Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfants, de Kenzaburô Ôé

‎07-08-2023 16:26

Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfants, de Kenzaburô Ôé

Arrachez les bourgeons.jpg

 

Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfants

Kenzaburô Ôé

 

Dans ce premier roman magistral (芽むしり仔撃ちMemushiri Kouchi, 1958), Kenzaburô Ôé décrit le sort d’enfants d’une maison de correction devant se réfugier dans un village reculé de montagne pour fuir les bombardements. Ils sont placés sous la responsabilité d’un maire autoritaire et haineux voyant ces êtres corrompus comme des erreurs qu’il faut éradiquer à l’état de bourgeon. Au yeux des villageois, ces délinquants juvéniles représentent des bouches inutiles voire une menace qu’il faut mater sans pitié. Hébergés dans des conditions pitoyables, les enfants sont rapidement mis au travail et doivent commencer par enterrer des cadavres d’animaux victimes d’une épidémie. Mais lorsque les premiers humains succombent à la maladie, les villageois désertent la place, abandonnant les jeunes parias à eux-mêmes tout en les empêchant de quitter la vallée. Le refuge devient alors prison.

 

L’histoire nous est racontée à travers les yeux d’un de ces jeunes délinquants, un adolescent naïf mais digne accompagné par son jeune frère paisible et attachant. Avec l’arrogant Minami, qui a pour habitude de vendre son corps tout en rêvant du sud lointain, il prend la tête de leur groupe pour organiser leur survie et fait bientôt la connaissance d’un jeune réfugié coréen, d’un soldat déserteur activement recherché par l’armée, et d’une fillette veillant le cadavre de sa mère. Malgré sa dimension violente et sordide, il émane de ce texte une poésie et une profondeur réflexive remarquables. Entre les images de charognes et de corps malades ou blessés, surgissent parfois des tableaux somptueux, comme la vallée envahie par la neige étincelante ou la fierté radieuse d’un garçonnet capturant un bel oiseau pour le repas. Le plus admirable cependant est la manière avec laquelle Ôé parvient à saisir les émotions et le langage de ces enfants, la fragilité de leurs corps et de leurs cœurs exposés aux duretés du sort. Les liens complexes de l’amitié, les émois d’un premier amour, le goût du sang, du stupre et de la pourriture, les désillusions face à la cruauté et à la lâcheté des adultes, tout cela est décrit avec fracas et élégance.

 

Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfants : Kenzaburô Oe - 2070136906 | Cultura

7 Réponses 7
‎07-08-2023 17:18

Re: Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfants, de Kenzaburô Ôé

@dvall Merci pour cette découverte. Je viens de vérifier si ce roman est disponible à la médiathèque que je fréquente. Il n'y est pas. Mais je viens de découvrir une " Anthologie de nouvelles japonaises contemporaines". L'auteur dont tu viens de nous parler en fait partie. Je vais y jeter un oeil ! Smiley clignant de l'œil

‎07-08-2023 19:34

Re: Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfants, de Kenzaburô Ôé

J’ai commencé ma découverte de cet auteur nobélisé par ses nouvelles, @MAPATOU, et je pense que tu saisiras à travers elles l’essence de la pensée d’Ôé ainsi que ses thèmes de prédilection que sont l’enfance et l’adolescence désabusées en proie aux tourments existentiels. Tu nous diras par quelles nouvelles tu décideras de commencer !

‎08-08-2023 10:29

Re: Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfants, de Kenzaburô Ôé

Merci @dvall pour cette chronique, tout comme @MAPATOU, je découvre ce roman avec ton post. J'aime bien les livres de cette collection, ce sont ne général des textes qualitatifs d'auteurs connus qui ont été mis de côté. 

‎08-08-2023 11:10

Re: Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfants, de Kenzaburô Ôé

En effet, @CharlotteV, c'est une belle collection qui recèle des trésors littéraires souvent oubliés.

‎08-08-2023 19:23

Re: Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfants, de Kenzaburô Ôé

@dvall bonsoir, je ne connais pas du tout cet auteur. Alors déjà le titre il est assez frappant je trouve, et c'est un roman qui je pense me plairait !

‎08-08-2023 19:28

Re: Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfants, de Kenzaburô Ôé

Moi en tout cas j’ai vraiment beaucoup aimé, @kryan. C’est un roman dur et parfois très cru, comme tout ce que j’ai lu de Kenzaburô Ôé, mais il mérite qu’on s’intéresse à son œuvre du fait de la qualité de son style et de l’acuité avec laquelle il aborde les thèmes de l’enfance et de la jeunesse désemparées. 

‎08-08-2023 20:53

Re: Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfants, de Kenzaburô Ôé

@dvall j'espère vraiment pouvoir le lire, je vais voir s'ils ont à la bibliothèque à domicile ! En tous les cas les thèmes me plaisent beaucoup

Les dernières discussions
Tout afficher >
Gen poignarde Nagi et tente de la tuer. Puis, bien malgré lui, il avoue à Reiji qu'il est amoureux de lui et tente de l'...
La mère de Renji, Yûko tente de mettre fin a ses jours en se jetant sous la voiture de Yuri après avoir poignardé son fi...
C'est un livre de cuisine, mais pas que... Il m'a été recommandé par une naturopathe. Il incite à consommer local et de...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >