Le souffle de Midas d'Alison Germain
Libraire Cultura

 

 

midas couv finale .jpg

 

 

 

J'ai découvert ce livre à la remise des talents de Cultura. Après avoir salué le parrain de la cérémonie, Gilles Legardinier, je suis allée rejoindre une personne que je connaissais. Elle était en grande discussion à propos d'un livre dont le genre est l'un de mes préférés : l'urban fantasy. 

 

Quand elles ont fini de parler, je me suis rapprochée de celle qui semblait être l'auteure et nous avons discuté. Non seulement, il s'agissait d'urban fantasy mais aussi de young adult, mon univers de prédilection et de mythologie grecque. J'étais donc dans de très bonnes dispositions pour apprécier le livre.

 

L'auteure étant l'une des libraires de Cultura, je lui ai demandé si je pouvais le lire afin de pouvoir le promouvoir auprès des autres libraires. Ainsi débute notre histoire.

 

 

Ce que j'ai adoré dans cette lecture, c'est que je me suis retrouvée plongée dans l'univers mythologique et moderne qui m'avait beaucoup plue en lisant Percy Jackson. J'aime le fait que deux univers se côtoient sans que tout le monde le sache, que seule une poignée d'initiés soit au courant et doive protéger le secret. Cela m'a replongé également dans l'univers d'Harry Potter mais contrairement à ces deux sagas mondialement connues, l'héroïne, première différence, est déjà adulte, étudiante. Et cette différence change tout. Le livre est donc plus adulte, plus orienté vers des thématiques matures, rien ne nous sera épargné : enlèvement, torture, mort... Tout ceci nous plonge dans un univers plus noir mais aussi plein d'espoir où règne des amitiés sincères, une famille soudée. Il n'y est pas question de rites initiatiques pour un passage à l'âge adulte.

 

Mais je m'égare, revenons-en à l'histoire.


Louise, étudiante de Cornouailles, découvre un soir en rentrant du travail une jeune femme mutilée qu'elle tente de sauver. Quand elle s'éveille le lendemain, personne n'a vu la jeune femme. Terrifiée par ce qu'elle se souvient avoir vu, elle entraîne sa meilleure amie dans l'enquête de plus en plus iréeelle.


Qu'est-ce que cette poussière d'or dont elle était recouverte quand elle a été amenée à l'hôpital, pourquoi le sang de la jeune fille semble-t-il s'être transformé en or aussi ?
Toutes ces questions et bien d'autres ont jalonné ma lecture de ce premier tome lu en une journée de dimanche pluvieux.


Tout ce que je peux vous dire à présent, sans vous gâcher la lecture de ce livre, c'est que j'ai hâte de lire la suite de cette histoire. Les personnages, même secondaires, ont une vraie personnalité, ils ne font pas seulement de la figuration. Et nous rencontrons du beau monde dès le premier tome.

 

 

Essayez-le, vous ne serez pas déçus ! A mettre entre toutes les mains ! Fans d'Harry Potter ou de Percy Jackson, suivez Louise et entrez dans ce nouvel univers, l'univers des homérides !

 

Il existe aussi en version numérique.

 

Au moins trois tomes sont prévus.

1 Commentaire
Passager

Merci pour cette chronique, j'ai vraiment envie de le lire! 😁