Simon Liberati remporte le prix Renaudot 2022
LeaCultura
Community Manager
 

 

Prix Renaudot 2022.png

 

 

 

 

 

Cette année, le prix Renaudot est décerné à Simon Liberati pour son roman Performance, publié aux éditions Grasset. 

 

 

 

Simon Liberati est né le 12 mai 1960 à Paris. Il est journaliste, écrivain et a également fait un bref passage dans le monde du cinéma aux côtés de son épouse Eva Ionesco. Son premier roman Anthologie des apparitions a été publié par Frédéric Beigbeder en 2004 lorsque ce dernier était éditeur chez Flammarion. Il a reçu le prix de Flore 2009 pour son troisième roman L'Hyper Justine et le prix Femina 2011 pour son roman Jayne Mansfield 1967.

 

Performance est son treizième roman. 

 

 

 

 

 

81_9782246822677_1_75.jpgPerformance de Simon Liberati

 

Victime d'un AVC, un romancier de 71 ans est en panne, tétanisé, incapable d'écrire une ligne. La commande d'une mini-série sur les Rolling Stones par des producteurs en vue est un miracle inespéré. Il accepte sans hésiter, lui qui méprise les biopics, le milieu du cinéma et les inusables clichés sur les années pop. Voilà l'apprenti scénariste lancé dans un projet sur la première époque des Stones, entre l'arrestation de Keith Richards et Mick Jagger pour usage de stupéfiants, en 1967, et la mort stupéfiante de Brian Jones, en 1969. Intitulée Satanic Majesties, la série montrera comment des voyous, compilateurs de musique afro-américaine, devinrent en l'espace de deux ans les stars androgynes que l'on sait.
Apaisé, le septuagénaire peut poursuivre la passion scandaleuse qu'il partage avec Esther, sa ravissante belle-fille de 23 ans. Mais tous deux le savent, leur amour sera éphémère. Il ne durera que ce que durera chez elle la beauté du diable, tandis que ses forces à lui déclinent tout aussi diaboliquement. D'où la coloration sombre et émouvante de leur histoire ; d'où la souffrance que leur cause la moindre séparation.
L'écrivain de nouveau inspiré se prend au jeu de Satanic majesties. Par la grâce d'Esther, il renoue avec une part d'innocence et fait ressurgir Marianne Faithfull, Anita Pallenberg ou Brian Jones de l'abîme du temps. Et si l'innocence de l'homme s'enfuit avec les années, l'exceptionnel brio de ce roman prouve si besoin était le souffle éblouissant de Simon Liberati. Parfois burlesque, souvent bouleversante, addictive, effrénée, la plus belle aventure d'un écrivain saisissant au vol les dernières bribes que la vie lui accorde.

 

 

 

Ce que @Kittiwake en a pensé sur la communauté :
"Le roman est très bien écrit, on aurait aimé quelque chose de plus développé sur les Stones. Le thème du vieillissement est le mieux traité, et confère donc à l’ensemble une ambiance assez morose."

 

Découvrez l'avis complet 

 

 

 

 

 

Avez-vous lu Performance ? Avez-vous lu d'autres romans de Simon Liberati ?

 

8 Commentaires

Les dernières actualités

Tout lire >
Les dernières discussions
Tout afficher >
Pour Nica, dix-sept ans, l'heure est venue de tirer un trait sur son passé. Son rêve est sur le point de se réaliser : u...
Nathanaël Stone a toujours été d'une sensibilité hors du commun. Or le monde auquel il appartient, l'aristocratie anglai...
Surement un de mes derniers posts *snifff* mais ce sera un post joyeux car ce WE, j'ai eu le plaisir d'aller au printemp...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >