Aimer sans savoir, être sans comprendre de Frederika Amalia Finkelstein

‎21-11-2023 13:58

Aimer sans savoir, être sans comprendre de Frederika Amalia Finkelstein

DSCF4043.JPGPrintemps, Argentine. Notre narratrice 30 ans se reveille dans une chambre d'hôtel, pense a ce pays où sont grand père s'était exilé après avoir quitté la Pologne suite au persécution en Europe. 

L'Argentine avec Buenos Aires est un mélange de nombreuses cultures. La capital était aussi riche en contestation avec  sa place de Mai où se déployèrent les grandes manifestations.

Ce matin là le pays fait le deuil national de la sa star du football Diego Maradona. 

 

L'autrice Frederika Amalia Finkelstein  signe une ode a ce pays, une narration entre identité, nostalgie et évocations contrasté d'un passé avec des heures troublées. Un livre qui est une déambulation poétique et métaphorique. Géographie, langues, mémoire, appartenance, vide, liberté. A la fois sombre, fiévreux et rédempteur. Hommage a Buenos Aires, Stigmate de tragédies, répression en Argentine et dictature mais aussi crise économique. Historique et récit intime.  Une quête d'être soi et d'être de quelque part pour la narratrice.

 

Sur cultura.com édition Gallimard. Lu dans le cadre des coup de coeur du mois du magazine version Femina en partenariat avec l'enseigne. 

 

 

Frederika Amalia Finkelstein

 

Frederika Amalia Finkelstein née en France, où ses parents se sont réfugiés en 1981, elle fait son entrée en littérature avec un livre de mémoire nommé L’Oubli (2014). 

Jeune autrice, Frederika Amalia Finkelstein s’inscrit donc dans le sillage de celles et ceux qui cherchent à penser la manière dont l’Histoire, le contexte politique et social, impriment leurs marques sur les subjectivités et leurs expressions.

Après un détour musical sous le pseudo Alma Este, dans laquelle elle chante d’une voix légère The Story of Alma, l’écrivaine revient avec un troisième roman, Aimer sans savoir, être sans comprendre. L’occasion parfaite pour l’interroger sur ses sources d’inspirations et ses méthodes de travail.

 

 

 

 

 

 


La lecture et les créations sont les meilleurs remèdes contre la morosité.
Cultura Auxerre
Les dernières discussions
Tout afficher >
Gen poignarde Nagi et tente de la tuer. Puis, bien malgré lui, il avoue à Reiji qu'il est amoureux de lui et tente de l'...
La mère de Renji, Yûko tente de mettre fin a ses jours en se jetant sous la voiture de Yuri après avoir poignardé son fi...
C'est un livre de cuisine, mais pas que... Il m'a été recommandé par une naturopathe. Il incite à consommer local et de...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >