Ode à la vie

Elle gardait un secret, avec tant de réserve que nul ne saurait deviner lequel était-ce.
Elle affichait un sourire en toute circonstances, l'air de dire que '' tout va bien ''.
Nul ne se posait la question de son bonheur, il était si apparent.
Et pourtant...
 
Elle venait de perdre sa mère. 
Elle dissimulait sa souffrance, bien réelle, et pourtant ...
Elle a choisi d'être heureuse.
Elle sait bien que sa mère ne supportait pas un instant que sa fille soit malheureuse.
'' Tant que tu es en vie, vis pleinement ... '' lui aurait-elle dit.
 
Bien qu'elle ressentait en son coeur peine et affliction elle arborait un calme imperturbable.
 
Elle se disait que la souffrance n'était qu'une preuve de plus par laquelle on se sentait vivant!
 
Souffrir ne doit pas m'empêcher d'être heureuse de vivre, et de savourer ce qui me reste à vivre car, un jour c'est moi qui mourrai...
 
Le soleil se lèvera encore et encore et éclairera mes journées;
Le ciel sera toujours mon toit, quoiqu'il se passe, 
Mon coeur bat toujours, mon corps fourmille de vie... 
  
Tout va bien, se dit-elle, le temps pansera ma blessure.
Tout va bien, pense t'elle, l'amour que je porte à ma mère vit toujours en mon coeur.
 
Désormais, je prendrais soin de chaque seconde qui passe.
Je lui donnerais du sens, espérant que mon dernier souffle soit celui d'un coeur apaisé ... Apaisé d'avoir profité de la chance de vivre.
 
Qu'il tonne, pleuve ou vente, la vie continue  ...  
J'aimerais accueillir la mort, comme une vieille amie ...
Je ne sais pas quand elle viendra me rendre visite, mais par le bonheur je m'apprêterais.
 
Ornée de vie, quoique fusse mon cheminement, elle sera ravie de me rencontrer, elle qui est tout à fait mon opposé... Pensait t'elle en silence. 
 
 
 
 
 
 
0 J'aime