Les coups de cœur livres de la communauté du mois de février !
maelle-cultura
Community Manager

Vous ne savez pas quoi lire ? Ce mois de février a été riche en nouveautés sur CulturaLivres ! Découvrez les livres coups de cœur de nos membres ! 

 

coups-de-coeur-février.jpg

 
Les homards sont immortels de Sophie Pujas 
 
34_9782080204677_1_75.jpg
«Combien de temps fallait-il pour qu'un souvenir vous oublie enfin?» Cet été-là aurait dû laisser l'empreinte habituelle des étés à Ouessant. Iris avait dix ans, elle était en vacances avec ses parents et son grand frère Sacha. C'était l'heure des balades à vélo, des bains glacés avec son frère qu'elle suivait partout. Tout promettait d'être parfait. Jusqu'à ce que sa mère disparaisse un matin. Comment continuer quand il manque quelqu'un? Qu'est-ce qu'une petite fille peut se raconter dans le grand silence qu'est devenue sa vie? Sait-elle déjà qu'il n'y aura plus jamais qu'un avant et un après?
 
L'avis de la communauté : 
Sophie Pujas livre un récit bouleversant, où les questions se bousculent, où la plume est belle, douce, fluide sans fioritures pour nous montrer que l'absence est un mal qui nous ronge de l'intérieur et comment combler se manque... et avec cette fin inattendue. Un bon moment de lecture qui nous glisse pendant quelques heures dans le monde d'une petite fille qui aimerait juste le retour de sa maman pour reprendre le reste de sa vie... "
 
 
Six mois par an de Clara Duarte
 
54_9782017140276_1_75.jpg
L'histoire d'Hana et Ro, c'est... une bagarre, un supermarché, beaucoup de spaghettis, une salle de bain écoeurante, un piano électronique et beaucoup trop de plantes.
C'est bordélique, maladroit, mais c'est aussi beau. Surtout, c'est évident. Ça l'est tellement qu'Hana pense que ça pourrait durer éternellement.
Et puis, le 31 août, Hana s'endort paisiblement au côté de Ro. Mais à son réveil, Ro n'est plus là.
Disparue, sans laisser de traces. Envolée, sans que personne se souvienne d'elle, sauf Hana. Comme si, au final, Ro n'avait tout simplement jamais existé.
Qui est vraiment Ro, cette jeune fille mystérieuse et pourtant pleine de vie 
 
L'avis de la communauté : 
" Une vraie pépite !! J'ai adoré ce roman. La relation entre Hanna et Ro est belle, l'histoire est prenante, et bien écrite. J'ai eu l'impression qu'une amie me racontait sa vie. La fin va vous emporter et ce roman va vous retourner.  "
 
 
 
30_9782732499253_1_75.jpg
Dans sa cuisine baignée de soleil californien, Joyce rêve à sa fenêtre. Elle est blanche, elle est riche. Son horizon de femme au foyer, pourtant, s'arrête aux haies bien taillées de son jardin. Ruby, elle, travaille comme femme de ménage chez Joyce et rêve de changer de vie. Mais en 1959, la société américaine n'a rien à offrir à une jeune fille noire et pauvre. Quand Joyce disparaît, le vernis des faux-semblants du rêve américain se craquelle. La lutte pour l'égalité des femmes et des afro-américains n'en est qu'à ses débuts, mais ces deux héroïnes bouleversantes font déjà entendre leur cri. Celui d'un espoir brûlant de liberté.
 
L'avis de la communauté : 
On est tout de suite séduit par les personnages, que ce soit Ruby, ou cet inspecteur qui ne rechigne pas à manifester son empathie. Certes, les traits sont peut-être un peu forcé et tendent vers la caricature mais l’histoire se tient et l’intrigue tient en haleine jusqu’au dénouement final. La lecture reste agréable et ce premier roman est prometteur. "
 
 
Les maisons vides de Laurine Thizy
 
68_9782823617368_1_75.jpg
« Par une nuit aux étoiles claires, Gabrielle court à travers champs. Elle court, je crois, sans penser ni faiblir, court vers la ferme, la chambre, le lit, s'élance minuscule dans un labyrinthe de maïs, poussée par une urgence aiguë, par le besoin soudain de voir, d'être sûre ».
Des premiers pas à l'adolescence, dans cette campagne qui l'a vue naître, Gabrielle, avec une énergie prodigieuse, grandit, lutte, s'affranchit. Gymnaste précoce, puis soudain jeune femme, Gabrielle ignore les araignées dans son souffle comme les regards sur son corps. Elle avance chaque jour un peu plus vers la fin de l'enfance.
 
L'avis de la communauté : 
" Voilà un roman qui m'a happée dès les premières pages pour ne plus me lâcher jusqu'à son dénouement inattendu et bouleversant. L'histoire est riche en scènes fortes (mais dénuées de toute violence) et racontée d'une plume fluide sur un rythme qui ne faiblit à aucun moment."
 
 
La forêt des silences de Serge Brussolo
 
48_9782845473942_1_75.jpg
On l'appelle la forêt des silences.
On n'y entend ni chants d'oiseaux ni cris d'animaux, car c'est une forêt où prolifèrent poisons et plantes toxiques. Une forêt où jadis les marginaux se cachaient pour fuir leurs persécuteurs.
Plus tard, un fameux juge expert en pendaisons transforma ces arbres séculaires en autant de potences. Les gens de cette contrée perdue du Texas le vénèrent encore comme une idole.
Aujourd'hui, elle sert de rempart à une communauté armée jusqu'aux dents, vivant dans l'attente et l'espoir d'une inévitable guerre civile. Une communauté étrange au fort potentiel d'agressivité! C'est là que Naomi, jeune documentaliste, est expédiée par son patron pour enquêter sur la disparition inexpliquée d'un célèbre journaliste d'investigation.
 
L'avis de la communauté : 
" D’un abord facile, écrit simplement, ce roman se veut un divertissement et il remplit largement son rôle. Relativement court, avec des chapitres d’une dizaine de pages, on passe d’un personnage à l’autre en passant par tous les sentiments, car Serge Brussolo sait parfaitement manipuler son lectorat.  Voilà un roman très divertissant qui vous fera passer quelques bonnes heures de lecture."
 
Vous avez trouvé votre prochaine lecture ? Quel a été votre coup de coeur ce mois-ci ? 
13 Commentaires