Septembre 2022 Top 10 vente Littérature

‎01-09-2022 20:08

Septembre 2022 Top 10 vente Littérature

Bonjour nous nous retrouvons en ce début septembre pour un nouveau top 10 des ventes dans la catégorie littérature, n'hésiter donc pas à nous dires si vous avez lu ses romans, vous pouvez aussi consulter les avis des membres lorsqu'il y a un lien disponible. Est-ce que la rentrée littéraire va bouleversé les derniers classements ??

 

1. #Cher [modéré] de Virginie Despentes : l'avis de @Kittiwake 

 

Cher [modéré]

 

C'est une suite de lettres entre amis qui se sauvent la vie. Dans ce roman épistolaire, Virginie Despentes revient sur le thème qui unit tous ses livres - comment l'amitié peut naître entre personnes qui n'ont à priori rien à faire ensemble.
Rebecca a dépassé la cinquantaine, elle est actrice, elle est toujours aussi séduisante. Oscar a quarante-trois ans, il est un auteur un peu connu, il écoute du rap en essayant d'écrire un nouveau livre. Ils sont des transfuges de classe que la bourgeoisie n'épate guère. Ils ont l'un comme l'autre grandi et vieilli dans la culture de l'artiste défoncé tourmenté et sont experts en polytoxicomanie, mais pressentent qu'il faudrait changer leurs habitudes. Zoé n'a pas trente ans, elle est féministe, elle ne veut ni oublier ni pardonner, elle ne veut pas se protéger, elle ne veut pas aller bien. Elle est accro aux réseaux sociaux - ça lui prend tout son temps.
Ces trois-là ne sont pas fiables. Ils ont de grandes gueules et sont vulnérables, jusqu'à ce que l'amitié leur tombe dessus et les oblige à baisser les armes.
Il est question de violence des rapports humains, de postures idéologiques auxquelles on s'accroche quand elles échouent depuis longtemps à saisir la réalité, de la rapidité et de l'irréversibilité du changement. Roman de rage et de consolation, de colère et d'acceptation, Cher [modéré] présente une galerie de portraits d'êtres humains condamnés à bricoler comme ils peuvent avec leurs angoisses, leurs névroses, leurs addictions aux conflits de tous ordres, l'héritage de la guerre, leurs complexes, leurs hontes, leurs peurs intimes et finalement - ce moment où l'amitié est plus forte que la faiblesse humaine.

 

2.#Le livres des soeurs d'Amélie Nothomb : Mon avis

 

Le livre des soeurs

Nora et Florent vivent un amour dont le temps n'a pas de prise leurs amis leurs conseilles d'avoir des enfants.

Une première fille, Tristane, nait rapidement, mais rien ne change,  Tristane petite fille, douée et brillante, apprend à se faire discrète, mais souffre de la distance que lui imposent ses parents. 4 ans et demie plus tard viendra  Laetitia le second enfants. Non que Nora et Florent se détachent soudain l’un de l’autre pour octroyer un peu de place à leurs enfants. Mais au premier regard, les deux petites filles éprouvent l’une pour l’autre un amour fort, Tristane reporte donc son amour sur Laetitia sa cadette.

Livrées à elles-mêmes, les sœurs et leur cousine Cosette, imaginent de nouvelles harmonies. 

 

3.#Les enfants sont rois de Delphine De Vigan : Mon avis

 

Les enfants sont rois

 

« La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s'étonna de l'autorité qui émanait d'une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l'obscurité. « On dirait une enfant », pensa la première, «elle ressemble à une poupée», songea la seconde.
Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire. » À travers l'histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d'une époque où l'on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s'expose et se vend, jusqu'au bonheur familial.

 

4.#La  carte postal d'Anne Berest : L'avis de @Kittiwake 

 

31uLJiRj29S._SX326_BO1,204,203,200_.jpg

 

C'était en janvier 2003.
Dans notre boîte aux lettres, au milieu des traditionnelles cartes de voeux, se trouvait une carte postale étrange.
Elle n'était pas signée, l'auteur avait voulu rester anonyme.
L'Opéra Garnier d'un côté, et de l'autre, les prénoms des grands-parents de ma mère, de sa tante et son oncle, morts à Auschwitz en 1942.
Vingt ans plus tard, j'ai décidé de savoir qui nous avait envoyé cette carte postale. J'ai mené l'enquête, avec l'aide de ma mère. En explorant toutes les hypothèses qui s'ouvraient à moi. Avec l'aide d'un détective privé, d'un criminologue, j'ai interrogé les habitants du village où ma famille a été arrêtée, j'ai remué ciel et terre. Et j'y suis arrivée.
Cette enquête m'a menée cent ans en arrière. J'ai retracé le destin romanesque des Rabinovitch, leur fuite de Russie, leur voyage en Lettonie puis en Palestine. Et enfin, leur arrivée à Paris, avec la guerre et son désastre.
J'ai essayé de comprendre comment ma grand-mère Myriam fut la seule qui échappa à la déportation. Et éclaircir les mystères qui entouraient ses deux mariages. J'ai dû m'imprégner de l'histoire de mes ancêtres, comme je l'avais fait avec ma soeur Claire pour mon livre précédent, Gabriële.
Ce livre est à la fois une enquête, le roman de mes ancêtres, et une quête initiatique sur la signification du mot « Juif » dans une vie laïque.

