Mes chic'oufs à moi

 

Le meilleur de mes vacances est aussi le pire ! Pas vu les enfants et petits-enfants depuis Noël. On les attendait pour les vacances de Pâques mais confinement oblige ... Ce sera donc pour fin juillet. Enfin : nous voilà tous réunis. Quel bonheur !

Je confirme : on les appelle bien des chic’oufs pour de bonnes raisons.

Je préviens tous les grands-parents : la joie de les voir vaut bien la fatigue engendrée par la présence de 6 à 8 personnes à nourrir tous les jours (bonjour les différents régimes : pas de crudités pour l’un , pas de pommes de terre pour l’autre, pas de fromage, pas de tartes !), les hurlements des plus petits dans la piscine, les montagnes de linge jeté en vrac devant le lave-linge (pourquoi faire sécher sa serviette puisque le placard en est plein et qu’il suffit de se servir), l’entassement dans les voitures pour aller se balader, les bagarres entre les 3 chiens dont l’un a failli perdre un œil (je ne crois pas que c’était pour jouer).

Le comble du comble, et qui nous a bien fait rire, c’est quand le Jack Russel (un des chiens invité) a voulu bouffer les poules des voisins...On a retrouvé des plumes partout dans le jardin. Ce poulailler a une histoire parce qu’il y a trois ans, j’avais été nommée gardienne des poules pendant l’absence des voisins. Hélas on ne m’avait pas dit de fermer le loquet et un renard a mangé toutes les poules pendant mon sommeil. Même pas retrouvé quelques plumes ...

En tous cas, il faut en profiter car dans deux ans max, les petits enfants partiront avec les potes.

Vivement l’année prochaine qu’on recommence !
 
0 J'aime