La rentrée littéraire française 2021 : les coups de coeur !

Française.png

 

Après des semaines de lectures, les comités de lecture de Cultura ont enfin rendu leur verdict. Parmi cette sélection 2021, retrouvez les 16 titres français coups de coeur des membres de nos comités !

 

Ouvre ton aile au vent d'Eloi Audoin-Rouzeau

 

Ouvre ton aile au vent d’Eloi Audoin-Rouzeau.jpgRésumé : Dans un avenir proche, une épidémie d'origine aviaire frappe la planète. L'élevage des oiseaux de basse-cour est interdit, et la société française pâtit de restrictions draconiennes. Une fois par an seulement, la population a droit à une célébration : un canard spécialement élevé est jeté du haut de la Tour d'Argent sous les yeux d'une foule ravie. Le vainqueur de cette battue à travers Paris pourra déguster l'animal en compagnie du Président de la République. Or, cette fois, le canard s'avère plus combatif que prévu. Son vol à travers Paris est l'occasion de rencontres avec des habitants à la marge de ce grand charivari. Enfin, l'un des Parisiens compatissants, héros ordinaire, décide à ses risques et périls, de sauver le bouc-émissaire en l'amenant en Irlande, pays dépeuplé devenu havre pour les oiseaux sauvages.

 

 

Les confluents d'Anne-Lise Avril

 

Les confluents d’Anne-Lise Avril.jpgRésumé : Liouba est une jeune journaliste qui parcourt le monde à la recherche de reportages sur le changement climatique. En Jordanie, elle croise la route de Talal, un photographe qui suit les populations réfugiées. Entre eux, une amitié se noue qui se transforme vite en attirance. D'année en année, le destin ne cessera de les ramener l'un vers l'autre, puis de les séparer, au gré de rencontres d'hommes et de femmes engagés pour la sauvegarde de la planète, et de passages par des théâtres de guerre où triomphe la barbarie. Liouba et Talal accepteront-ils de poser enfin leurs bagages dans un même lieu ?

 

L'avis de @clo73 : "Coup de cœur pour ce roman magnifique. [...] Entre histoire d'amour, anticipation et écologie, c'est une claque littéraire abordant des thèmes plus que jamais, d'actualité sur la survie de notre planète et des êtres humains. L'écriture est poétique, délicate et lumineuse. Une lecture que je vous recommande vivement."

 

 

La carte postale d'Anne Berest

 

La carte postale d’Anne Berest.jpgRésumé : C'était en janvier 2003. Dans notre boîte aux lettres, au milieu des traditionnelles cartes de voeux, se trouvait une carte postale étrange. Elle n'était pas signée, l'auteur avait voulu rester anonyme. L'Opéra Garnier d'un côté, et de l'autre, les prénoms des grands-parents de ma mère, de sa tante et son oncle, morts à Auschwitz en 1942.
Vingt ans plus tard, j'ai décidé de savoir qui nous avait envoyé cette carte postale. J'ai mené l'enquête, avec l'aide de ma mère. En explorant toutes les hypothèses qui s'ouvraient à moi. Avec l'aide d'un détective privé, d'un criminologue, j'ai interrogé les habitants du village où ma famille a été arrêtée, j'ai remué ciel et terre. Et j'y suis arrivée.
Cette enquête m'a menée cent ans en arrière. J'ai retracé le destin romanesque des Rabinovitch, leur fuite de Russie, leur voyage en Lettonie puis en Palestine. Et enfin, leur arrivée à Paris, avec la guerre et son désastre. J'ai essayé de comprendre comment ma grand-mère Myriam fut la seule qui échappa à la déportation. Et éclaircir les mystères qui entouraient ses deux mariages. J'ai dû m'imprégner de l'histoire de mes ancêtres, comme je l'avais fait avec ma soeur Claire pour mon livre précédent, Gabriële. Ce livre est à la fois une enquête, le roman de mes ancêtres, et une quête initiatique sur la signification du mot « Juif » dans une vie laïque.

 

 

Les bourgeois de calais de Michel Bernard

 

Les bourgeois de Calais de Michel Bernard.jpgRésumé : Le monument des Bourgeois de Calais - hommage à l'héroïsme de six riches habitants qui se livrèrent au roi d'Angleterre à l'issue d'un long siège, au début de la guerre de Cent Ans, pour que soient épargnés leurs concitoyens - exerce une fascination universelle. De cette bouleversante chorégraphie de bronze, il existe douze exemplaires dans le monde : à Calais, Paris, Copenhague, Mariemont en Belgique, Londres, Philadelphie, Bâle, Washington, Tokyo, Pasadena, New-York et Séoul.
Ils n'y seraient pas si un homme, Omer Dewavrin, notaire, maire de Calais en 1884, n'avait décidé de confier à un sculpteur alors inconnu la réalisation du monument pour la ville portuaire et industrielle en pleine expansion. L'œuvre, dont l'installation était prévue lors du centenaire de la Révolution française, ne fut inaugurée que dix ans après la commande, en 1895.
Les Bourgeois de Calais est le roman de la création de ce groupe statuaire, où un bourgeois du xixe siècle finissant mena à son terme, avec le soutien de sa femme, un projet allant contre le goût académique, contre ses propres habitudes et celles de son milieu, en dépit des controverses historiques et des luttes politiques entre radicaux et conservateurs, malgré une crise financière et une épidémie de choléra.

 

 

Berlin Requiem de Xavier-Marie Bonnot

 

Berlin requiem de Xavier-Marie Bonnot.jpgRésumé : « La musique a des accords que les mots ne peuvent dire, ni même comprendre », mais Xavier-Marie Bonnot parvient, avec ses mots, à décrire l'une des plus sombres périodes de l'Histoire sur fond de musique et d'art, contraints et fanés par le nazisme.
Juin 1954, l'opéra royal du Danemark cherche un nouveau chef d'orchestre pour remplacer le grand Wilhelm Furtwängler, parvenu au terme de sa vie. Un jeune musicien est choisi : Rodolphe Meister, le fils d'une célèbre cantatrice. Tous trois sont nés à Berlin, se sont connus et fréquentés. Mais, en 1933, tandis que les nazis font de Furtwängler un trésor national, le destin de Rodolphe et de sa mère va basculer. L'enfant n'a que huit ans, et comme beaucoup le nazisme le fascine... Jusqu'au jour où la Gestapo découvre à sa mère une ascendance juive.
En 1954, lorsque Rodolphe retrouve Furtwängler, mourant, leurs histoires s'entrechoquent. Des questions surgissent entre un exilé, fils d'une mère déportée à Birkenau, et le chef qui a eu les honneurs de Hitler en personne... Comment Furtwängler a-t-il pu accepter la reconnaissance d'un régime barbare ? Dans un tel contexte, est-il encore possible de placer l'art au-dessus de la morale ? À travers ce passé douloureux, les deux hommes vont découvrir que la musique n'est peut-être pas la seule chose qui les unit..

 

 

Le fils de l homme de Jean-Baptiste Del Amo

 

Le fils de l’homme de Jean-Baptiste Del Amo.jpgRésumé : Après plusieurs années d'absence, un homme resurgit dans la vie de sa compagne et de leur jeune fils. Il les entraîne aux Roches, une vieille maison isolée dans la montagne où lui-même a grandi auprès d'un patriarche impitoyable. Entourés par une nature sauvage, la mère et le fils voient le père étendre son emprise sur eux et édicter les lois mystérieuses de leur nouvelle existence. Hanté par son passé, rongé par la jalousie, l'homme sombre lentement dans la folie. Bientôt, tout retour semble impossible.
Après Règne animal, Jean-Baptiste Del Amo continue d'explorer le thème de la transmission de la violence d'une génération à une autre et de l'éternelle tragédie qui se noue entre les pères et les fils.

 

 

 

La porte du voyage sans retour de David Diop.jpgRésumé : « La porte du voyage sans retour » est le surnom donné à l'île de Gorée, d'où sont partis des millions d'Africains au temps de la traite des Noirs. C'est dans ce qui est en 1750 une concession française qu'un jeune homme débarque, venu au Sénégal pour étudier la flore locale. Botaniste, il caresse le rêve d'établir une encyclopédie universelle du vivant, en un siècle où l'heure est aux Lumières. Lorsqu'il a vent de l'histoire d'une jeune Africaine promise à l'esclavage et qui serait parvenue à s'évader, trouvant refuge quelque part aux confins de la terre sénégalaise, son voyage et son destin basculent dans la quête obstinée de cette femme perdue qui a laissé derrière elle mille pistes et autant de légendes.

 

 

Mohican d'Eric Fottorino

 

Mohican d’Eric Fottorino.jpgRésumé : Brun va mourir. Il laissera bientôt ses terres à son fils Mo. Mais avant de disparaître, pour éviter la faillite et gommer son image de pollueur, il décide de couvrir ses champs de gigantesques éoliennes. Mo, lui, aime la lenteur des jours, la quiétude des herbages, les horizons préservés. Quand le chantier démarre, un déluge de ferraille et de béton s'abat sur sa ferme. Mo ne supporte pas cette invasion qui défigure les paysages et bouleverse les équilibres entre les hommes, les bêtes et la nature. Dans un Jura rude et majestueux se noue le destin d'une longue lignée de paysans. Aux illusions de la modernité, Mo oppose sa quête d'enracinement. Et l'espoir d'un avenir à visage humain.

 

 

Au printemps des monstres de Philippe Jaenada

 

Au printemps des monstres de Philippe Jaenada.jpgRésumé : Le 26 mai 1964, un enfant parisien sort de chez lui en courant. On retrouvera son corps le lendemain matin dans un bois de banlieue. Il s'appelait Luc. Il avait onze ans. L'affaire fait grand bruit car un corbeau qui se dit l'assassin et se fait appeler « l'Étrangleur » inonde les médias, les institutions et les parents de la victime de lettres odieuses où il donne des détails troublants sur la mort de l'enfant. Le 4 juillet, il est arrêté. C'est un jeune infirmier, Lucien Léger. Il avoue puis se rétracte un an plus tard. En 1966, il est condamné à la prison à perpétuité. Il restera incarcéré quarante et un ans, sans jamais cesser de clamer son innocence.
Avec son style inimitable, Philippe Jaenada reprend minutieusement les éléments du dossier et révèle que, par intérêt, lâcheté, indifférence ou bêtise, tout le monde a failli, ou menti. Alors il se penche sur Solange, la femme de l'Étrangleur, seule et vibrante lumière dans la noirceur. À travers ce fait divers extraordinaire, il fait le portrait de la société française des années 60, ravagée par la deuxième guerre mondiale mais renaissante et, légère seulement en apparence, printemps trompeur de celle qui deviendra la nôtre.

 

 

S adapter de Clara Dupont-Monod

 

S'adapter de Clara Dupont Monod.jpegRésumé : C'est l'histoire d'un enfant aux yeux noirs qui flottent, et s'échappent dans le vague, un enfant toujours allongé, aux joues douces et rebondies, aux jambes translucides et veinées de bleu, au filet de voix haut, aux pieds recourbés et au palais creux, un bébé éternel, un enfant inadapté qui trace une frontière invisible entre sa famille et les autres. C'est l'histoire de sa place dans la maison cévenole où il naît, au milieu de la nature puissante et des montagnes protectrices ; de sa place dans la fratrie et dans les enfances bouleversées. Celle de l'aîné qui fusionne avec l'enfant, qui, joue contre joue, attentionné et presque siamois, s'y attache, s'y abandonne et s'y perd. Celle de la cadette, en qui s'implante le dégoût et la colère, le rejet de l'enfant qui aspire la joie de ses parents et l'énergie de l'aîné. Celle du petit dernier qui vit dans l'ombre des fantômes familiaux tout en portant la renaissance d'un présent hors de la mémoire.

 

 

Souvenirs du rivage des morts de Michaël Prazan

 

Souvenirs du rivage des morts de Mickael Prazan.jpgRésumé : M. Mizuno coule une retraite heureuse après une vie sans histoire. Du moins c'est l'image qu'il s'applique à donner. Car son vrai nom est Yasukazu Sanso, ancien activiste de l'Armée rouge japonaise ayant déjà tué, et de sang-froid. La rencontre fortuite, à Bangkok, avec un vieux camarade va déclencher la mécanique implacable du souvenir. Comment, en quête d'idéal, s'est-il laissé embrigader dans les mouvements universitaires des années 1960 ? Comment, suite aux dérives d'une faction se livrant à des purges insensées, a-t-il rejoint les camps d'entraînement palestiniens au Liban, dans l'espoir de prouver qu'il est un vrai communiste ?

 

 

Les contreforts de Guillaume Sire

 

Les contreforts de Guillaume Sire.jpegRésumé : "Un éclair découpa l'horizon, suivi de sa morsure sonore, et une goutte tomba, grosse comme un doigt - et le grand délire commença." Au seuil des Corbières, les Testasecca habitent un château fort fabuleux, fait d'une multitude anarchique de tourelles, de coursives, de chemins de ronde et de passages dérobés.
Clémence, dix-sept ans, bricoleuse de génie, rafistole le domaine au volant de son fidèle tracteur ; Pierre, quinze ans, hypersensible, braconne dans les hauts plateaux ; Léon, le père, vigneron lyrique et bagarreur, voit ses pouvoirs décroître à mesure que la vieillesse le prend ; Diane, la mère, essaie tant bien que mal de gérer la propriété. Ruinés, ils sont menacés d'expulsion. Et la nature autour devient folle : des hordes de chevreuils désorientés ravagent les cultures. Frondeurs et orgueilleux, les Testasecca décident de défendre coûte que coûte le château.

 

L'avis de @JG69 : "Dans cette histoire en 5 actes, Guillaume Sire dépeint avec minutie un lieu, le château et ses alentours qui sont des personnages à part entière. [...] L'écriture est très visuelle et j'imagine tout à fait une adaptation cinématographique de cette histoire. La narration efficace avec une tension dramatique grandissante rend cette lecture addictive. Tout est réussi, le lieu, l'atmosphère, les personnages, les rapports de force, la tension dramatique, le romanesque dans ce roman que j'ai lu d'une traite tellement il m'était impossible de le lâcher."

 

 

Un autre bleu que le tien de Marjorie Tixier

 

Un autre bleu que le tien de Marjorie Tixier.jpgRésumé : "Je ne raconte ce rêve à personne alors il reviendra. Ainsi vont les songes qui ne se laissent pas découdre."
Restée mutique suite à un traumatisme dont elle n'a aucun souvenir, Rosanie vit à l'abri du monde depuis vingt ans, enfermée dans son univers feutré, protégée par son sauveur devenu son mari. Un jour, attirée par les thermes de la ville -; elle qui craint pourtant l'eau -; elle rencontre Félice, une femme sportive et volontaire, brisée par un tragique accident. Fascinée par sa force de caractère, Rosanie se résout à abattre le mur de silence derrière lequel elle s'est terrée pendant si longtemps.
Porté par un style poétique et envoûtant, Un autre bleu que le tien dresse le portrait, entre forces et fêlures, d'une femme qui se bat contre son propre silence pour retrouver sa vérité.

 

L'avis de @Cat9 : "J'ai trouvé ce roman beau et magnifique, très poétique, c'est très bien écrit , tout en délicatesse... On a envie de prendre la main de Rosanie ou de Félice et de leur dire 'Courage, tout ira bien tu verras, crois en toi et surtout n'oublie pas, moi je crois en toi !' [...] A lire et relire sans modération."

 

 

Un tesson d éternité de Valérie Tong Cuong

 

Un tesson d'éternité de Valérie Tong Cuong.jpgRésumé : Anna Gauthier mène une existence à l'abri des tourments entre sa pharmacie, sa villa surplombant la mer et sa famille soudée. Dans un climat social inflammable, un incident survient et son fils Léo, lycéen sans histoire, se retrouve aux prises avec la justice. Anna assiste impuissante à l'écroulement de son monde, bâti brique après brique, après avoir mesuré chacun de ses actes pour en garder le contrôle. Qu'advient-il lorsqu'un grain de sable vient enrayer la machine et fait voler en éclats les apparences le temps d'un été ?
À travers un portrait de femme foudroyant d'intensité et d'émotion, Un tesson d'éternité remonte le fil de la vie d'Anna et interroge en un souffle la part emmurée d'une enfance sacrifiée qui ne devait jamais rejaillir.

 

 

Une certaine raison de vivre de Philippe Torreton

 

Une certaine raison de vivre de Philippe Torreton.jpgRésumé : Du grand massacre de 14-18, Jean Fournier revient indemne physiquement mais broyé de l'intérieur. Démobilisé, il fait tout ce qu'il peut pour y croire, croire qu'un avenir est encore possible après cinq années à voir et entendre ce que des yeux et des oreilles de vingt ans ne devraient pas avoir à saisir. Il retrouve son emploi discret dans une banque et le destin lui fait grimper les échelons par la grâce d'un amour fol : celui d'Alice. Mais Alice, malgré ses efforts, le voit rêver de hauteurs qu'elle ne connaît pas, celles des cimes où un berger lui a, un jour, offert un autre regard sur les hommes et sur la vie.

 

 

La fille qu on appelle de Tanguy Viel

 

La fille qu'on appelle de Tanguy Viel.jpgRésumé : Quand il n'est pas sur un ring à boxer, Max Le Corre est chauffeur pour le maire de la ville. Il est surtout le père de Laura qui, du haut de ses vingt ans, a décidé de revenir vivre avec lui. Alors Max se dit que ce serait une bonne idée si le maire pouvait l'aider à trouver un logement.

 

L'avis de @JG69 : "Une histoire passionnante qui se lit d'une traite, une construction impeccable, un roman qui se termine en apothéose avec une incroyable scène finale, une écriture de toute beauté. Réalisme et humanisme caractérisent ce roman dans lequel Tanguy Viel reprend les thèmes qui lui sont chers, le pouvoir de l'argent, l'emprise qu'exercent certains sur des personnalités faibles. En seulement 176 pages, avec une intrigue toute simple Tanguy Viel nous offre un roman social très fort."

 

 

Découvrez toute la sélection de la rentrée littéraire française 2021 sur Cultura.com !
39 Commentaires