Rentrée littéraire 2022 : les romans français coups de cœur !
LeaCultura
Community Manager
12-romans-francais-coups-de-coeur-de-la-rentree-litteraire.jpg
 
Nous y voilà, la rentrée 2022 arrive !
Cette année ce sont 490 romans français et étrangers qui paraîtront entre la mi-août et le mois d'octobre 2022. C'est le chiffre le plus bas depuis plus de 20 ans.
Les membres des comités de lecture (dont certains d'entre vous font partie) ainsi que nos libraires ont lu de nombreux romans pendant plusieurs mois pour vous sélectionner la crème de la crème parmi les 345 nouveaux romans français.
Je vous laisse découvrir les 12 romans coups de cœur de la rentrée littéraire française 2022.
 

 

010631445.jpg
Le soldat désaccordé de Gilles Marchand
Paris, années 20, un ancien combattant est chargé de retrouver un soldat disparu en 1917. Arpentant les champs de bataille, interrogeant témoins et soldats, il va découvrir, au milieu de mille histoires plus incroyables les unes que les autres, la folle histoire d'amour que le jeune homme a vécue au milieu de l'Enfer. Alors que l'enquête progresse, la France se rapproche d'une nouvelle guerre et notre héros se jette à corps perdu dans cette mission désespérée, devenue sa seule source d'espoir dans un monde qui s'effondre.
 
Ce que @MAPATOU en a pensé : "J’ai été profondément touchée par la lecture de ce court roman (200 pages). La stupidité de cette guerre, les horreurs subies par les soldats, les vies détruites de millions d’hommes, les vies brisées de ceux revenus vivants mais défigurés, aveugles ou handicapés, ce roman relate tout cela."
Découvrir son avis complet.

 

 

 

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir l'interview de Gilles Marchand.
Découvrir aussi en version ebook

 

 

 

 

 

34_9782080257949_1_75.jpg
Les vertueux de Yasmina Khadra
J'ai vécu ce que j'avais à vivre et aimé du mieux que j'ai pu. Si je n'ai pas eu de chance ou si je l'ai ratée d'un cheveu, si j'ai fauté quelque part sans faire exprès, si j'ai perdu toutes mes batailles, mes défaites ont du mérite - elles sont la preuve que je me suis battu.Algérie, 1914. Yacine Chéraga n'avait jamais quitté son douar lorsqu'il est envoyé en France se battre contre les «Boches». De retour au pays après la guerre, d'autres aventures incroyables l'attendent. Traqué, malmené par le sort, il n'aura, pour faire face à l'adversité, que la pureté de son amour et son indéfectible humanité. Les Vertueux est un roman majeur, la plus impressionnante des œuvres de Yasmina Khadra.
 
 
010556539.jpg
Les corps solides de Joseph Incardona 
Anna vend des poulets rôtis sur les marchés pour assurer ­l'essentiel, pour que son fils Léo ne manque de rien. Ou de pas grand-chose. Anna aspire seulement à un peu de tranquillité dans leur mobile-home au bord de l'Atlantique, et Léo à surfer de belles vagues. À vivre libre, tout simplement.
Mais quand elle perd son camion-rôtissoire dans un accident, le fragile équilibre est menacé, les dettes et les ennuis s'accumulent.
Il faut trouver de l'argent.
Il y aurait bien ce « Jeu » dont on parle partout, à la télé, à la radio, auquel Léo incite sa mère à s'inscrire. Gagner les 50.000 euros signifierait la fin de leurs soucis. Pourtant Anna refuse, elle n'est pas prête à vendre son âme dans ce jeu absurde dont la seule règle consiste à toucher une voiture et à ne plus la lâcher.
Mais rattrapée par un monde régi par la cupidité et le voyeurisme médiatique, a-t-elle vraiment le choix ?
Épopée moderne, histoire d'amour filial et maternel, Les corps solides est surtout un roman sur la dignité d'une femme face au cynisme d'une époque où tout s'achète, même les consciences.
 
Ce que @JG69 en a pensé : "Avec son style inimitable où il interpelle parfois ses personnages ou le lecteur, Joseph Incardona nous offre une lecture additive, une histoire très romanesque, un roman au rythme soutenu avec des dialogues très réussis et de bons sentiments sans aucune mièvrerie. La dignité d'une femme face au cynisme d'une époque où tout s'achète. Grandiose !"
 
Pour aller plus loin, je vous invite à lire l'interview de Joseph Incardona
 
 
4_9782234092471_1_75.jpg
Quand tu écouteras cette chanson de Lola Lafon
« Comment l'appeler ?
Je dis Anne, mais cette fausse intimité me met mal à l'aise. Je ne peux pas dire Anne, quelque chose m'en empêche, qui, au cours de la nuit, se matérialisera par l'impossibilité de rester dans sa chambre. Alors je dis Anne Frank, comme on évoque l'ancienne élève brillante d'un collège fantomatique. Deux syllabes.
Anne Frank, une histoire que « tout le monde connaît » tellement qu'il n'en sait pas grand-chose. Car « tout le monde connaît » ne dit pas que « tout le monde sait », mais qu'on est pressé de passer à autre chose, de le ranger au Musée, ce petit fantôme.
La Maison Anne Frank est un appartement vide. C'est l'absence de ses habitants devant laquelle les visiteurs défilent. C'est le vide qui transforme cet appartement, l'Annexe, en musée. Mais le vide n'existe pas. Il est peuplé de reflets qui témoignent de l'abîme, celui de la disparition d'Anne Frank.
Toute la nuit, j'irai d'une pièce à l'autre, comme si une urgence se tenait tapie encore, à retrouver. »
 
Ce que @MAPATOU en a pensé : "Ce livre m'a beaucoup touchée, interpellée et je pense que je le relirai pour approfondir le message de Lola Lafon."
 
 
 
 
50_9782221265970_1_75.jpg
La malédiction de la madone de Philippe Vilain
Le roman vrai de la vendetta d'une jeune Napolitaine, Pupetta, au cœur de la Camorra, dans les années 1950.
Assunta Maresca, dite Pupetta, grandit à Naples, dans les années 1950, sous la coupe d'un père mafioso. Mais Pupetta, la " petite poupée ", ne craint rien ni personne. À dix-neuf ans, alors qu'elle participe à un concours de beauté, son destin bascule. Elle rencontre l'amour de sa vie, Pasquale Simonetti, un boss de la Camorra, qui tombe sous le charme de cette Napolitaine sulfureuse. Le mariage est vite officialisé et rien ne peut contrarier le bonheur de ce couple. Si ce n'est l'assassinat de Pasquale, quatre-vingts jours après la cérémonie. Pour Pupetta, l'heure de la vendetta a sonné. Son histoire ne cesse alors d'affoler la rumeur de la ville, car cette Madone vengeresse incarne à la fois le courage et l'honneur, la passion et l'héroïsme, mais également toute l'ambiguïté de Naples, à feu et à sang.
Inspirée de faits réels, La Malédiction de la Madone est le portrait fidèle et fascinant de cette pasionaria autant vénérée que redoutée.
Découvrir en version ebook

 
78_9782702184677_1_75.jpg
Mon acrobate de Cécile Pivot
"Zoé nichait à l'intérieur de moi, dans le moindre repli de ma peau, dans mon ventre, entre mes bras, derrière mes paupières, dans l'air que je respirais. Elle ne me laissait pas de répit.".
Ce matin, Izia regarde son mari quitter l'appartement où ils ont élevé leur fille Zoé, renversée par un chauffard quelques mois auparavant. Izia n'a pas un geste pour le retenir. Elle est soulagée d'être seule avec son chagrin, libre de s'enfermer dans la chambre intacte de Zoé.
Mais au fi l des jours, la faim, le besoin de marcher, de sentir le soleil sur sa peau, reviennent. Izia comprend qu'elle doit vivre cet « après » et trouver une activité où nul ne sait rien de sa perte. Elle a l'idée de proposer ses services à des gens souhaitant débarrasser le domicile d'un proche disparu.
Ainsi Izia devient-elle une drôle de déménageuse. Pour l'aider, elle embauche Samuel, un jeune homme au franc-parler déconcertant et aux fragilités touchantes.
Cette rencontre, et toutes celles suscitées par son travail incongru, sont les premiers fils bien fragiles qui ramèneront peu à peu cette femme perdue vers la vie.
 
