Les coups de coeur de la communauté du mois de mai !
maelle-cultura
Community Manager
C'est le moment de commencer à programmer vos vacances, de profiter du soleil et d'aller à la plage ! La pluie, c'est fini. Je veux du soleil ! (comme dans la chanson Smiley MDR) Je vous propose de revenir sur les coups de cœur du mois de mai qui ont fait le plus parler d'eux ! Au programme une saga familiale parfaite pour l'été, un petit détour à Demi-mot pour ensuite passer à Barcelone et finir avec un bon thriller à dévorer sur la plage. Smiley heureux

 

coups-de-coeur-de-mai.jpg

 
Blackwater l épique saga de la famille caskey T01 de Michael Mcdowell

 

61_9782381960456_1_75.jpgPâques 1919, alors que les flots menaçant Perdido submergent cette petite ville du nord de l'Alabama, un clan de riches propriétaires terriens, les Caskey, doivent faire face aux avaries de leurs scieries, à la perte de leur bois et aux incalculables dégâts provoqués par l'implacable crue de la rivière Blackwater. Menés par Mary-Love, la puissante matriarche aux mille tours, et par Oscar, son fils dévoué, les Caskey s'apprêtent à se relever... mais c'est sans compter l'arrivée, aussi soudaine que mystérieuse, d'une séduisante étrangère, Elinor Dammert, jeune femme au passé trouble, dont le seul dessein semble être de vouloir conquérir sa place parmi les Caskey.

 

 

L'avis de la communauté : 
" La mise en place du roman est habile, avec des scènes bien travaillées permettant de poser le décor et les personnages, et surtout d’insérer très tôt dans la narration les éléments fantastiques qui caractérisent ce récit, soit pour ferrer le lecteur, soit pour ne pas le tromper sur la marchandise."
Retrouvez l'avis complet de @dvall 
 Disponible en version numérique

 

 

Prospérine virgule-point et la phrase sans fin 

 

Prosperine-Virgule-Point.jpgÀ Demi-Mot, petite bourgade sans histoire reposant sur un manuscrit inachevé, les habitants polissent et réparent les lettres tout au long de l'année. Mais Prospérine Virgule-Point, qui ne fait jamais rien comme les autres, préfère bichonner ses Trompettes à pétales plutôt que de faire fleurir l'empire des points et des virgules. Tout bascule un beau matin lorsqu'elle découvre un corps à l'intérieur de sa boutique. Accompagnée d'Honoré, un citadin passablement exécrable, et de son frère, champion de plongée littéraire, Prospérine va devoir fouiller parmi les secrets les plus enfouis de la Capitale pour sauver Demi-Mot. Et si tout était lié à cette mystérieuse phrase sans fin laissée en suspens par l'Auteur ?

 

L'avis de la communauté : 
Nous voici dans une sorte de mise en abyme du livre dans le livre, une ode à l'écriture, aux mots, aux signes de ponctuation, aux lettres. 

C’est poétique, humoristique souvent, toujours créatif et vraiment différent. "

 

La vie est un film de Maïté Carranza

 

52_9782874264887_1_75.jpgOlivia est une fille de 12 ans comme les autres qui vit à Barcelone, avec son petit frère et sa maman actrice. Un jour, le courant est coupé, puis il n'y a plus d'eau chaude, et leurs meubles sont saisis. La famille se retrouve à la rue. Alors, avec son petit frère Tim, elle va devoir faire preuve de courage et d'ingéniosité afin de se sortir de cette situation.

 

L'avis de la communauté : 
"Ce roman m'a beaucoup fait penser au film La vie est belle. Olivia, qui n'a que 12 ans, a fait preuve d'un courage et d'une imagination sans borne. Elle inspire le respect. Il est aussi nécessaire de mettre le doigt sur l'entraide entre personnes dans le besoin."
 
 
Tout ce qui est à toi brûlera de Will Dean

 

82_9782714495594_1_75.jpgIl est son mari, elle est sa prisonnière.
Il l'appelle Jane, mais ce n'est pas son nom.
Thanh Dao a quitté illégalement son Vietnam natal pour rejoindre l'Angleterre, ses universités, sa liberté. Mais le rêve a viré au cauchemar. Personne ne soupçonne qu'elle est là, prisonnière de cette ferme perdue au milieu de nulle part. Personne ne viendra la sauver.
Sept ans que la jeune femme subit les remontrances, les humiliations, les punitions de l'homme qui l'a achetée. Bien sûr, elle a tenté de s'échapper, mais comment fuir ces plaines où le regard porte jusqu'à l'infini ? Pourtant, aujourd'hui, elle a plus de raisons de lutter que jamais. Il y a cette vie minuscule qui grandit en elle. Et cette femme, cette voisine charmante et naïve venue se présenter un matin. Une étrangère dont Thanh est convaincue qu'elle est porteuse d'espoir...

 

L'avis de la communauté : 
Quel livre ! J’ai adoré ! Un roman à suspense hautement addictif allant crescendo dans la folie et dans la terreur jusqu’à la dernière ligne. Et que vous dire des dernières pages…La tension est au maximum ! Impossible de lâcher une fois la lecture commencée ! Un huis clos terrifiant, diabolique dont je ne suis pas prête d’oublier. "
 
 
Le siffleur de nuit de Greg Woodland

 

44_9782714494566_1_75.jpgEx-super flic de Sydney, Mick Goodenough se retrouve désormais à dresser des P.-V. dans la morne bourgade de Moorabool, en plein bush australien. Mais un jour, l'inspecteur déchu voit ses sens alertés par une série de faits étranges : des animaux qui disparaissent et qu'on retrouve mutilés sauvagement. Des bêtes toujours plus grosses, des sévices toujours plus sophistiqués. Fraîchement arrivé à Moorabool également, Hal, douze ans, s'inquiète des coups de fil mystérieux que sa mère reçoit le soir. Une voix qui siffle les premières notes d'un tube d'Elvis, avant de raccrocher. Si la police locale tourne ces appels nocturnes en dérision, Goodenough, lui, prend l'affaire très au sérieux. Avec le jeune Hal, il va se lancer sur les traces d'un danger qui les dépasse et rouvrir les plaies d'un drame non élucidé vieux de vingt ans.

 

L'avis de la communauté : 
"Une excellente enquête, bien menée, et une lecture attachante grâce au charisme des personnages, en particulier les deux enfants et l’agent Goodenough. On ne voit pas défiler les pages. L’angoisse monte avec la menace qui se précise. Le frisson est au rendez-vous. "
 
Vous avez trouvé votre prochaine lecture ? Quel a été votre coup de cœur ce mois-ci ? 
11 Commentaires