Un enfant de Dieu - Cormac McCarthy
Admin Comité de Lecture
Lester Ballard... Retenez bien ce nom ! Après la lecture de Un enfant de Dieu, une fois que votre chemin aura croisé la piste de cet homme, il vous accompagnera à jamais, conscience glauque et lapidaire d’un monde qui se nécrose. Lester Ballard aurait pu rester un simple pauvre type comme il en existe tant, un simple parasite abruti par l’alcool. Mais, il est bousculé hors de sa vie, chassé de sa maison, abandonné des hommes. Il prend alors le chemin de l’errance. En quittant la société, il se dépouille progressivement de toute humanité, évoluant dans un dénuement extrême, rattrapé par une solitude poignante. Il traverse le présent en s’excusant presque de n’être que l’ombre d’un vivant, fantôme haletant hantant les montagnes des Appalaches, innocent pervers écumant les bois sauvages. Dans une obsédante incantation hallucinatoire, il s’enfonce peu à peu dans une bestialité abreuvée de passions exacerbées. Charognard dépravé, il assouvira ses pulsions les plus animales, animé d’un instinct de survie et d’une résistance monstrueusement inhumaine. Cormac McCarthy nous offre ce texte qui brûle d’une incandescence fulgurante, anéantissant au passage tout espoir de rédemption. Tous les germes des thèmes développés dans ses autres romans sont déjà présents dans ce récit, graines noires et froides qui s’épanouiront dans La route, No country for old men, De si jolis chevaux et Suttree. Son style dépouillé et lancinant, tout en suggestion troublante résonne pourtant d’une précision implacable et tragique. Et dans son sillage plane l’ombre de Faulkner… Vous aurez sans doute compris que ce livre est un chef d’œuvre. Le site officiel de Cormac McCarthy (en anglais) Retrouvez ce livre sur Cultura.com

Un-enfant-de-Dieu-Cormac-McCarthy.jpg