Ce que @clo73 en a pensé : "Un roman magnifique, bouleversant et d'une émotion rare qui me restera longtemps en mémoire." 
Découvrir la version ebook
 
 
19_9782882507488_1_75.jpg
La nuit des pères de Gaëlle Josse
« Tu ne seras jamais aimée de personne. Tu m'as dit ça, un jour, mon père. Tu vas rater ta vie. Tu m'as dit ça, aussi. De toutes mes forces, j'ai voulu faire mentir ta malédiction. ».
Appelée par son frère Olivier, Isabelle rejoint le village des Alpes où ils sont nés. La santé de leur père, ancien guide de montagne, décline, il entre dans les brumes de l'oubli. Après de longues années d'absence, elle appréhende ce retour. C'est l'ultime possibilité, peut-être, de comprendre qui était ce père si destructeur, si difficile à aimer. Entre eux trois, pendant quelques jours, l'histoire familiale va se nouer et se dénouer.
Sur eux, comme le vol des aigles au-dessus des sommets que ce père aimait par-dessus tout, plane l'ombre de la grande Histoire, du poison qu'elle infuse dans le sang par-delà les générations murées dans le silence.
 
 
Ce que @JG69 en a pensé : "Un magnifique roman empreint d'une douce mélancolie. Une plume toujours aussi soignée. Un titre très beau. Un roman délicat, sensible, très beau."
 
 
70_9782709670661_1_75.jpg
On était des loups de Sandrine Collette
Ce soir-là, quand Liam rentre des forêts montagneuses où il est parti chasser, il devine aussitôt qu'il s'est passé quelque chose. Son petit garçon de cinq ans, Aru, ne l'attend pas devant la maison. Dans la cour, il découvre les empreintes d'un ours. À côté, sous le corps inerte de sa femme, il trouve son fils. Vivant. Au milieu de son existence qui s'effondre, Liam a une certitude. Ce monde sauvage n'est pas fait pour un enfant. Décidé à confier son fils à d'autres que lui, il prépare un long voyage au rythme du pas des chevaux. Mais dans ces profondeurs, nul ne sait ce qui peut advenir. Encore moins un homme fou de rage et de douleur accompagné d'un enfant terrifié. Dans la lignée de Et toujours les Forêts, Sandrine Collette plonge son lecteur au sein d'une nature aussi écrasante qu'indifférente à l'humain. Au fil de ces pages sublimes, elle interroge l'instinct paternel et le prix d'une possible renaissance.
 
Ce que @montagne85 en a pensé : "Sandrine Collette plonge son lecteur au sein d'une nature aussi écrasante qu'indifférente à l'humain. Au fil de ces pages sublimes, elle interroge l'instinct paternel et le prix d'une possible renaissance. "
 
 
4_9782702169025_1_75.jpg
La loi du désordre de Philippe Hayat
Les massifs explosaient de couleurs et les fleurs finissaient au col des vestons. Les gens buvaient, riaient, l'air doux des beaux jours les enivrait. Ils gonflaient le torse. La guerre n'aurait pas lieu. Juillet 1914, Paris célèbre la vie sous les pinceaux de Montparnasse. Étudiante brillante et militante socialiste, Jeanne embrasse le nouveau siècle et sa modernité. Depuis l'attentat de Sarajevo, le conflit menace mais elle refuse d'y croire. Comment l'homme épris d'art et de sciences, plus progressiste que jamais, pourrait-il causer sa perte ?En quelques jours, l'Histoire bascule. Tiraillée entre affections et convictions, Jeanne doit faire des choix. Les événements vont la précipiter dans l'enfer des combats. La confrontation d'une jeune idéaliste à l'absurdité du monde. Le souffle d'un grand roman populaire. 
 
