Moi René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag - Après la guerre

Highlighted

Moi René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag - Après la guerre

tardi.jpgMoi René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag IIB Tome 3 - Après la guerre De JACQUES TARDI

 

Tardi revient pour ce troisième opus sur l'histoire de son père, durant la Seconde Guerre mondiale. Et quelle leçon d'histoire ! Le ton est dur, le dessin rude, afin de retranscrire un maximum la brutalité de cette époque. Il s'agit d'un récit intimiste, profond, avec tout un tas de détails sur le quotidien qui rendent ses personnages vivants. On ressent une certaine rage, une violence longtemps contenue, qui ressort avec acharnement sous le trait de Tardi. On sent la haine qui anime le dessinateur envers la guerre, au concept même de guerre. Les dialogues entre René et Jacques ont des allures métaphysiques, une analyse sur la noirceur de l'âme humaine. Où se trouve l'humanité dans toutes ces horreurs rencontrées par Renée ? N'est-ce pas même l'essence de l'être humain ? Entre un père désabusé, un fils encore naïf, car la vie l'a préservé de ce que le premier a vu et vécu. Un récit poignant, douloureux, inoubliable.

 

Tardi revient pour ce troisième opus sur l'histoire de son père, durant la Seconde Guerre mondiale. Et quelle leçon d'histoire ! Le ton est dur, le dessin rude, afin de retranscrire un maximum la brutalité de cette époque. Il s'agit d'un récit intimiste, profond, avec tout un tas de détails sur le quotidien qui rendent ses personnages vivants. On ressent une certaine rage, une violence longtemps contenue, qui ressort avec acharnement sous le trait de Tardi. On sent la haine qui anime le dessinateur envers la guerre, au concept même de guerre. Les dialogues entre René et Jacques ont des allures métaphysiques, une analyse sur la noirceur de l'âme humaine. Où se trouve l'humanité dans toutes ces horreurs rencontrées par Renée ? N'est-ce pas même l'essence de l'être humain ? Entre un père désabusé, un fils encore naïf, car la vie l'a préservé de ce que le premier a vu et vécu. Un récit poignant, douloureux, inoubliable.

 

Découvrez Moi René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag - Après la guerre

Balises (1)
Cultura Gennevilliers
Les dernières discussions
Tout afficher >