Au revoir là-haut, de Pierre Lemaitre

‎08-01-2021 22:37

Au revoir là-haut, de Pierre Lemaitre

Au-revoir-la-haut.jpg

 

Après l’obtention du prix Goncourt en 2013 pour son roman « Au revoir là-haut », et le film éponyme réalisé par Albert Dupontel en 2017, on ne présente plus Pierre Lemaitre ni son roman magistral dont la suite, « Couleurs de l’incendie », est parue en 2018. Avec « Au revoir là-haut », Pierre Lemaitre signe une œuvre picaresque d’une grande originalité, alliant la gravité du contexte historique, un indéniable humour caustique et un rythme diablement jouissif présageant sans mal une adaptation cinématographique à succès. Les personnages sont magnifiquement construits et terriblement humains dans leurs fêlures et leurs relations tourmentées ; même les rôles secondaires ont une âme véritable, mon préféré étant le fonctionnaire Joseph Merlin.

                                                                                                                                      

Mais revenons tout de même sur l’histoire… Albert et Edouard sont deux poilus rescapés des horreurs de la Première Guerre Mondiale et qui, à l’issue des conflits, se retrouvent livrés à eux-mêmes dans une France qui respecte davantage les hommes tombés à la guerre plutôt que les survivants. Edouard Péricourt, fils de grande famille bourgeoise en rupture avec son paternel, se retrouve défiguré et dépendant à la morphine, condamné à emprunter l’identité d’un mort. Car il ne veut surtout pas retrouver sa sœur, la belle et innocente Madeleine, et encore moins son père, un homme d’affaires hautement respecté mais qui n’a jamais su l’aimer. Albert, qui doit sa vie à Edouard, se donne pour mission de prendre soin de lui et de trouver, grâce à de petits boulots, l’argent nécessaire à leur survie et à l’addiction de son ami. Mais dans la tête de ce dernier, à jamais changé(e) par la guerre, va naître l’idée d’une [modéré] capable en même temps de les rendre riche et de les venger de cette France hypocrite qui les a oubliés.

 

Si certains personnages peuvent paraître caricaturaux, à l’instar de l’[modéré] capitaine Pradelle qui tient le rôle de grand méchant de l’histoire, d’autres figures sont suffisamment complexes pour donner de la profondeur à cette fable tantôt cruelle tantôt drôle. L’ambivalence excentrique d’Edouard, la rigueur burlesque de Merlin, la naïveté trompeuse de Madeleine, les regrets amers de Monsieur Péricourt, la désarmante humanité d’Albert… Vraiment, ce sont ces personnages hors du commun qui portent cette histoire, où morale douteuse et patriotisme sournois s’acoquinent bras dessus bras dessous dans une danse macabre et satirique.

4 Réponses 4
‎09-01-2021 12:01

Re: Au revoir là-haut, de Pierre Lemaitre

Bonjour, @dvall , Magistral du début à la fin, ce récit  sur 14-18 et "les gueules cassées" comme ils était nommé, le livre et le film du même nom m'avais bouleversé. Le destins de ces hommes de 14-18 mis à mal par la tragédie de leur blessures physiques et psychologiques et des infirmière et des médecins qui ne soignent pas seulement les blessures du corps mais aussi celle de l'âmes.  Ces soldats ne sont pas reconnu par la patrie et même mis en cage dans les établissements de santé de l'époque. 

‎09-01-2021 14:22

Re: Au revoir là-haut, de Pierre Lemaitre

La censure automatique a encore frappé ! Deux mots "modérés" dans cette seule critique. Alors les voici, n'en déplaise aux automates : 

"d’une [modéré] capable" -  il fallait lire "a.r.n.a.q.u.e"

"l’[modéré] capitaine Pradelle" - il fallait lire "i.g.n.o.b.l.e"

Cela donnerait presque l'idée d'un jeu pour une prochaine chronique : deviner les mots modérés !

‎09-01-2021 17:03

Re: Au revoir là-haut, de Pierre Lemaitre

Bonjour @dvall 

"Au revoir là-haut" est le roman qui m'a réconcilié avec les Goncourt et les livres primés en général. Dorénavant, je leur laisse une chance de me séduire, comme ce magistral opus de Pierre Lemaitre a su le faire en son temps.

J'ai vu que la version BD existait. Je ne sais pas trop si elle est fidèle au roman. La connaissez-vous?

‎09-01-2021 18:04

Re: Au revoir là-haut, de Pierre Lemaitre

En effet, j'ai feuilleté la BD à la médiathèque de ma ville l'autre jour. Les dessins de Christian De Metter retranscrivent bien l'univers de Pierre Lemaitre. Ce que la caméra de Dupontel ne montrait pas en images, De Metter le montre en dessins sans se censurer. Et à voir l'illustration de couverture, j'imagine que certains choix scénaristiques se rapprochent davantage du film que du roman. J'emprunterai certainement cette BD pour la lire à la maison.

 

Au-revoir-la-haut (1).jpg

Les membres favoris du mois

Tout afficher >