L’entrevue de Saint-Cloud - Harold Cobert
Non applicable
Après Un hiver avec Baudelaire, qui a connu un très beau succès, l’auteur nous propose, dans un registre très différent, une rencontre historique des plus intéressantes, entre deux illustres personnages que tout oppose : Marie-Antoinette et Mirabeau. Une histoire à en perdre la tête. Nous sommes le 3 juillet 1790, en plein cœur de la Révolution française. La monarchie a été déstabilisée, le roi partage désormais son autorité avec une assemblée. Alors qu’il n’y a, semble-t-il, plus d’issue pour sauver la tête de Louis XVI et de Marie-Antoinette, un rendez-vous des plus secrets s’organise entre la reine et Mirabeau, élu du Tiers-État. Cette rencontre a pour seul but de trouver une solution afin d’apaiser la colère du peuple et sauver le pays de la terreur. Mais aucun des deux protagonistes n’a confiance en l’autre. L’un est épouvantablement laid, immoral, libertin, auteur de pamphlets et d’ouvrages pornographiques ; l’autre est l’Autrichienne, l’Étrangère, celle que tout le monde déteste, et dont les langues persiflent à son encontre. Mais « le roi n’a qu’un seul homme, c’est sa femme », et c’est elle qu’il faut convaincre, car elle est la seule à pouvoir influencer le roi. Alors que le peuple gronde, Mirabeau s’acharne à convaincre la reine, argumentant, remémorant les épisodes tragiques encore assez proches. L’entretien vire rapidement au règlement de comptes personnel. La reine ne veut rien entendre de ce que lui propose Mirabeau : en premier lieu, se rapprocher du peuple qu’elle déteste. Elle rumine sa haine envers ce peuple qui l’a adulée autant qu’il la hait, cette aristocratie qui n’a jamais tenté de la comprendre, et ce roi qui a mis huit années à lui faire un enfant, aussi incompétent au lit qu’à diriger un pays, ce pays qu’elle voudrait voir disparaître de la carte du monde. Et qui est-il, lui, ce Mirabeau qui s’est dressé contre l’église et la monarchie, et qui aujourd’hui, voudrait lui donner des leçons à elle, qui travaille énergiquement à pallier les incompétences du roi, son mari ? Ensuite, il propose de provoquer une guerre civile pour installer les Jacobins au gouvernement… une judicieuse manipulation car « croyez-vous vraiment que des Jacobins ministres seront des ministres jacobins ? »… De cette rencontre secrète entre deux personnalités que tout oppose, personne ne connaît le contenu. L’auteur, fervent défenseur de Mirabeau, a imaginé ce qui aurait pu se dire entre la reine et le député qui se détestaient. Un discours qui aurait pu renverser le sens de l’Histoire. Bien évidemment, l’issue de ce règne est bien connue de tous, mais l’on se prend à rêver, en lisant cette fiction, que tout aurait pu être différent. Un roman historique très contemporain à ne manquer sous aucun prétexte. Lire un extrait ici Retrouvez l'auteur sur Facebook Le site des éditions Héloïse d’Ormesson Retrouvez ce livre sur www.cultura.com L’entrevue de Saint-Cloud - Harold Cobert - Héloïse d’Ormesson - 15€ Ce texte est  paru dans la revue © Page ?

L-entrevue-de-Saint-Cloud.jpg
1 Commentaire
Non applicable
[...] la face de l’histoire et permettre à Louis XVI de garder sa tête (chronique du livre ici). A noter la pertinence des dialogues qui illuminent ce roman et l’obtention du prix du [...]