Danse de l'écume

Nostalgie larmoyante où les souvenirs surnagent et se bousculent. Crevettes dans l'épuisette, route de la corniche de Morlaix jalonnée d'écluses, chorégraphies et ondulations marines, danse de l'écume dans les airs iodés... cet été, j'ai partagé avec mes 2 enfants des fragments de mon dictionnaire amoureux de la Bretagne.
Sur les traces de mon enfance, ils ont goûté au bout du monde à flanc de falaises, en lisière de rivières ou sur des spots insulaires. Roscoff et ses ruelles pittoresques, l'Île Vierge et ses eaux cristallines, la Pointe Saint-Mathieu et la puissance abrupte du promontoire, Pont-Aven et ses immersions picturales... De forts en phares, partout le regard était assiégé, le nez titillé et le coeur emballé.
Robinsonner sur la presqu'île de Crozon, collecter les galets, crayonner dans le sable... le temps "d'instants", nous avions 9, 8 et 4 ans.
Une dernière halte avant de replonger dans notre quotidien urbain. La maison de mon enfance. Où sont passés les généreux hortensias, les jonquilles jaunes extraverties et le bougainvillier grimpant ? Qui étaient donc ces nouveaux propriétaires qui ont renouvelé l’âme du lieu ? Qui ont transfiguré les images de mon enfance ?

 

Les enfants couraient aux abords de la maison. Finalement, ces moments irriguent déjà de nouvelles réminiscences. De quoi alimenter encore mon dictionnaire amoureux. 


Certains souvenirs s’échouent sur les rivages du présent, mais d’autres sont de délicieux oasis les jours de crachin intérieur.


La bourrasque et l’écume.

 

 

 

Rêve insulaireRêve insulaireBoucle d'or en merBoucle d'or en merChanger d'horizonChanger d'horizon

 
0 J'aime