 

5.#V13 d'Emmanuel Carrère :

 

V13

 

Le procès fleuve des attentats du 13 Novembre 2015, qui ont fait 130 morts et 350 blessés à Saint-Denis et à Paris, s'est tenu entre septembre 2021 et juin 2022. Pendant dix mois, plus de 300 témoins ont été entendus, dont des rescapés de cette nuit d'horreur. Les 20 accusés ont été jugés. Parmi eux, Salah Abdeslam, le seul survivant des commandos de l'organisation du groupe État islamique, commanditaire de ces attaques. Emmanuel Carrère a assisté à l'intégralité du procès et tenu une exceptionnelle chronique hebdomadaire, publiée dans 4 grands journaux européens, L'Obs en France, El País en Espagne, La Repubblica en Italie, Le Temps en Suisse.
V13 (« comme tous, magistrats, avocats, journalistes, appelons ce monstrueux procès du vendredi 13 novembre dans lequel nous sommes embarqués », écrit E. Carrère) rassemble l'ensemble de ces chroniques. C'est une descente aux enfers dans laquelle l'écrivain parvient toujours à saisir l'humanité des uns et des autres, qu'elle soit bouleversante, admirable, ou abjecte. Il saisit l'ironie terrible des propos, des situations. Il refait le récit des événements, et surtout livre son écoute magnifique des paroles et des silences de ce procès. Il en fait notre histoire. Il donne à cet écheveau complexe d'horreur, d'idéologie, de folie et de détresse, une dimension universelle, profondément humaine, qui atteint chacun d'entre nous : « Marylin porte toujours sur elle, dans un petit tube en plastique, l'écrou de 18 mm qu'on a extrait de sa joue. Elle le sort de son sac, ce tube, devant la Cour. Elle dit : Je veux bien vous le montrer, mais je le garde. Elle le remet dans son sac et elle repart avec, et 250 autres témoignages vont déferler après et écraser le sien, mais quand même, Marylin qui s'éloigne, seule, gracieuse et triste, tellement triste, avec son écrou dans son tube, je ne l'oublierai pas. »

 

6.#S'adapter de Clara Dupont-Monod : L'avis de @JG69 

 

9782234089549-001-T.jpeg

 

C'est l'histoire d'un enfant aux yeux noirs qui flottent, et s'échappent dans le vague, un enfant toujours allongé, aux joues douces et rebondies, aux jambes translucides et veinées de bleu, au filet de voix haut, aux pieds recourbés et au palais creux, un bébé éternel, un enfant inadapté qui trace une frontière invisible entre sa famille et les autres. C'est l'histoire de sa place dans la maison cévenole où il naît, au milieu de la nature puissante et des montagnes protectrices ; de sa place dans la fratrie et dans les enfances bouleversées. Celle de l'aîné qui fusionne avec l'enfant, qui, joue contre joue, attentionné et presque siamois, s'y attache, s'y abandonne et s'y perd. Celle de la cadette, en qui s'implante le dégoût et la colère, le rejet de l'enfant qui aspire la joie de ses parents et l'énergie de l'aîné. Celle du petit dernier qui vit dans l'ombre des fantômes familiaux tout en portant la renaissance d'un présent hors de la mémoire.
Comme dans un conte, les pierres de la cour témoignent. Comme dans les contes, la force vient des enfants, de l'amour fou de l'aîné qui protège, de la cadette révoltée qui rejettera le chagrin pour sauver la famille à la dérive. Du dernier qui saura réconcilier les histoires.
La naissance d'un enfant handicapé racontée par sa fratrie.

 

7.#Blackwater l épique saga de la famille caskey T01   de Michael McDowell : À lire l'avis de @dvall  

 

Blackwater : l'épique saga de la famille caskey t.1 - la crue

 

Pâques 1919, alors que les flots menaçant Perdido submergent cette petite ville du nord de l'Alabama, un clan de riches propriétaires terriens, les Caskey, doivent faire face aux avaries de leurs scieries, à la perte de leur bois et aux incalculables dégâts provoqués par l'implacable crue de la rivière Blackwater.
Menés par Mary-Love, la puissante matriarche aux mille tours, et par Oscar, son fils dévoué, les Caskey s'apprêtent à se relever... mais c'est sans compter l'arrivée, aussi soudaine que mystérieuse, d'une séduisante étrangère, Elinor Dammert, jeune femme au passé trouble, dont le seul dessein semble être de vouloir conquérir sa place parmi les Caskey.

