Pour adopter un éléphant

Chers papa et maman,

Avant tout, je voulais vous dire que je vous aime très très fort, même si vous êtes vraiment des opposés ! Maman a les cheveux longs, alors que papa est presque chauve. Papa a des yeux bleus alors que maman a des yeux marrons. Enfin, vous avez tout de même deux points communs : Vous faites à peu près la même taille     – très grands - et vous adorez faire des blagues et nous faire tourner en bourrique. J’ai d’ailleurs hérité de vous ce sens de l’humour dont cette lettre n’est pas dépourvue, vous verrez !

Donc voilà, ce qui m’amène. En classe, nous nous sommes penchés sur les éléphants. Quelles créatures fantastiques ! Figurez-vous que depuis quelques temps, une idée me trotte dans la tête. Si, si ! Un jour que je me promenais sur un site internet (sur les éléphants) j’ai découvert un éléphant… à adopter !! Si, si ! Du coup, mon idée s’est réalisée, comme ça : POUF ! d’un coup ! Si, si ! Du coup, pour faire plaisir à votre fille chérie… Le cadeau idéal sera de lui faire adopter… L’éléphant en question ! J’entends déjà vos murmures horrifiés… (Ce qu’ils peuvent être terre-à-terre, les parents, de nos jours !) Je sais que vous me sortirez les excuses tellement ringardes, comme : « la maison n’est pas assez grande », « c’est trop cher », « il va être malheureux », « il fait trop froid », « Tu devras t’en occuper toute seule » … Et je sais MÊME que vous allez utiliser l’excuse sournoise de : « Demande-le sur ta liste d’anniversaire » ou « de Noël », en comptant sur le fait que « ça lui passera ». Ah oui ! J’oubliais l’incontournable : « Tu ne préfères pas une peluche ? C’est mignon les peluches ?! » Voilà pourquoi, j’ai préparé des arguments chocs pour vous convaincre de devenir des super parents ! Si, si ! Alors, voici les excuses et les réponses chocs qui vont avec :

- « La maison n’est pas assez grande »

La maison ne l’est peut-être pas mais la cour fait quand même 12 m² !

- « c’est trop cher ! »

Comment pouvez vous le savoir puisque vous n’avez même pas vu le prix ! Il coute à peine 456 000 000 123 $ ! (1 $ et à peu près égal à 1 euros 50.) Vous voyez ?! Ce n’est pas si cher !

- « Il va être malheureux ! »

Alors ça c’est vraiment l’argument le plus débile. Bien sur que NON, il ne va pas être malheureux ! Il sera avec moi, enfin !

- « Il fait trop froid ! »

Sur ce point, vous n’avez pas tout à fait tort… Mais si on installe une serre au-dessus de la cour et que l’on met tous les radiateurs de la maison dedans, ça ira, non ? Oui, bon, c’est sûr, c’est nous qui aurons froid, mais bon… C’est vous qui me le dîtes tout le temps, alors : « Dans la vie, on ne peut pas tout avoir ! » (Au pire, on s’adaptera !)

- « Tu devras t’en occuper toute seule »

Bah, ça existe, non, les nounous pour éléphants ?!

- « Demande-le pour ton anniversaire/pour Noël ! »

Bah, pourquoi ? De toute façon, c’est dans quelques mois, alors, le temps qu’ils le livrent en canoë, avec les pagaies et tout et tout, ça prend exactement les « quelques mois ».

- « ça lui passera ! »

Si j’étais vous, je n’y compterais pas trop…

- « Tu ne préfères pas une peluche ? C’est mignon les peluches ! »

Oui, c’est mignon les peluches, mais Non, je préfère un Vrai éléphant. Sinon, ce n’est pas drôle !

Et voilà, Mes arguments chocs de chez choc sont à présent mis sur papier pour que vos petits « zeuilles » de parents trop réalistes les voient. Et maintenant ? Vous ne trouvez plus rien à dire ? Vous avez donné votre langue au chat ? (Ça c’est bien, un chat. Les éléphants, ils ont peur des souris et les chats ils mangent les souris) De toute façon, c’est normal, vu mes arguments chocs de chez choc ! Maintenant, voici les avantages que ça nous donnerait. Déjà, plus besoin de s’escrimer à ouvrir ce satané bol de cornichon ! Avec sa trompe, il y arrivera tout seul ! Pour le bocal de chocolat, chez mamie (parce que oui, je compte le prendre à chacun de mes déplacements) il pourra l’attraper en un clin d’œil. Plus qu’à se servir dedans et le remettre en place, ni vu, ni connu ! Et les jours d’hiver, ou la voiture est toute blanche et que papa grommelle : « foutu givre ! On va être en retard à l’école, maintenant ! » Eh bien pendant que papa ils enlève le « foutu givre », et bah, moi je vais à l’école à dos d’éléphant ! Et au moins, si je l’ai, je ne vous casserai plus les pieds pour avoir un chien ! Vous êtes sidérés par tous mes arguments super choc de chez choc, hein ?! Maintenant que la question de l’achat est réglée, passons au nom. Vous, les parents, avez une interdiction formelle et à toute épreuves de choisir son nom ! Non, parce que sinon, on va se retrouver avec : « Fanfan », « Dumbo », « Babar », « l’éléphant », …  Il est aussi interdit à Mamie - ancienne infirmière qui aime boire des litres et des litres de café - et à Papi - bricoleur et réservé, mais qui fait les meilleures fondues du monde - de choisir un nom, sinon, on pourrait se retrouver avec « Gildie », « Germaine », « Cap ‘Taine Trompe », « Henri », « Georges », et autres prénoms de « notre temps ». Il est aussi interdit à Carole, la petite sœur qui dort tout le temps dans sa petite turbulette rose, de choisir un nom, sous peine de se retrouver avec « Gaga » ou « Arheuuuu » … Et au grand frère qui passe son temps sur les réseaux et qui adoooooore la musique éléctro (Pouah !), sous peine de recevoir un : « dégage, on s’en fout de ton éléphant ! » (Ce qui serait un bien mauvais nom, si vous voulez mon avis. De toute façon, c’est trop long !) Bon, du coup, vous savez ce qui vous reste à faire… Je vous entends déjà dire : « de mon temps, on avait une orange à Noël et on était bien content ! » Sauf que maintenant on a des oranges tout le temps, même que maintenant, c’est une orange qui est patron des « forfaitstéléphoniquesuperchers ». Même que c’est vous qui le dites tout le temps quand grand-frère vous demande un nouveau « forfaittéléphoniquesupercher » pour son « Aïe-phone ». Bon, maintenant, il vous suffit juste d’aller à la banque pour aller chercher la fortune dont vous avez hérité de vos grands-parents et qui est cachée dans un gros coffre-fort ! Et n’oubliez pas le plus important mes parents adorés : je vous aimerai quand même si vous ne me donnez pas un éléphant (Même si je vous aimerai beaucoup plus fort si vous me donnez mon éléphant). D’ailleurs, je pense que mon éléphant va s’appeler Cap’ Taine bubules ! bah oui, c’est un nom de poisson rouge, et alors ? Enfin, bref… Maintenant que vous êtes convaincus qu’un éléphant est in-dis-pen-sable dans notre vie et que vous vous trouvez bêtes de ne pas y avoir pensé plus tôt, l’éléphant se trouve dans un tout petit village d’Afrique qui s’appelle P’taoushnok. Tiens, je suis gentille, je vous donne le prix du canoë pour aller jusque là-bas : 1 euros. Je n’en ai pas pris un de super bonne qualité parce qu’il vous faut encore de l’argent pour acheter le « forfaittéléphoniquesupercher » à grand-frère ! Bon, je vous laisse, j’ai vu un site pour lions à adopter, je vais voir. Avec un peu de chance, il en reste un pas encore adopté !

Votre fille qui vous aime : Flavie

 

Par : Flavie, 12 ans et demi

5e, à Vieux Condé, dans le Nord.

 

Corrigé par : Anne Christen (maman)

Encouragé par : Anne Christen, Ruben Christen (Grand frère), Nils Christen (Petit frère) et Samuel Christen (papa)  et plein plein plein d'autres gens trop géniaux.

0 J'aime
Commentaires

Je sais que ce n'est pas génial, mais le stresse de ce concours qui est mon premier m'a empêché de produire quelques choses de mieux.