La force d'être différent

Premier jour d'école pour Sharky, petit requin timide et réservé. Sa maman s'était réveillée plus tôt ce matin-là pour lui préparer son petit-déjeuner préféré, des tartines de crevettes roses. Pourtant, Sharky n'y avait pas touché et restait silencieux.
- Mon chéri, il faut manger pour devenir grand et fort.
- Je n'ai pas très faim.
Sa maman s'assit à ses côtés et passa une nageoire sur la joue balafrée de son petit :
- Tu as peur ?
En guise de réponse, Sharky hocha la tête et ravala ses larmes :
- Je suis sûre que tout se passera bien.
- Tu crois ? demanda le petit requin en relevant les yeux vers elle.
- Oui. Parce que tu es drôle et gentil et que tout le monde s'en rendra compte. Tu vas te faire plein de copains. On ne peut pas ne pas t'aimer.
Un grand sourire se dessina sur le visage de Sharky :
- Merci maman.
Elle sourit , rassurée d'avoir pu redonner confiance à son fils et lui dit :
- Allez, dépêche-toi de manger tes tartines sinon on va être en retard.
C'est une dizaine de minutes après que mère et fils quittèrent la sombre grotte où ils vivaient pour rejoindre l'école du récif. À quelques mètres de l'arrivée, Sharky fit une pause et regarda les autres élèves rejoindre leurs groupes d'amis respectifs. Il expira un bon coup et retrouva les autres, tandis que sa mère lui faisait un dernier au revoir de la nageoire. Sharky regardait autour de lui. Les familles Méduse et Hippocampe étaient là. Il les connaissait de vue mais n'avait jamais entamé la conversation avec eux. Il repéra alors des Pointes Noires. Sans doute serait-il plus facile de copiner avec des enfants de la même espèce...
Sharky fit son plus beau sourire et s'immisça dans le groupe qui jouait au ballon avec une éponge :
- Salut les gars !
Les requins se tournèrent vers lui, sans un mot et le dévisagèrent. Le plus grand prit la parole :
- Eh regardez-ça, qu'est-ce que tu veux, loustic ? T'es perdu ?
- N...non, bégaya Sharky. Je...je me demandais si je pouvais venir jouer avec vous.
- Et qu'est-ce qui te fait croire qu'on a envie de faire un match avec un monstre ? ricana le requin en passant la nageoire sur la cicatrice faciale de Sharky. Tu t'es fait griller par une anguille électrique ou quoi ?
Sharky semblait sur le point de pleurer. Il porta sa nageoire à sa cicatrice et répondit alors que le groupe tournait en rond autour de lui :
- Non... je...mon papa a voulu me défendre et...
- Ho le bébé, il a besoin de son POPA pour venir à son secours. Hé ! Où il est ton papa maintenant ? Attends peut-être qu'il est là, caché quelque part ! PAPA ? PAPA ? appela t-il en regardant autour de lui.
- Un pêcheur l'a tué ! cria Sharky avant de s'enfuir dans un battement de queue.
Il trouva refuge près d'une anémone et essuya ses larmes à l'aide de sa nageoire. Puis il caressa la cicatrice sur son visage, marque qui lui rappelait cet horrible accident qui avait coûté la vie à son père. Ce dernier avait voulu le protéger du pêcheur sous-marin et de son harpon mais y avait laissé la vie. Sharky renifla et s'apprêtait à retourner chez lui lorsqu'il s'aperçut qu'un dauphin se tenait non loin de là. Ce dernier lui fit un sourire maladroit et s'approcha, hésitant. Sharky remarqua alors sa nageoire gauche atrophiée :
- Tu ne devrais pas leur donner de l'importance. Ils n'auront jamais la chance de savoir ce que c'est.
- Quoi ?
- La force d'être différent.
Sharky esquissa un sourire :
- Je m'appelle Sharky.
- Et moi, Eco.
Voilà comment naquit l'amitié sincère entre un requin et un dauphin.