 

8.#Chien 51 de Laurent Gaudé : Mon avis

 

19_9782330168339_1_75.jpg

 

Autrefois, Zem Sparak fut, dans sa Grèce natale, un étudiant engagé, un militant de la liberté. Mais le pays, en faillite, a fini par être vendu au plus offrant, malgré l'insurrection. Et dans le sang de la répression massive qui s'est abattue sur le peuple révolté, Zem Sparak, fidèle à la promesse de toujours faire passer la vie avant la politique, a trahi. Au prix de sa honte et d'un adieu à sa nation, il s'est engagé comme supplétif à la sécurité dans la mégalopole du futur. Désormais il y est «chien» -c'est-à-dire flic - et il opère dans la zone 3, la plus misérable, la plus polluée de cette Cité régie par GoldTex, fleuron d'un post-libéralisme hyperconnecté et coercitif. Mais au détour d'une enquête le passé va venir à sa rencontre.
Avec "Chien 51", Laurent Gaudé s'aventure dans le "futur" ; à la fois lyrique, philosophique et tragique, politique aussi, c'est toujours l'homme qu'il questionne.

 

9.#L'anomalie d'Hervé Le Tellier : L'avis d' @IsaPouteau 

 

25_9782072965821_1_75.jpg

 

En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d'hommes et de femmes, tous passagers d'un vol Paris-New York. Parmi eux: Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte. Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n'imaginait à quel point c'était vrai. Roman virtuose où la logique rencontre le magique, L'anomalie explore cette part de nous-mêmes qui nous échappe.

 

10.#Blackwater l épique saga de la famille caskey T06 de Michael McDowell : Même place au classement.

 

Blackwater : l'épique saga de la famille caskey t.6 - pluie

 

Si le clan Caskey accuse le poids des ans, il est loin de s'être assagi : révélations écrasantes, unions insolites et réceptions fastueuses rythment leur vie dans une insouciance bienheureuse. Mais quelque chose surplombe Perdido, ses habitants et ses rivières. Le temps des prophéties est enfin venu.


La lecture et les créations sont les meilleurs remèdes contre la morosité.
Cultura Auxerre
7 Réponses 7
‎02-09-2022 08:24

Re: Septembre 2022 Top 10 vente Littérature

Je suis surprise de toujours voir S'adapter et La carte postale dans ce classement. Je pensais qu'avec la rentrée littéraire ce top 10 n'aurait plus ces livres là dedans.

‎02-09-2022 08:41

Re: Septembre 2022 Top 10 vente Littérature

@spitfire89 J'aime beaucoup ce classement. Très intéressant de voir ce que les lecteurs achètent. 

‎02-09-2022 11:07

Re: Septembre 2022 Top 10 vente Littérature

@maelle-cultura et @clo73  : le classement à bien évoluer par rapport à ces derniers mois.

 

@maelle-cultura  : Seul 4 romans de la rentrée littéraire, 2 blackwater saga du moment et pour le restes sans doute à cause des sortie poches. 


La lecture et les créations sont les meilleurs remèdes contre la morosité.
‎02-09-2022 13:46

Re: Septembre 2022 Top 10 vente Littérature

Nous ne sommes que le 2 septembre @maelle-cultura , les chamboulements dûs à la rentrée littéraire se verront plutôt sur octobre, non?

‎02-09-2022 14:16

Re: Septembre 2022 Top 10 vente Littérature

Oui effectivement tu as raison @soff78, je n'y avais pas pensé. Après plusieurs des livres du classement sont de la rentrée littéraire aussi.

‎02-09-2022 22:48

Re: Septembre 2022 Top 10 vente Littérature

@maelle-cultura , @soff78  on retrouve les premiers romans sortie mi août de la rentrée littéraire. Je pense que ceux ci on déjà bien été médiatisé entre la polémique (Despentes), les récompenses (Nothomb) et un OVNI (Gaudé) dans le monde des polars. 


La lecture et les créations sont les meilleurs remèdes contre la morosité.
‎03-09-2022 08:55

Re: Septembre 2022 Top 10 vente Littérature

Merci @spitfire89 pur ce classement de rentrée qui fait déjà du bruit.

Chien 51 me fait très envie.

Les dernières discussions
Tout afficher >
"Nous aurions dû être plus courageux. Plus honnêtes l'un envers l'autre. Si l'un de nous était parti, nous aurions tous ...
Très belle histoire, ce livre m'a transporté, m'a fait rêver, une vie au milieu d'une forêt, cette maison, un jardin, de...
Cela fait trois ans qu'Akira Tendô, 24 ans, travaille comme un forcené pour une société esclavagiste. Il est en total bu...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >