Palmarès du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême 2011
Non applicable

Le palmarès officiel de du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême à été rendu public dimanche dernier. Après Baru en 2010 c'est Art Spiegelman qui reçoit cette année le Grand Prix de la Ville d'Angoulême. Même si le nombre d'albums publiées par cet auteur est réduit, on lui doit une œuvre majeure  : Maus. Prix pulitzer 1992, Maus raconte la vie d'une famille juive pendant la seconde guerre mondiale du ghetto aux camps, au travers d'une conversation entre un survivant de l'holocauste et son fils. Publiée dans la revue RAW entre 1981 et 1991, Maus a été traduit dans 18 langues et primé de nombreuses fois (Pultizer, Angoulême, Eisner Award...). En 2004, Art était revenu a la bande dessinée avec A l'ombre des tours mortes, un superbe (mais trop court !) album consacré au 11 Septembre 2001 . Art est aussi reconnu pour son travail d'illustrateur (The New Yorker, voir la couverture réalisée pour le 11 septembre 2001) et d'éditeur (RAW,  The Narrative Corpse, Little lit...). Une belle affiche en perspective pour l'édition 2012 du Festival ! A noter dans ce palmarès la présence du remarqué Asterios Polyp de David Mazzucchelli (également Grand prix de la critique 2011), et le beau triplé des éditions Glénat qui reçoivent le fauve de la série, du public et jeunesse. Grand Prix de la Ville d'Angoulême 2011 : Art Spiegelman Fauve d'Or (Prix du Meilleur Album 2011) : Cinq mille kilomètres par seconde de Manuele Fior - Atrabile Fauves d'Angoulême : Prix spécial du Jury : Asterios Polyp de David Mazzucchelli - Casterman Prix de la Série : Il était une fois en France 4 de Sylvain Vallée et Fabien Nury - Glénat Prix du Public : Le Bleu est une Couleur Chaude de Julie Maroh - Glénat Prix jeunesse : Les Chronokids 3 de Zep, Stan et Vince - Glénat 2 Prix Révélation ex-aequo :  Trop n’est pas assez d'Ulli Lust - Çà et là et La Parenthèse d'Élodie Durand - Delcourt Prix de l'Audace : Les Noceurs de Brecht Evens chez Actes Sud BD Prix Regards sur le monde : Gaza 1956, En marge de l’histoire de Joe Sacco - Futuropolis (voir chronique ici) Prix Inter-générations : Pluto de Naoki Urasawa - Kana Prix du Patrimoine : Bab El Mandeb d'Attilio Micheluzzi - Mosquito


Maus-Spiegelman.jpg