La tendance des bracelets brésiliens
Community Manager

Le Brésil à l’honneur, les bracelets tressés occupent largement le terrain des tendances et déclinent mille fantaisies. Tout le monde s’y met, en ajoutant sa petite touche perso…

Accessoire joyeux et coloré, le bracelet brésilien est un vrai phénomène de mode qui s’inscrit dans une tendance plus vaste encore de bijoux grigris et porte-bonheur. L’idée de base reste un tressage de fils pimpants, en jouant sur des coordonnés, des contrastes ou des clins d’oeil références à un événement (Bleu/Blanc/Rouge du 14 juillet ;Blanc/Vert/Rouge du Pays Basque)… Mais la tendance du moment, c’est d’y ajouter toutes sortes de perles, strass ou clous pour faire passer le bracelet du statut de bijou de plage à celui de bijou de ville.

Il plaît à tous, aux plus jeunes et à leurs mamans, aux filles bien sûr, mais aussi aux garçons. Pour ceux que la technique intrigue encore, une petite heure d’initiation suffit, et c’est parti ! Attention même à l’addiction qui guette…

Des tutos à foison

Les tutoriels fleurissent sur Internet. Mais aussi les livres délivrant des secrets pour compliquer l’affaire et se lancer des défis de points tressés de plus en plus savants. Enfin, des coffrets présentent le grand avantage de fournir des modèles, mais aussi tout le matériel de base pour se lancer. On peut s’y mettre à plusieurs, se lancer dans des duos créatifs mère/fille, tandis que les ados feront des échanges de leurs créations. L’idée du voeu et du porte-bonheur existe toujours, mais on peut préférer terminer ses bracelets par un fermoir (à clipper, à visser, à ressort, à aimants…) pour varier plus facilement son bracelet et toujours l’assortir à sa tenue.

Porter ses bracelets

La mode va à l’empilage ou l’accumulation… Ce n’est plus un, mais trois, voire dix bracelets que l’on porte à son poignet ! Tous,différents, simples ou agrémentés de perles et de pompons. Ils peuvent aussi mêler des chaînes, et abandonner le simple fil pour marier des biais de tissus, des brins de laine, ou encore des lacets de cuir. Les clous à griffes s’intègrent très facilement au milieu des fils (et on peut même les peindre avant utilisation, avec de la peinture en bombe ou peinture ceramic).

Plus que des bijoux fantaisie

Si ces bracelets sont avant tout de jolis bijoux, on peut aussi les détourner et les coller voire les coudre sur des baskets ou un tee-shirt pour en souligner le col ou les épaulettes, mais aussi sur un coussin ou une pochette.Bref, une fois la technique de base du tressage acquise, il n’y a plus qu’à se laisser guider par l’imagination et la fantaisie !

Par Sabine Alaguillaume - Photo par Margot du blog Youmakefashion




bracelet_bresilien.png