[INTERVIEW] Vincent Villa présente ADHaine , son nouveau thriller
CharlotteV
Community Manager

Si vous cherchez un nouveau thriller passionnant et percutant, je vous conseille de découvrir le nouveau livre de Vincent Villa, ADHaine dans notre article de blog JUSTE ICI. Un page-turner haletant qui mélange secrets de famille, dérives scientifiques et la passion de deux hommes pour la même femme. Dans une interview exclusive, l'auteur se livre sur son parcours, l'écriture de son roman et ses préférences littéraires !

 

 

articles_culturalivres_itw_villa.jpg

 

  • Bonjour Vincent Villa. Nous sommes ravis de vous accueillir pour la première fois sur CulturaLivres. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Merci de m’accueillir tout d’abord ! Je suis journaliste à France Football puis à l’Equipe depuis vingt-cinq ans. Je ne me voyais pas exercer ce métier ailleurs que dans la presse écrite, car j’ai toujours adoré écrire. Autant que lire, bien entendu. Quand j’étais ado, j’étais un goinfre de livres ! J’étais très éclectique. Je « m’enfournais » des classiques, des pavés, Zola, Balzac, Flaubert, Stendhal... Mais j’étais aussi très sensible à ce qui touchait au suspense, déjà. Je suis venu très tôt à Maurice Leblanc, puis Agatha Christie, Mary Higgins Clark… En grandissant, je suis devenu accro au genre polar/thriller, de façon très exclusive. Et c’est logiquement que j’ai franchi le pas il y a six ans avec l’écriture de Je mangerai ton cœur, mon premier roman publié.

 

  • Votre quatrième roman ADHaine, sortira le 7 septembre prochain aux éditions du 123. Pouvez-vous le présenter pour donner envie à la communauté de le découvrir ?

Le roman, très ancré dans la réalité actuelle, évoque entre autres ces policiers hantés par un dossier irrésolu. À la DRPJ de Versailles, ils sont trois dans ce cas, notamment les deux chefs de groupe de la brigade criminelle, Dorian et Greg. La disparition inquiétante de la femme de Dorian, qui n’est autre que l’ancienne compagne de Greg, va obliger les deux hommes, pourtant fâchés, à enquêter ensemble. Alors que le temps presse, ils vont très vite se rendre compte, pour la retrouver, de la nécessité de résoudre l’un de ces fameux cold case : une femme qu’on a assassinée en lui arrachant le cœur. Dès lors, leurs investigations mouvementées vont les propulser au cœur de la génétique, de la quête des origines et des secrets de famille.

 

ADHaine

 

45_9782376101437_1_75.jpgRésumé : Assommé à son domicile, Dorian Lemaître, chef de groupe à la Crim’ de Versailles, découvre à son réveil que son épouse Sonia a disparu. Cette disparition semble liée au meurtre irrésolu de Lucie Froissart, cheffe du service obstétrique du centre hospitalier, sur lequel enquête Greg Balland, l’ex de Sonia. Entre les deux hommes, la collaboration s’annonce électrique. Une plongée sanglante et pleine de rebondissements entre secrets de famille et secrets de la génétique.

 

 

 

 

 

  • Pourquoi avoir écrit sur la génétique et la généalogie ? La recherche des origines est un thème qui vous fascine ?

Je suis fasciné par tous les bouleversements qu’impliquent les avancées dans le domaine de l’ADN. La généalogie, notamment, a été impactée considérablement. Comment rester insensible à ces très belles histoires de famille, dans lesquelles des personnes se retrouvent ou se découvrent, grâce à la génétique ? Mais il existe aussi des mauvais côtés imaginés par mon cerveau tordu. Il va falloir lire ADHaine pour en savoir un peu plus !

 

  • Comment vous êtes-vous documenté pour écrire votre roman ?

J’ai lu beaucoup d’articles de presse. Et j’ai interrogé certaines personnes sans lesquelles mon roman n’aurait pas pu avoir la même dimension. Il y a eu notamment Bernard Perbal, un docteur en génétique et en droit pour qui l’ADN n’a aucun secret. Ou bien Astrid, membre de PMAnonyme, une association qui défend sur la scène politique les droits des personnes conçues par don.

 

  • Vous aimez partir de thèmes de société pour vos romans. En quoi votre métier de journaliste influence-t-il votre travail de romancier ?

Mon métier me donne d’abord des réflexes pour trouver des contacts et de la documentation. Il m’impose ensuite l’exigence de tout vérifier, jusqu’au moindre détail, pour bannir au maximum les erreurs et les imprécisions. Enfin, il me permet de façonner certains de mes personnages, comme Christopher, le journaliste d’investigation de Paradiction, mon second roman.

 

  • Qu’aimeriez-vous que vos lecteurs et lectrices retiennent une fois la dernière page de ADHaine tournée ?

Que mon roman les a emportés là où ils ne pouvaient l’imaginer au départ. Si c’est le cas, c’est très bon signe, à mes yeux.

 

  • Y a-t-il seulement du polar et du thriller parmi vos livres de chevet ? Quelles sont les auteurs et autrices qui vous inspirent le plus ?

Je ne lis plus que ce genre, je dois l’avouer : mes bibliothèques débordent de thrillers et de polars. Les autres auteurs, je les admire plus qu’ils ne m’inspirent : Franck Thilliez pour sa longévité au sommet, Céline Denjean pour l’aspect sociétal de son œuvre, R. J. Ellory pour sa plume…

 

  • Pour finir, avez-vous un récent coup de cœur à partager aux membres de la communauté CulturaLivres ?

Je ne vais pas me distinguer par mon originalité, mais le livre qui m’a le plus marqué ces dernières semaines est La faille de Franck Thilliez. Un thriller cousu de fil noir, avec la Mort inspectée sous toutes les coutures !

 

 

Alors, connaissiez-vous Vincent Villa ? Avez-vous déjà lu l'un de ses romans ? 

4 Commentaires

Les dernières actualités

Tout lire >
Les dernières discussions
Tout afficher >
"Nous aurions dû être plus courageux. Plus honnêtes l'un envers l'autre. Si l'un de nous était parti, nous aurions tous ...
Très belle histoire, ce livre m'a transporté, m'a fait rêver, une vie au milieu d'une forêt, cette maison, un jardin, de...
Cela fait trois ans qu'Akira Tendô, 24 ans, travaille comme un forcené pour une société esclavagiste. Il est en total bu...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >