Une famille pas comme les autres

Je vais vous raconter l’histoire d’une famille extraordinaire ou plutôt de ma famille. Chacun d’entre nous possède un talent qui lui est propre. Bien-sûr, ses talents sont strictement confidentiels et ne doivent être divulgués à personne. Ainsi ma mère peut soigner les personnes, mon père lui peut savoir si une personne dit la vérité ou non, ma sœur a une voix incroyable qui lui permet de calmer et rassurer les gens. Et moi, et bien je ne connais pas encore mon pouvoir, il faut croire qu’il ne se soit pas encore manifesté. Je commence à croire que je suis la seule personne à être tout à fait normal dans la famille. Heureusement, nous sommes tous unis et nous entraidons quand ça ne va pas.

Récemment, nous avons adopté un chien dans la famille afin de pouvoir apporter du réconfort à la famille et se sentir moins seul. Nous l’avons appelé Jenna car c’était un chien doux et affectueux. Nous accordions beaucoup d’importance aux prénoms que nous donnions aux animaux.

Ainsi ce fidèle chien a développé lui aussi un pouvoir particulier. Il pouvait se camoufler en fonction de l’endroit où il était. Je l’ai découvert un jour, alors que j’étais en train de faire mes devoirs ; la couverture de mon lit c’était mise à bouger toute seule, j’avais commencé à paniquer cette soirée-là.

Heureusement, Jenna est réapparue dans sa forme initiale et je n’en avais pas cru mes yeux.

 

Je désespérais vraiment de ne pas retrouver mon pouvoir, je cherchais tous les jours ce que ça pouvait être. Quelques mois plus tard, je craquais car je voulais moi-aussi être quelqu’un de spécial. Ma sœur m’aida à me consoler en chantant une mélodie. Malgré le fait qu’elle avait un talent et pas moi, cela m’aida.

Le week-end, nous nous amusions en famille en s’exerçant sur nos pouvoirs, aidant les personnes en difficulté ou même tout simplement en jouant.

Ma sœur et moi reprenions les cours la semaine en paraissant tout à fait naturelles.

Des semaines plus tard, le professeur de français nous donna un devoir maison à faire sur le thème du voyage, nous devions rédiger une histoire d’une cinquantaine de lignes. Je me suis dis à ce moment là que cela pouvait m’aider un peu à penser à autre chose. Il nous laissa une semaine seulement pour la faire.

Je décidais donc de commencer mon devoir le soir-même.

Je rentrais donc des cours et m’installa sur mon bureau. Je pris le chien avec moi et le posa sur mes genoux. Je pris mon crayon et une feuille et écrivais les premières lignes de mon histoire.

Soudain, la pièce autour de moi devint flou et se mit à tourner. Tout à coup, je ne me sentis pas très bien et tentais

tant bien que mal de me lever. Je réussis mais mes jambes tremblaient.

Quelques minutes plus tard, le silence revint et un vent frais souffla dans mes cheveux. Je relevais la tête et vit un paysage fabuleux.

L’histoire que j’avais commencé à écrire avait pris vie. J’étais dans le paysage de mes rêves. Je marchais prudemment à travers les dunes enchantées de ce pays. Tout en haut de la colline, je vis une ville au loin avec des habitations colorés et géométriques.

Je me dirigeai en direction de la ville et m’arrêta à l’entrée. Un panneau à droite indiquait : « ville de Rêvaunique ».

Je décidais donc de pénétrer à l’intérieur. Les habitants avaient des allures assez étranges. On dirait un corps de chèvre avec une tête de biche mais ils avaient l’air de ne former qu’un et d’être une famille. Un peu comme la mienne qui d’ailleurs devait s’inquiéter de mon absence.

J’allais vers un habitant pour lui demander mon chemin et rentrer chez moi. Il ne parut pas surpris par mon apparence et semblait même me connaître.

Il m’indiqua une maison qui était plus grande que les autres. Je frappais et on m’invita à entrer.

Le chef se tenait là devant moi et me dit : « Johanna, tu as enfin trouvé ton pouvoir et je tenais à te remercier toi et ta famille afin d’aider chaque citoyen dans l’autre monde. Je voulais te dire que vous n’êtes pas une famille comme les autres et je vous incite à continuer à être toujours unies et généreux pour montrer l’exemple aux générations futurs afin de ne pas oublier les valeurs pours lesquels nous sommes ici, sur terre. Je vais donc te renvoyer chez toi mais tu devras t’entraîner beaucoup avec ta famille pour aider le plus possible la population. »

J’acquiesçais et le paysage autour de moi se remit à tourner mais cette fois je ne vacilla pas et je me retrouvais quelques secondes après dans ma chambre.

Je descendis les marches pour aller dans le salon retrouver ma famille et raconta mon aventure.

Mes parents et ma sœur étaient content pour moi et me promirent de fêter ça le week-end suivant.

Je finissais mon devoir maison sur le thème du voyage quatre jours plus en essayant de maîtriser mon pouvoir chaque fois que j’écrivais. C’était compliqué mais j’y parvins malgré tout.

Le lundi de la semaine suivante, je rendis mon devoir avec fierté et remercia le professeur pour ce magnifique sujet qui m’avait inspiré.

A partir de ce moment, nous ne formions vraiment plus qu’un et nous nous entraînions deux fois plus. On devenait un peu plus fort chaque jour à force de s’entraîner et la cohésion de la famille était importante car en étant unis, on était plus résistant et on se sentait mieux mentalement.

 

Dans la vie, on doit se battre pour ce qui nous semble juste et nous nous battions pour un monde plus solidaire en aidant les personnes et en maintenant la paix.

Ils se passaient beaucoup de choses dans ce monde mais nos aventures ne faisaient que commencer.

 

 

                                                                                                                                                                             Johanna P

0 J'aime