[AVIS] Stephen King - La ligne verte

Highlighted

[AVIS] Stephen King - La ligne verte



Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d'un pénitencier dans les années 1930, entreprend d'écrire ses mémoires. Il revient sur l'affaire John Caffey - ce grand Noir au regard absent, condamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes - qui défraya la chronique en 1932. La Ligne verte décrit un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. Personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisée par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore, et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l'innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique.
 
 
Ce roman m'a procuré une tempête d'émotions : révolte, compassion, tristesse, pitié, joie... Je suis passée par une myriade de sensations qui n'ont pas cessé de s'enchaîner les unes après les autres, sans répit. On ne peut décidément pas sortir indemne de cette lecture.
La description de ce milieu carcéral traduit parfaitement l'oppression qui y règne. Les gardiens doivent être perpétuellement sur le qui-vive. Toutefois, ils n'en perdent pas leur humanité pour autant (peut-être pas tous en fait...). C'est d'ailleurs assez dérangeant de ressentir aussi cela. On fait face à des criminels qui ont commis des actes impardonnables mais pour qui on ressent de l'empathie (sauf pour Wild Bill évidemment). Delacroix en est le parfait exemple. Malgré son crime, on ne peut pas s'empêcher de le trouver attendrissant lorsqu'il est en compagnie de sa souris Mister Jingle (petit être que j'ai adoré !).
L'auteur a réussi a rendre l'histoire prenante du début jusqu'à la fin. Les passages sur la maison de retraite pourraient en rebuter certains mais n'oublions pas que La ligne verte est avant tout un roman-feuilleton et ces passages étaient nécessaires (personnellement, cela ne m'a pas dérangée).
A travers cette intrigue fantastique, Stephen King nous fait réfléchir sur une multitude de sujets : la religion, la peine capitale, le milieu carcéral en général et la violence qui y règne, etc.

Quant à l'adaptation cinématographique, je la trouve plutôt réussi. Il y a évidemment quelques différences notables mais je pense sincèrement que l'essence-même de l'histoire reste identique du livre au film.

Les acteurs ont été très bien choisis. Les personnages de Paul Edgecombe, John Caffey (merveilleux dans le film !) et Percy Wetmore correspondent parfaitement à ce que je m'imaginais au moment de la lecture du roman. Wild Bill est assez différent physiquement de ce que j'imaginais mais il correspond tout de même au personnage décrit dans le roman.

En bref, cette oeuvre a été un véritable coup de coeur !

Je vous conseille vivement de le lire si ce n'est pas déjà fait et n'hésitez pas à jeter un coup d'oeil également au film qui en vaut la chandelle.

 
Cultura Le Mans
1 RÉPONSE 1

Re: [AVIS] Stephen King - La ligne verte

Bonjour @PsychéeDélik merci pour votre chronique car c'est vrai que j'ai vu l'adaptation cinématographique, mais je n'ai pas lu le livre donc c'est toujours intéressant d'avoir cette double vision ! Alors merci Smiley clignant de l'œil