Ce que @IsaPouteau en a pensé : "Très engagé, ce roman est un véritable plaidoyer contre la guerre et j’y ai retrouvé avec un immense plaisir, le regard profondément humain de l’auteur du très beau Où bat le cœur du monde."
 
Pour aller plus loin, découvrez l'interview de Philippe Hayat
Découvrir aussi en version ebook
 
 
9_9782080239204_1_75.jpg
L homme qui danse de Victor Jestin
La Plage est le nom de la boîte de nuit d'une petite ville en bord de Loire. C'est là qu'Arthur, dès l'adolescence et pendant plus de vingt ans, se rend avec frénésie. Dans ce lieu hors du temps, loin des relations sociales ordinaires, il parvient curieusement à se sentir proche des autres, quand partout ailleurs sa vie n'est que malaise et balbutiements. Sur la piste de danse, il grandit au gré des rencontres - amours fugaces, amitiés violentes, modèles masculins écrasants. Au fil des ans, il se cherche une place dans la foule, une façon d'exister. Jusqu'où le mènera cette plongée dans la nuit ?
De son écriture précise, Victor Jestin nous conduit au plus près de l'intimité d'un homme qui lutte avec sa solitude, dans l'espoir obsédant d'aimer.
 
Ce que @JG69 en a pensé : "Une vie qui se réduit à la Plage, un roman d'une infinie tristesse, un auteur qui confirme qu'il sait retranscrire des atmosphères qui se révèlent souvent pesantes. "
 
 
1_9782072991301_1_75.jpg
Clara lit Proust de Stéphane Carlier
"Proust. Avant, ce nom mythique était pour elle comme celui de certaines villes - Capri, Saint-Pétersbourg... - où il était entendu qu'elle ne mettrait jamais les pieds".
Clara est coiffeuse dans une petite ville de Saône-et-Loire. Son quotidien, c'est une patronne mélancolique, un copain beau comme un prince de Disney, un chat qui ne se laisse pas caresser. Le temps passe au rythme des histoires du salon et des tubes diffusés par Nostalgie, jusqu'au jour où Clara rencontre l'homme qui va changer sa vie : Marcel Proust.
 
Je vous invite à lire l'interview de Stéphane Carlier pour aller plus loin.  
 
 
57_9782378803001_1_75.jpg
Tibi la blanche de Hadrien Bels
A Thiaroye, un quartier proche de Dakar, trois amis passent le bac. Issa a toujours l'air de savoir où il va quand il marche. Il a passé les épreuves avec un Bic marabouté, un Bic qui donne la confiance. Il aime les ragots de quartier et sa machine à coudre. Il sera styliste, c'est sûr. Neurone a le cerveau bien huilé, c'est une bête à concours. Il déteste les costumes-cravates, ceux qui font la sieste dans les hémicycles les mains croisées sur leurs ventres bien remplis.
Lui, il n'aime que Tibilé. Tibilé, on l'appelle Tibi la Toubab, Tibi la Blanche ou Tibi la Française, car tout le monde sait qu'elle va partir en France. Elle est la plus intelligente de mes enfants, répète son père. Dans une semaine, les résultats du bac vont les percuter. La vie court trop vite, il faut la croquer.
 
Je vous invite à lire l'interview de Hadrien Bels pour aller plus loin. 
 
Ce que @IsaPouteau en a pensé : " Bien loin d’un récit d’aventure, ce roman nous raconte la vie de la jeunesse dakaroise, dans un Sénégal encore influencé par le néocolonialisme. [...] Un roman haut en couleur et une petite fenêtre ouverte sur le monde."
 
 
Alors, lesquels de ces titres vous tentent le plus parmi les coups de cœur des romans de la rentrée littéraire française ?

18 Commentaires