"Say Something" - Jennifer Brown

Highlighted

"Say Something" - Jennifer Brown

 

 

                                     Say Something -  Jennifer Brown (Albin Michel Jeunesse
                                                                                                       ⭐️ ⭐️ ⭐️ ⭐️  /5 !

 

 

9782226401670-j

 

 

 

 

Résumé 

 

 

David Judy sait ce que c’est que le harcèlement. Depuis longtemps. Avec un nom féminin, une voix douce et une apparence timide, il est la proie idéale pour les caïds du lycée. Heureusement, il a une amie, Valérie. Grâce à elle, il fait la connaissance de Nick, et a – enfin- l’impression d’être à sa place. Alors qu’il soupçonne Nick de préparer sa vengeance contre ceux qui les ont fait souffrir, David n’ose rien dire. Crainte de rompre cet équilibre enfin trouvé, ou habitude de taire ses doutes et ses peurs ? Quand il trouve enfin la force de parler, il est trop tard…

 

 

 

 

J’ai lu «Hate List » il y a pas mal d’années maintenant lorsque j’étais ado, quasiment à sa sortie et j’en garde encore aujourd’hui un très bon souvenir. Un livre bouleversant sur un drame dans un lycée. J’ai toujours été attirée et fascinée par les bouquins qui traitent de fusillade dans les écoles. Sans adorer le côté glauque, j’ai toujours aimé découvrir de quelle manière l’auteure allait traiter ce sujet délicat d’un ado, qui, un jour trouve la solution à son ras le bol, dans le sang et la terreur.
Quand j’ai su que « Say Something » allait sortir je ne savais pas si j’allais tenter l’aventure. J’avais peur d’être un peu déçue. Et au final j’ai adoré. J’ai trouvé ce petit livre très prenant. Il complète à merveille le premier roman de l’auteure et nous apporte un œil nouveau sur ce terrible drame. Je pense que c’est le genre d’histoire qui choque et qui marque tellement que c’est toujours très intéréssant de pouvoir aborder les faits à travers les yeux d’un nouveau personnage, en l’occurence de David, le meilleur ami de Nick. Pour le coup, même s’il ne vous reste que très peu de souvenir d’Hate List, vous n’aurez aucun mal à vous replonger dans cette histoire glaçante.

 

 

 

J’ai adoré le fait qu’on suive David dans deux périodes de sa vie. 
À la fois, au présent, dans son quotidien, durant son année de terminale, quelques mois après la fusillade. On a la chance d’observer et de suivre son retour au lycée et ses retrouvailles avec ses amis. Mais on le suit aussi durant son arrivée au lycée en première, l’année du drame et la manière dont il fait la connaissance de Valérie la petite amie de Nick, le tireur. Et surtout, ce qui nous intéresse et qui reste au centre de cette histoire, de quelle manière il s’est rapproché de Nick et a su ce qu’il avait prévu sans jamais intervenir. Le fait qu’on alterne entre ses deux temporalité apportait beaucoup de rythme au roman. J’ai été incapable de le lâcher malgré le fait qu’il ne s’y passe pas énormément de choses non plus.

 

 

 

Il y a dans ce petit bouquin d’à peine 130 pages énormément d’émotions. 
On a beaucoup de réflexion sur la culpabilité et l’omission. On ressent avec beaucoup de force les pensées et les sentiments de David notre personnage principal. Je l’ai beaucoup aimé pour son côté très sensible et très vrai mais j’ai aussi eu beaucoup de mal à encaisser le secret qu’il gardait. Lui n’oublie rien, lui n’arrive pas à passer à autre chose. Et en même temps je n’ai pas compris son silence. Il a un réel dilemme en lui et il a du mal à prendre les bonnes décisions. Et en même temps en ayant les passages de son arrivée au lycée on ne peut que le trouver très attachant et très touchant en constatant ce qu’il a dut endurer. J’ai été très heureuse de voir cette dualité en David de victime et de bourreau à la fois d’une certaine manière. C’était très intéréssant même si j’aurais aimé evidemment que ce soit un peu plus approfondi.

 

 

 

Malgré le fait qu’il n’y ai aucun suspense on se laisse tout de même porter par la plume envoutante de Jennifer Brown.
C’est un bouquin très court qui pour moi à son importance. Il m’a donné envie de me replonger dans « Hate List ». Il donne de l’espoir également d’une certaine manière. D’essayer de comprendre les gens qui nous entourent et de ne pas les placer dans une case au premier coup d’oeil. Tout n’est jamais blanc ou noir. Ce bouquin nous prouve que les gens ne sont pas foncièrement mauvais même si leur actions démontrent le contraire. J’ai vraiment apprécié de savoir déjà, grace au précédent roman, ce qui allait se passer durant ces fameux passages dans le passé peu avant la tuerie. On a pour le coup la chance de voir les étapes qui ont fait que Nick ai craqué et commis l’irréparable. J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir comment David s’est fait une place dans la bande d’amis de Nick et Valérie tout en sachant personnellement que quelques temps après Nick allait débarquer dans le lycée, avec en tête une liste des étudiants à éliminer.
Je vous recommande vivement « Hate List » si vous ne l’avez pas encore découvert, c’est une histoire puissante qui mérite d’être lu. « Say Something » quant à lui apporte vraiment un petit plus, un coup d’oeil nouveau sur cette triste affaire. J’ai passé un super moment !!

 

 

 

 

Découvrir sur Cultura.com

 

 

 

⭐️  CHRONIQUE À RETROUVER ÉGALEMENT EN LIGNE SUR MON BLOG : https://booksandrap.wordpress.com/2018/03/11/say-something-jennifer-brown/

⭐️