La Rentrée Littéraire de Janvier 2021 : les romans étrangers et polars !
laurene-cultura
Community Manager

Rentrée littéraire étrangère.png

 

Après vous avoir dévoilé nos coups de cœur de la Rentrée Littéraire française, découvrez aujourd'hui les romans étrangers et les polars qui ont su captiver nos libraires.

 

 

Les romans étrangers :

 

Pachinko de Min Jin Lee

 

9782368125250.jpg

L'histoire nous a failli, mais qu'importe.
Début des années 1930.
Dans un petit village coréen, la jeune Sunja se laisse séduire par les belles paroles et tendres attentions d'un riche étranger. Lorsqu'elle découvre qu'elle est enceinte et que son amant est déjà marié, elle est confrontée à un choix : devenir, comme tant d'autres jeunes femmes dans sa situation, une seconde épouse, une « épouse coréenne » ou couvrir sa famille de déshonneur. Elle choisira une troisième voie : le mariage avec Isak, un pasteur chrétien qu'elle connaît à peine et qui lui offre une nouvelle existence au Japon. Cette décision est le point de départ d'un douloureux exil qui s'étendra sur huit décennies et quatre générations.

 

 

Le train des enfants de Viola Ardon

 

5149TDAtegL._SX195_.jpg

1946, Naples. Amerigo quitte son quartier natal comme de nombreux enfants défavorisés du Sud de l'Italie, suite à une campagne de lutte contre la pauvreté menée par le parti communiste. Il part vivre quelques mois dans une famille de Bologne. Loin de ses repères et de sa mère Antonietta, le jeune garçon tente de s'intégrer dans ce nouveau monde.

 

L'avis de @Cécile-Creil : "Un très bon roman. J'y ai découvert l'histoire d'enfants de Naples partant vers le Nord de l'Italie après la seconde guerre mondiale pour séjourner dans des familles d'accueil pour s'éloigner de la pauvreté de leurs parents et se refaire une santé, le tout à l'initiative des communistes. On suit Amerigo avec ses réflexions et son regard d'enfant, quittant sa mère et arrivant dans cette famille de transition. C'est l'histoire d'un amour partagé entre ces deux vies, la pauvreté et la véritable mère dans le sud et de l'autre côté une nouvelle famille et un confort inconnu auparavant. Ce personnage est attachant et ce roman est touchant, à conseiller."

 

 

Le grand jeu de Graham Swift

 

unnamed (3).jpg

Un vent de magie souffle sur la jetée de Brighton au coeur de l'été 1959. C'est dans le théâtre de cette station balnéaire anglaise que se produisent chaque soir Jack Robbins, Ronnie Deane et Evie White. Cet époustouflant trio offre aux vacanciers du bord de mer un spectacle de variétés à nul autre pareil. Sur les planches, ils deviennent Jack Robinson, malicieux maître de cérémonie, Pablo le Magnifique, magicien hors pair, et Eve, sublime assistante au costume étincelant. Le succès ne se fait pas attendre et leur numéro se retrouve bientôt en haut de l'affiche. Le charme n'opère d'ailleurs pas uniquement sur scène : au fil de l'été, les deux amis succomberont l'un et l'autre à celui, irrésistible, d'Evie. Au risque de tout perdre.

 

 

Les Vilaines de Camila Sosa Villada

 

editions-metailie.com-les-vilaines-vilaines-hd.jpg

La Tante Encarna porte tout son poids sur ses talons aiguilles au cours des nuits de la zone rouge du parc Sarmiento, à Córdoba, en Argentine. La Tante – gourou, mère protectrice avec des seins gonflés d’huile de moteur d’avion – partage sa vie avec d’autres membres de la communauté trans, sa sororité d’orphelines, résistant aux bottes des flics et des clients, entre échanges sur les derniers feuilletons télé brésiliens, les rêves inavouables, amour, humour et aussi des souvenirs qui rentrent tous dans un petit sac à main en plastique bon marché. Une nuit, entre branches sèches et roseaux épineux, elles trouvent un bébé abandonné qu’elles adoptent clandestinement. Elles l’appelleront Éclat des Yeux.

 

 

Les polars :

 

LËD de Caryl Fére

 

led caryl ferey.jpg

Au lendemain d'un ouragan arctique, le cadavre d'un éleveur de rennes émerge des décombres d'un immeuble, arraché par le vent. Flic taciturne originaire d'Irkoutsk, Boris se trouve chargé d'identifier le corps. Une enquête sur une affaire de corruption l'a mené droit à un juge et à son supérieur, elle aurait aussi bien pu l'entraîner dans sa tombe. Il doit sa mutation à trois cents kilomètres au nord du cercle polaire à sa bonne étoile... L'autopsie du vieux Nenets, cet éleveur nomade qui n'avait sans doute rien à faire à Norilsk, révèle un meurtre. Et l'enquête de Boris prend un tour bien plus capricieux. Parce qu'à Norilsk, tout le monde se surveille et la corruption est généralisée. 
 
L'avis de @DavidChambray : "Très efficace et richement documenté, l'intrigue dans le Norilsk, l'une des zones les plus polluées de la Russie, un ancien goulag réaménagé en grosse usine à ciel ouvert pour l'extraction des minerais. Un Nenets, autochtone des steppes est retrouvé mort. Le froid a congelé le corps rendant l'expertise difficile. Un policier mène son enquête, seul. l'enquête prend une autre tournure quand Valentina est retrouvée assassinée, une militante écologique. C'est assez bien fichu, addictif, très bien documenté sur la période soviétique et l'après, la toile de fond d'un état gangréné par la mafia, etc. Un très bon policier."

 

 

L enfant étoilé de Katrine Engber

 

51J4d483UaL._SX195_.jpg
En plein centre-ville de Copenhague, une jeune étudiante est retrouvée dans son appartement sauvagement assassinée, le visage marqué par d'étranges entailles. L'inspecteur Jeppe Korner et son équipière Annette Werner, chargés de l'affaire, découvrent rapidement que le passé de la victime contient de lourds secrets. Quant à la propriétaire de l'immeuble et également voisine, Esther, elle est en train d'écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre. Simple coïncidence ou plan machiavélique ? 
Commence alors pour Jeppe et Annette une plongée au coeur d'une ville dans laquelle les apparences sont mortelles.

 

 

Découvrez toute la sélection de la Rentrée Littéraire de Janvier sur Cultura.com !

 

 

Et vous, pour quel(s) livre(s) coup(s) de cœur allez-vous craquer ? 
5 Commentaires
soff78
Team Lecture

Bonjour @laurene-cultura 

 

J'avais déjà repéré "Le train des enfants" de Viola Ardone grâce aux posts sur le Forum.

Maintenant, "Le grand jeu" de Graham Swift a l'air très bien aussi...

IsaPouteau
Arpenteur

Bonjour @laurene-cultura 

C'est une belle sélection que je vais découvrir avec plaisir. Les deux polars ont l'air passionnants.

clo73
Team Lecture

@laurene-cultura  Je viens de recevoir en Les vilaines que je vais lire la semaine prochaine. Mon avis prochainement...

Kikitwo
Passager

Bonjour 

@laurene-cultura 

Hâte de découvrir #Pachinko et #Le train des enfant ainsi que #LËD

Bonne lecture à tous 

clo73
Team Lecture
 
Les vilaines est un roman explosif et sans ambages sur le monde des transsexuels. 
 
Un plongeon dans un univers désarmant, cruel, effroyable et à la fois terriblement fascinant et émouvant. 
 
J'ai beaucoup aimé cette lecture qui m'a embarquée au sein de la communauté des personnes trans. 
 
La transidentité est encore un sujet tabou et assez méconnu ! Cet ouvrage permet de mieux comprendre ces femmes et ces hommes qui sont durement malmenés par la société et les individus.
 
L'intrigue se passe en Argentine, où nous suivons plusieurs personnages transsexuels, prostituées ou des laissés pour compte.
 
Toutes sont attachantes, toutes sont à la recherche d'un peu d'amour, de douceur et d'acceptation. 
 
↜↝↜↝↜
 
Entre autofiction et authenticité, l'auteure nous raconte le parcours de Camila.
 
Dès son plus jeune âge, elle s'est sentie prisonnier du corps dans lequel elle était né(e) garçon.
 
J'ai suivi avec beaucoup d'intérêt et d'émotions son histoire.
 Sa souffrance est immense. 
Camila est bouleversante. 
 
Et puis, autour d'elle, d'autres protagonistes, haut en couleur, euphoriques ou désœuvrées, à la recherche du bonheur. 
Elles se battent pour exister tel qu'elles sont.
 
Et puis, il y a une rencontre incroyable, un bébé que la Tante Encarna trouve dans un fossé, abandonné.
 Protégé, caché, élevé par la communauté trans, l'enfant grandira parmi elles. 
 
↜↝↜↝↜
 
C'est un récit impitoyable, cru parfois mais d'une sincérité et d'une justesse absolue.
 
Ces femmes revendiquent le droit de vivre, tout simplement.
 
Je retiens aussi de cette lecture, cette magnifique complicité, d'entraide et de solidarité des personnes trans.
 
Un premier roman fort que je vous recommande.