Les coups de cœur de la communauté du mois de juin
CharlotteV
Community Manager

Le mois de juin a été rythmé par les challenges Ouf de Japon et Tour du monde littéraire ! Ces défis vous ont sûrement permis de découvrir de nouvelles pépites. Alors, quels ont été vos lectures favorites du mois de juin ? Je vous propose de découvrir une sélection de 5 titres coups de cœur de la communauté.

 

visu coups de coeur juin.jpg

 

Ne lâche pas ma main de Cassegrain, Duval et Bussi

 

19_9791034749850_1_75.jpgRésumé : Quand Liane disparaît de l'hôtel, son mari, Martial, devient le coupable idéal. Désemparé, ne sachant comment prouver son innocence, il prend la fuite avec leur fille de 6 ans. Pour la police, cela sonne comme un aveu : la course-poursuite, au coeur de la nature luxuriante de l'île, est lancée. Une officier de police opiniâtre pourra-t-elle appréhender le suspect ?


Après le succès de l'adaptation en bande dessinée de son roman Les Nymphéas noirs, Michel Bussi revient en compagnie de Fred Duval et Didier Cassegrain pour Ne lâche pas ma main, un thriller haletant au coeur de l'île de La Réunion.

 

L'avis de la communauté :

" Cette BD offre une expérience de lecture captivante, à la fois palpitante et visuellement attractive grâce aux talents de Michel Bussi, de Fred Duval et de Didier Cassegrain. " 

Voir l'avis complet de @clo73 

 

 

Souvenirs de Marnie de Joan G. Robinson

 

21_9782381960197_1_75.jpgRésumé : Anna, petite orpheline solitaire envoyée sur la côte est de l'Angleterre pour profiter du climat, va, entre deux rêveries à travers les dunes s'avançant dans la mer, rencontrer la fantasque Marnie et la paix intérieure qu'il y a à s'ouvrir au monde. Mais à peine découvre-t-elle le bonheur de l'amitié que Marnie disparaît... D'une écriture délicate et pudique, construit autour d'une relation aussi intemporelle que mystérieuse, ce roman empreint de poésie et de douceur est bien plus que la parenthèse magique d'une jeune fille en quête d'elle-même, Souvenirs de Marnie, de Joan G. Robinson est une évocation de la jeunesse où le besoin d'être et d'être accepté semble si vital qu'il en devient douloureux, c'est une oeuvre captivante, un classique chargé d'émotion.

 

Disponible au format numérique également 

 

L'avis de la communauté :

" C'est délicat, onirique, parfois drôle et à la fin déchirant. À cela s'ajoute le travail d'édition absolument magnifique des éditions Toussaint Louverture ! "  

Voir l'avis complet de @Petiteboucle

 

 

Gods of love T1 d'Eugénie Dielens

 

47_9782755692686_1_75.jpgRésumé : Peut-il vraiment réparer tous les cœurs brisés ? Éros et l'amour, c'est une histoire qui dure. Cela fait des millénaires qu'il l'insuffle aux âmes meurtries et leur redonne goût à la vie, laissant des esprits soulagés dans son sillage. Il est fait pour ça, il est né pour ça. Ironiquement, ce sentiment lui est pourtant interdit. Alors à force d'assister aux histoires des autres, c'est presque par nécessité qu'il vole au secours des cas les plus désespérés, pour leur apporter ce que lui ne pourra jamais vivre. Lorsqu'il rencontre Kaléa, il sent qu'il pourra lui procurer l'aide dont elle a besoin : le cœur brisé, la jeune femme refuse farouchement de se laisser bercer par ses beaux mots et sa voix envoûtante. La faire de nouveau aimer devient un défi personnel qu'Éros est prêt à relever. Peu importe le prix. Mais si, avant de vouloir guérir le cœur des autres, Éros devait avant tout apaiser le sien ?

 

Disponible au format numérique également 

 

L'avis de la communauté :

" J'ai adoré l'histoire de Eros et de Kaléa, la plume de l'auteure et la mythologie grecque. Leur histoire est magnifique et j'ai hâte de découvrir les histoires des autres frères ! " 

Voir l'avis complet de @Flojana 

 

 

Love on the brain d'Ali Hazelwood

 

2_9782381223346_1_75.jpgRésumé : Oui, c'était un colosse taciturne, maussade et sombre. Il était secret, introverti. Il avait un tempérament réservé et distant. Je ne pouvais exiger de lui qu'il m'apprécie, et n'en avais aucune intention. Toutefois, s'il pouvait être courtois, poli, même aimable avec tous les autres, il aurait pu faire un effort avec moi, aussi. Mais non - à l'évidence, Levi Ward me méprisait, et, face à une telle haine...Eh bien. Je n'avais d'autre choix que le haïr en retour.Comme une Jedi vengeresse aux cheveux violets rétablissant l'équilibre dans un univers d'hommes, Bee Konigswasser vit selon une règle simple : Que ferait Marie Curie ? Si la NASA lui proposait de diriger un projet de neuro-ingénierie, Marie accepterait sans hésitation ! Mouais. Mais la mère de la physique moderne n'a jamais eu à co-diriger avec Levi Ward... son ennemi juré de fac. Séduisant et ténébreux (évidemment). Qui s'est toujours tenu à des années-lumière de distance d'elle. Pourtant, peu après son arrivée à Houston, Bee jurerait voir Levi s'adoucir pour devenir un allié... tout en la dévorant de ses yeux verts. Tous les neurones de Bee sont en ébullition ! Lorsqu'elle doit vraiment passer à l'action et mettre son coeur en jeu, seule une question compte : Que fera Bee Konigswasser ?

 

Disponible au format numérique également 

 

L'avis de la communauté :

" Une comédie romantique absolument divine et succulente... Rafraîchissante et drôle à souhait ! Une lecture qui fait du bien ! Une écriture rythmée et fluide, on rit, on pleure, on s'agace.... " 

Voir l'avis complet de @sandryon 

 

 

La malnata de Beatrice Salvioni

 

77_9782226471222_1_75.jpgRésumé : Ce premier roman vous aggripe l'âme et ne la lâche plus. Le Point« La Malnata - la mal née - était en bas sur la rive du Lambro avec deux garçons que je ne connaissais que de nom. Ils avaient tous les deux des pantalons courts et les genoux écorchés, et pour elle, cette fille qui leur arrivait tout juste à l'épaule, ils auraient affronté la mitraille comme les soldats qui s'en vont à la guerre, en disant ensuite au Seigneur : Je suis mort heureux. Phénomène littéraire, révélation d'une voix unique, récit puissant où le passé fait écho au présent : La Malnata marque l'entrée en littérature de Beatrice Salvioni, vingt-six ans, dont le roman est publié simultanément dans plus de vingt-huit pays. Ce roman d'apprentissage au féminin raconte l'amitié intense et émancipatrice de deux adolescentes dans l'Italie fasciste. Deux adolescentes que rien ne destinait à la rencontre - l'une est issue de la bourgeoisie, l'autre des milieux populaires - qui vont trouver, à deux, le courage de se révolter contre la morale sociale et la violence des hommes.

 

Disponible au format numérique également 

 

L'avis de la communauté :

" Intense, bouleversant, authentique, rythmé et fort, c'est sans conteste que ce premier roman est un coup de coeur ! Beatrice Salvioni est un nom à retenir sans hésitation. " 

Voir l'avis complet de @Lex_libris 

 

Et vous, quel a été votre plus gros coup de cœur du mois de juin ?

14 Commentaires

Les dernières actualités

Tout lire >
Les dernières discussions
Tout afficher >
Voici la liste des livres sélectionnés pour le prix Landerneau Polar 2024 :   Nos âmes sombres de Sara...
Bonjour,   Fin de la saga des Poudremages :     Le maréchal Tamas rentre dans son pays bien-aimé...
  C’est à Bruxelles où elle vit que Luce croise la route de Qina, sur son lieu de travail. Dans sa vie triste et s...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >