Interview de Franck Thilliez, l'auteur aux énigmes à succès
Community Manager

 

Copyright_Melania Avanzato1.jpg

Crédit photo : © Melania Avanzato

 

"Il était deux fois", le nouveau roman de Franck Thilliez publié le 4 juin 2020, connaît déjà un grand succès auprès des lecteur(e)s. Spécialiste des intrigues, son énigme 100% thilliesque fait le plaisir des irréductibles. Une chose est certaine, le romancier arrive toujours à nous surprendre, et n'a pas fini de nous montrer l'étendue de son talent. 

 

Je vous laisse découvrir l'interview faite par nos libraires @Juliette-Creil et @Libraires_Balma !

 

Il y a un lien étroit entre vos deux romans, "Le manuscrit inachevé" et "Il était deux fois". Avant toute chose, pour nos quelques lecteurs qui n’auraient pas encore lu "Le manuscrit inachevé", pouvez-vous nous dire s’il faut absolument l'avoir lu pour lire votre nouveau roman ?
Non, ce n’est pas forcément nécessaire. J’écris chacun de mes romans, y compris avec la série Sharko/Henebelle, pour qu’un nouveau lecteur puisse lire le livre sans forcément connaître mon univers. Quand on lit "Il était deux fois" en ayant lu "Le manuscrit inachevé", il se dégage néanmoins une jouissance encore plus forte dans la lecture. C’est une sorte de cadeau que j'ai fait à mes fidèles lecteurs qui me suivent depuis des années. Les nouveaux lecteurs, eux, ne décèleront pas cette couche cachée mais cela ne gâchera en rien leur lecture.
 
Aviez-vous déjà en tête "Il était deux fois" quand vous avez écrit "Le manuscrit inachevé" ?
Non, pas à l’époque. Mais j’avais laissé des portes ouvertes dans "Le manuscrit inachevé", en me disant, sait-on jamais, peut-être un jour, je pourrais développer les zones d’ombres qui demeurent, notamment autour du véritable auteur du "Le manuscrit inachevé", Caleb Traskman.
C’est lorsque j’ai commencé à réfléchir en profondeur à "Il était deux fois" que m’est venue l’idée de relier les deux romans.
 
Après "Rêver", encore un palindrome avec Sagas. Pourquoi cette obsession des palindromes ?
Dans nombre de mes livres, l’image du double, du miroir, de la gémellité, revient souvent. Le palindrome est un mot miroir, j’aime beaucoup jouer avec les mots, allier la forme au contenu, créer une cohérence entre ce que je raconte, et la manière dont je le raconte. Cela permet des niveaux d’intrigues supplémentaires qui plaisent beaucoup aux lecteurs.

Avez-vous reçu beaucoup de demandes d’explications à la suite de la parution de "Il était deux fois" ?
Personnellement non, mais par contre, je vois qu’on en discute beaucoup sur les réseaux sociaux ! Des groupes se créent, uniquement pour parler des « secrets » du livre "Le manuscrit inachevé" et de "Il était deux fois". Les lecteurs de thriller adorent se triturer la cervelle, lever des hypothèses, résoudre des énigmes. Je suis ravi de voir qu’on parle encore de mes livres, même après en avoir tourné la dernière page.
 
Comment avez-vous eu connaissance de l’existence de Plastinarium (le musée allemand dont vous parlez dans le roman) et l’avez-vous visité ?
Cela fait parti des sujets qui m’intéressent depuis des années, et autour desquels je fais régulièrement des recherches. Souvent, entre deux romans, au moment où je suis en quête de nouvelles idées, je tape des mots sur Internet, souvent en rapport avec le milieu scientifique et médical, et je regarde jusqu’où cela me mène. C’est de cette manière que j’arrive à découvrir des sujets incroyables, des affaires criminelles, des comportements déviants dont je ne soupçonnais même pas l’existence.

Les lieux sont importants voire marquants (la ville de Sagas, la maison près des plages, le phare de la ville) dans votre roman : est-ce que ces lieux existent ?
En effet, les lieux sont extrêmement importants, il faut les traiter comme des personnages. Les lieux vont contribuer à instaurer l’atmosphère qui va emprisonner le lecteur dans votre histoire, qui va le transporter dans votre monde imaginaire. La plupart des lieux qu’on retrouve dans mes romans existent, mais pour Il était deux fois par exemple, j’ai créé la ville de Sagas, que j’ai ancrée dans la vallée bien réelle de l’Arve, en Haute Savoie. Je voulais une ville qui corresponde exactement à l’image que j’en avais pour mon histoire : coincée dans une vallée où le soleil peine à percer, humide, sombre, avec une petite gendarmerie et une grande prison, cernées de montagnes et d’immenses forêts de pins… Pas le genre d’endroit où l’on irait passer ses vacances !

Le nom d’un certain Minier apparait dans le roman, s’agit-il d’un défi perdu avec Bernard ?
Un petit clin d’œil entre nous ! J’apprécie beaucoup Bernard, tant pour l’homme qu’il est dans la vraie vie, que pour ses romans, d’une grande qualité. Je prends beaucoup de plaisir à lire ses intrigues. Nous écrivons certes des histoires très différentes, mais qui ont souvent un fond commun. C’est d’ailleurs parfois troublant, la manière dont nos idées se télescopent : au moment où sortent nos romans (souvent à la même période), on se rend compte qu’on a écrit sur des sujets très proches ! (par exemple, dans son petit dernier, La vallée,  il parle d’un « Lac noir », et moi aussi !)
 
Une petite question pour les fans : Est-ce que Sharko et Hennebelle vont bien ? Comment ont-ils vécu le confinement ? A quand le prochain opus ?
Ils vont parfaitement bien ! Ils avaient traversé de belles épreuves dans Luca et avaient un peu le besoin de se reposer. Cependant, je dois vous avouer que Sharko a été très actif durant le confinement, mais chut !
 
Vous avez un public de fans fidèles et chaque année le « Thilliez Tour » passe par de nombreuses librairies et festivals. En cette période de post confinement, est-ce que cela vous manque ? Vous tarde t-il de revenir à leur rencontre ?
La sortie d’un roman est en effet un grand moment d’échange avec les lecteurs, que je vais rencontrer un peu partout en France. Nous avions prévu une belle tournée avec ma maison d’édition, qui n’a malheureusement pas pu avoir lieu. Nous nous sommes adaptés à la situation, en proposant des dédicaces tout de même à distance (dans la mesure du possible !), des « live » sur les réseaux sociaux ou des vidéos enregistrées. Mais rien ne vaut les vraies rencontres, et j’ai hâte de retrouver les lecteurs dans les prochains mois !
 
Retrouvez tout l'univers littéraire de Franck Thilliez sur Cultura.com.
 
9 Commentaires
Passager

La chambre des morts

Passager

Bonjour, 

Je participe avec plaisir et je réponds : "la chambre des morts".

Merci pour ce concours.

Passager

Très envie de lire ce nouveau roman, je participe avec plaisir à ce Tirage au sort : La chambre des morts

En espérant être chanceuse ! 😁 

Passager

Bonjour, j'essai j'adore ce qu'ecris cet auteur....

Le chambre des morts. 

Passager

Bonjour je participe avec plaisir et l réponse est la chambre des morts 

Passager

Bonjour je suis fan nonnnnnn absolu j'adore et je tente ma chambre pour le livre dédicacé  

Ils se sont rencontrés dans la.chambre des morts.

 

Passager

Je tente ma chance 🤞🏼🍀

Nous rencontrons Lucie Hennebelle pour la première fois dans "La Chambre des morts".

Merci à Cultura de nous offrir la chance de gagner des livres dédicacés par un si grand auteur !! 

Guide

merci pour cette interview.. @lisa-cultura 

Community Manager

@lisa-cultura @Juliette-Creil et @Libraires_Balma merci pour cet interview autour ce thriller qui semble être addictif ! 

Hâte d'avoir votre avis sur "Il était deux fois" et peut être aussi sur "Le manuscrit inachevé"