Non, l’ebook ne va pas tuer le livre papier !
LaurenceCultura
Team Cultura
Visuel blog.jpg

 

 

Bonjour amies lectrices et amis lecteurs, 
Après la lecture de mes 2 articles précédents (Lecture numérique : quelle liseuse choisir ? / Comment fonctionne une liseuse ?), la lecture numérique n’a quasiment plus aucun secret pour vous ! 
Il reste cependant un point important dont je souhaite vraiment vous parler : Où se place la lecture numérique au sein de la filière du livre ? 
Faîtes-vous partie des personnes qui pensent qu’en achetant un ebook vous tuez le livre papier, et donc toute la chaîne du livre y compris votre libraire ? 
Si c’est le cas, je vous invite à lire les quelques lignes ci-dessous… car croyez-moi, il n’en est rien ! 😉 

 

 

 

Une même œuvre pour différents formats
 
A l’origine, il y a une œuvre, une succession de phrases et de mots. Lorsque l’éditeur considère que l’œuvre est achevée, il la publie… sous forme de livre imprimé, sous forme d’ebook, sous forme de livre audio. Il s’agit toujours des mêmes phrases et des mêmes mots. 
Parfois, les droits d’édition changent de main. Par exemple, c’est souvent le cas pour la version audio d’un titre. Il y a toute une logistique à mettre en œuvre pour produire un livre audio. Des éditeurs en sont devenus des spécialistes. Je vous parle de Audiolib (rattachée à Hachette), de Lizzie (rattachée à Editis), pour ne citer qu’eux. 
Donc, comme vous le voyez, une œuvre produite sous différentes formes ne fait que contribuer à son rayonnement, et permet de toucher plusieurs publics. Et c’est bien l’éditeur qui choisit ces formes de publication, et qui en fixe le prix (je reviendrai plus en détail sur les politiques tarifaires dans un prochain article).  Lorsque vous achetez un ebook, la majorité du prix de cet ebook est reversé à l’éditeur (comme pour le livre imprimé), ce qui est bien normal puisque l’éditeur « fabrique » le livre, le stocke (sur des serveurs) et travaille avec un partenaire pour sa diffusion vers les librairies. Il a donc plusieurs coûts à gérer. Et cela est valable pour l’impression papier comme pour l’ebook et le livre audio. L’éditeur, l’auteur, le diffuseur, tout le monde touche ses marges, ses droits ou ses commissions. 

 

 

 

Et le libraire dans tout ça ?
 
Et bien, tout comme le libraire a une marge lorsqu’il vend un livre imprimé, le libraire touche une commission pour chaque vente d’ebook ou de livre audio. 
Pour proposer les ebooks à la vente dans leur librairie, les libraires ont adopté différents choix : soit en passant par leur propre site web (ex : Cultura), soit en passant par un partenaire qui souvent leur fournit les liseuses (ex : Les librairies Decitre), soit en passant par un site web qui regroupent plusieurs librairies (ex : Les libraires), ou encore à travers un store présent sur les liseuses vendues par le libraire.  Vous le voyez, toute la chaîne du livre est impliquée et rémunérée. Il appartient à chacun des acteurs de proposer ces autres formes de lecture. 

 

 

 

L'ebook ne remplace pas le livre papier
 
Et aujourd’hui, aucun de ces acteurs ne voit la lecture numérique comme la « remplaçante » de la lecture papier. Vous êtes nombreuses et nombreux à le témoigner également : ces lectures sont complémentaires ! Il s’agit de nouvelles pratiques en lien avec notre façon de consommer la culture, et c’est donc de nouveaux services qui sont proposés aux lecteurs, sans que cela ne vienne « tuer » ou mettre en danger les acteurs de la filière du livre.  
Donc lorsque vous achetez un ebook auprès de votre libraire, vous contribuez à alimenter toute la filière du livre ! 😉  En revanche, quand vous achetez un ebook sur Amazon (chez Kindle), là, c’est une autre histoire… Mais ai-je vraiment besoin de rentrer dans les détails ? Je pense que vous savez déjà ce qui se joue ! 
Donc même en achetant un ebook, vous pouvez vous montrer engagé et faire des choix avertis pour soutenir votre libraire préféré. 

 

J’espère que ces quelques lignes vous auront éclairés et qu’elles vous auront permis de comprendre qu’il n’y a pas de compétitivité entre le livre papier et le livre numérique.  
Faîtes votre choix de forme de lecture en fonction de vos besoins et de vos convictions !
 
 
 
Alors, vous y voyez plus clair ? N'hésitez pas à me poser vos questions dans les commentaires. 
11 Commentaires