Un nouveau Francesca Zappia qui dépote !

Highlighted

Un nouveau Francesca Zappia qui dépote !

                                         

 

 

 

                                  Eliza et ses monstres - Francesca Zappia (Collection R
                                                                                                       ⭐️ ⭐️ ⭐️ ⭐️  /5 !

 

 

 

 

 

 

 

Résumé 

 

Dans la vie de tous les jours, Eliza Mirk est une fi lle timide, intelligente, un peu étrange et… qui n’a pas d’amis.
Dans sa vie en ligne, Eliza est LadyConstellation, créatrice anonyme de La Mer infernale, un webcomic extrêmement populaire.
Avec des millions de followers et de fans à travers le monde, son alter ego est une véritable star.
Mais Eliza ne peut s’imaginer aimer le monde réel plus qu’elle n’aime sa communauté numérique.
Puis, un jour, Wallace Warland arrive dans son lycée et Eliza va vite se demander si la vie ne mérite pas d’être vécue hors ligne…

 

 

 

 

J’ai lu ce livre quasiment d’une traite. En une journée, j’ai été complètement immergée dans l’univers de l’auteure et je me suis laissée emporter dans son histoire. J’avais découvert la plume de Francesca Zappia avec son premier roman « Je t’ai rêvé » qui, en toute franchise avait été une petite déception. J’avais hâte et j’avais à la fois cette petite appréhension de ne pas accrocher à ce nouveau titre tant attendu. Et pourtant dès les premiers chapitres, le charme à opéré.
De l’amitié, en passant par l’amour on aborde avec sensibilité les relations familiales complexes tout en créant autour une intrigue mêlant passion pour le dessin et fanfiction en ligne. J’ai adoré.

 

 

 

« Eliza et ses montres » est réellement un petit bijou.
J’ai trouvé cette histoire tendre et à la fois très profonde. Finalement quand on passe au dessus des thèmes d’internet et de popularité qui peuvent en rebuter plus d’un, on tombe sur une histoire plus complexe et plus prenante encore que ce que laisse simplement présager le résumé.
Pour être honnête, je n’avais pas lu la quatrième de couv avant de me plonger dans ce bouquin. J’avais envie de me laisser surprendre et de découvrir, chapitres après chapitres où tout cela allait nous mener. Et pour le coup, je n’ai pas été déçue. Même si le dessin, et les fanfictions n’était peut-être pas ce qui m’a le plus captivé dans cette lecture, on se laisse tout de même prendre au jeu et on passe un excellent moment en compagnie de nos personnages.
J’ai trouvé ça très sympa pour le coup d’alterner les passages d’Eliza, et des passages de son histoire à elle en intégrant des bouts de son roman graphique « La mer infernale« . Même si j’ai préféré l’histoire originale, j’ai apprécié découvrir la fameuse BD qui fait tant de bruit dans l’histoire.
On parle aussi beaucoup de confiance en soi, de timidité, de s’ouvrir aux autres et des relations familiales.J’ai adoré. J’ai été vraiment touchée par moments, dans la manière dont tout s’imbriquent et dont chacun vit la passion d’Eliza. De ses petits frères qui veillent de loin, aux parents complètement perdus, ne réalisant pas l’ampleur du phénomène. J’ai trouvé ce récit très vrai et très crédible.

 

 

 

J’ai adoré la simplicité de cette histoire.
Pour une fois on atterit dans quelque chose de très simple et de très actuel. On y parle d’internet bien évidemment, de réseaux sociaux et de fans aussi. Ça prends une grande place dans le roman et j’ai trouvé ça très sympa de parler comme ça de choses plus légères et pour une fois plus simple que ce qu’on a parfois l’habitude de voir.
Ici, pas de grandes aventures dangereuses, pas de mystérieux jeune homme et d’histoires d’amour passionnée. Nos personnages sont simples, il n’y a pas de cliché et ça ça fait clairement du bien !
C’est drôle, mignon et touchant. J’ai été complètement happée par ce bouquin, je n’avais qu’une envie, c’était d’arriver à la fin, et à la fois je n’avais pas envie de tourner la dernière page. J’ai été en colère par moments, dans l’incompréhension et c’est ce qui est génial dans ce genre de young adult, c’est le fait que même si l’histoire reste très basique, elle peut tout de même nous faire passer par mille et unes émotions.

 

 

 

J’ai tout de même eu un peu de mal avec le caractère d’Eliza.
Pas que je l’ai détesté mais je l’ai trouvé un peu trop abusive par moments. Elle ne vit que pour sa BD et c’était parfois un peu lassant et même un peu gênant de la voir autant obnubilée et oublier tout le reste au profit de ses planches. Bien évidemment qu’on nous fait comprendre le succés de la mer infernale, mais on voit très vite que ça peut dégénérer et être beaucoup moins un plaisir…
J’ai trouvé sa relation avec le nouveau du lycée Wallace bien mise en place. Ce n’était ni précipité ni vraiment attendu, on les sent proches mais ce n’était pas niais au possible et j’ai beaucoup apprécié de pan de l’histoire. J’ai vraiment aimé découvrir de qu’elle manière ce garçon aux allures de nounours va peu à peu faire sortir Eliza de sa coquille et l’ouvrir au monde. C’était vraiment chouette, et c’est bien évidemment une lecture que je vous recommande tant j’ai passé un bon moment.
Si vous aimez les histoires douces, calmes et simples vous allez apprécié « Eliza et ses monstres ». C’est une romance qui s’ancre parfaitement dans notre génération et séduit dès la première page avec l’écriture addictive de l’auteure ! A découvrir !

 

 

 

 

⭐️  CHRONIQUE À RETROUVER ÉGALEMENT EN LIGNE SUR MON BLOG : https://booksandrap.wordpress.com/2018/01/17/eliza-et-ses-monstres-francesca-zappia/ 

⭐️