de grand bouleversement, parce que le conflit est un excellent arrière-fond romanesque. J’aime les histoires de gens qui traversent des crises historiques : guerres, épidémies, révolutions. Ils doivent continuer à vivre leur quotidien – gagner leur vie, tomber amoureux, élever leurs enfants – tandis que le monde entier convulse autour d’eux.

 

 

  • Vous avez commencé par écrire des romans à suspense avant de vous diversifier vers le roman historique. Maintenant vous alternez les deux genres. Qu'est-ce qui vous fait pencher vers l'un ou l'autre quand vous commencez à écrire un nouveau roman ? Avez-vous des "périodes suspense" et des "périodes historiques" ?

Pour moi, ce n’est pas le genre qui compte, mais l’histoire. Si j’ai une idée de roman qui se déroule dans un cadre historique, c’est ce que je vais écrire. Cependant, si je pense à une bonne histoire et que c’est un thriller ou de l’espionnage, c’est cela que j’écrirai. Je pense que pour les artistes de façon générale, il est préférable de se laisser guider non pas par ce que les gens attendent de vous, mais juste par ce que vous pensez pouvoir bien faire.

 

 

  • Kingsbridge est le cadre de nombreux de vos romans historiques, au point qu'on parle maintenant de la "saga Kingsbridge". Quelle relation entretenez-vous avec la petite ville imaginaire de Kingsbridge ?

Quand j’ai inventé Kingsbridge, il y a plus de trente ans maintenant, pour Les Piliers de la terre, je n’imaginais pas l’affection que les lecteurs développeraient pour cette ville. Pour moi, Kingsbridge est devenu un emblème de toute l’Angleterre. Quand je veux construire une intrigue historique, je pense qu’il est utile de la situer dans un lieu petit et familier, et pour moi, ce lieu est désormais Kingsbridge.

 

 

  • En 2021, vous vous êtes impliqué financièrement dans la restauration de la cathédrale Saint-Samson de Dol-de-Bretagne. Pouvez-vous nous dire où en sont les travaux ?

Je crois que les rénovations se passent bien. J’ai visité Dol-de-Bretagne l’année dernière et j’ai vu le travail de restauration de la toiture. C’était une belle journée, et je suis heureux d’avoir pu contribuer à la préservation de ce magnifique bâtiment.

 

 

  • Vous avez récemment participé au diner royal offert par le Président Macron au roi Charles III, dans la Galerie des Glaces du château de Versailles. Une petite anecdote sur cette expérience ?

Je me suis présenté à Mick Jagger et il a dit : « Oh ! J’adore vos livres ! »

 

 

  • Pour terminer, avez-vous un récent coup de cœur à partager à la communauté ?

La Cousine Bette de Balzac. On y trouve une héroïne terrible et fascinante, une bande d’escrocs parisiens totalement sans scrupules, quelques charmantes prostituées, et des personnes convenables dont l’histoire se termine généralement mal. C’est un conte cruel, sur une vengeance intelligente et sans remords – un plat qui se mange ici très froid. J’aime beaucoup Balzac parce qu’il ne cille pas devant la cruauté du monde.

 

 

 

 

Concours

Vous aimez Ken Follett et vous rêvez de lire son dernier roman ? Ca tombe bien, nous avons 3 exemplaires pour vous !

Pour participer, dites-nous dans les commentaires le titre de votre roman préféré de Ken Follet.

Tirage au sort à partir du 11 décembre.

 

 

220 Commentaires

Les dernières actualités

Tout lire >
Les dernières discussions
Tout afficher >
  Dojoji Yukio Mishima   À travers quatre textes révélant l’éventail des talents narratifs de Mishima, le ...
Londres, 1872. Selena, jeune veuve et duchesse de Lushing, n'avait jamais connu la passion. Jusqu'à ce qu'Aiden Trewlov...
Deux morts suspectes perturbent le séjour d'Aggie dans une petite ville thermale du Yorkshire. Des jardins du somptueux ...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >