Garçon au coq noir, de Stefanie vor Schulte

‎29-08-2022 11:47

Garçon au coq noir, de Stefanie vor Schulte

DSCF3014.JPG

 

 

Martin, 11 ans, orphelin n'a qu'une chemise sur le dos et un coq noir sur l'épaule. Garçon intelligent et ayant le sens de l'injustice, se bat contre la force destructrice des hommes. Pour fuir le village loin de l'obscurantisme, de la tyrannie et considéré comme un marginal, avec l'arrivé d'un peintre et l'enlèvement d'un bébé, le destin de Martin va se précipiter. 

Aux côtés de cet homme qui ne dessine que le beau, il déjoue les complots, traverse les rivières, se confronte aux loups, à la faim, à l’épuisement. Martin secourt les plus vulnérables encore et se laissent submerger par les ténèbres.

Une légende du cavalier noir, ravisseur d’enfants, un mystère pouvant être percé par Martin et son ami à plume. 

 

"L'enfant les irrite fortement, tant il est déroutant et obstiné, mais aussi - force est de le reconnaître - courageux, sans même parler de son intelligence. Stimulant, somme toute. Mais ils sont peu à vouloir être stimulés. La plupart souhaitent vivre en paix avec leurs fautes."

 

"On sait bien, naturellement, que la princesse ne met pas au monde un nouveau-né chaque année. Mais savoir n'est pas voir. Et voir ce qu'on sait, en parler, y penser, en rêver même, c'est tabou. Cela veut dire la mort."

Merci @maelle-cultura , @LeaCultura@AngéliqueLAB et les édition Héloïse D'Ormesson pour ce livre de la rentrée littéraire. Un conte surréaliste par son atmosphère de fable gothique contemporaine, l'autrice joue avec le code des conte comme celui des frères Grimm pour des personnages atypiques tout en profondeurs. Cette histoire courte dénonce notre monde en parlant de folie, peur, courage et dépassement de soi afin de mettre fin aux idées reçu, surtout tout ce qui s'oppose (bien-mal, ténèbres-lumière, homme-femme .....) et aussi les superstitions et les atrocités de la guerre. Un premier roman court  de Stefanie vor Schulte à retrouver sur cultura.com dès le 25 août 2022. Ma note 4Cœur/5. Une histoire qui sort de mes habitudes littéraire et sans Cultura je serai passé à coté de cette découverte. Smiley clignant de l'œil

 

 

 

Stefanie vor Schulte

 

Stefanie vor Schulte, étudie le théâtre, scénographe et costumière de formation. Autrice Allemande, "Garçon au coq noir" ("Junge mit schwarzem Hahn", 2021) est son premier roman. Il a remporté en 2021 le prix Mara-Cassens (prix du 1er roman décerné par la Literaturhaus d'Hambourg). Il a été également primé en 2022 dans le cadre du Festival du premier roman de Chambéry.

 

 

Cultura Auxerre
10 Réponses 10
‎09-08-2022 10:28

Re: Garçon au coq noir, de Stefanie vor Schulte

Merci pour cet avis @spitfire89. @soff78 @clo73 @IsaPouteau vous l'avez lu ?

‎09-08-2022 10:45

Re: Garçon au coq noir, de Stefanie vor Schulte

@maelle-cultura Pas encore. 

‎10-08-2022 09:28

Re: Garçon au coq noir, de Stefanie vor Schulte

Je ne l'ai pas encore lu @maelle-cultura mais la chronique de @spitfire89 me donne très envie de le découvrir.

‎14-08-2022 12:38

Re: Garçon au coq noir, de Stefanie vor Schulte

Bonjour @spitfire89 @IsaPouteau @clo73 @maelle-cultura 

 

Court roman original que je conseille vraiment :

 

A une époque indécise, dans un pays peut-être imaginaire... Martin, onze ans, n'est pas très aimé dans son village surtout depuis qu'il se ballade avec un coq noir sur l'épaule. Las des railleries et de la méfiance ambiante, pauvre parmi les pauvres, il décide de suivre un peintre itinérant. Et là commencent ses aventures qui mettront en avant sa bonté, son intelligence et son courage.

 

Roman tendant beaucoup vers la fable gothique, "Garçon au coq noir" est un ouvrage très court, se lisant très facilement. L'histoire de Martin est celle de tous ceux qui sont mis au ban de la société à cause de leur différence, qu'elle soit physique, comportementale ou spirituelle. Si la fameuse norme n'est pas respectée, la méfiance s'installe. L'auteure nous dépeint aussi toute la stupidité des bien-pensants s'accrochant à leur pseudo pouvoir, et dont la lâcheté n'a d'égale que leur couardise.

 

Un roman original donc, et que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire.

‎15-08-2022 09:04

Re: Garçon au coq noir, de Stefanie vor Schulte

Très intéressant @soff78

Cela confirme l'avis de @spitfire89 et me donne envie de le lire comme @maelle-cultura @clo73 

‎26-08-2022 16:57

Re: Garçon au coq noir, de Stefanie vor Schulte

@spitfire89 m'a donné envie de le lire pour sortir un peu de ma zone de confort et je n'ai pas été déçue.

Je vous le conseille également @maelle-cultura @soff78 @clo73 si vous aimez le genre.

 

Voici ma chronique :

 

Voilà un conte qui nous rappelle ceux de notre enfance et qui n’a rien à envier à Andersen ou aux frères Grimm.

Dans un pays en guerre, ravagé par la famine, l’intelligence s’est perdue, seule la survie compte et les pauvres gens ne sont même plus capables de se protéger de ce mystérieux cavalier noir qui enlève leurs enfants.

Martin, qui a vu sa famille décimée, est rejeté par ceux de son village et à 9 ans, il s’enfuit, son coq noir sur l’épaule, pour suivre un peintre itinérant. 

Un enfant intelligent et idéaliste qui veut faire changer les choses, lutter contre le mal et redonner un peu d’ordre dans un monde devenu fou.

Ce roman coche toutes les cases de la fable gothique, avec des méchants sans pitié, des miséreux sans cœur, un sinistre château et une princesse barbare. Et bien sûr, il y a ce jeune héros courageux, prêt à sillonner la campagne pour retrouver les enfants enlevés.

C’est à la fois sombre et terrifiant mais l’espoir que véhicule  cet enfant nous transporte dans le pays de notre enfance où les nobles causes valaient tous les sacrifices.

Comme c’est bon de rêver avec ce court roman de Stefanie vor Schulte et de suivre, de nos yeux d’enfant retrouvés, ce valeureux Garçon au coq noir.

 

Merci à l'équipe Cultura pour ce roman original de la rentrée littéraire 2022.

il y a 3 semaines

Re: Garçon au coq noir, de Stefanie vor Schulte

Garçon au coq noir.jpg

 

Garçon au coq noir

Stefanie vor Schulte

 

Dans un grand chaudron rempli d’eau trouble, versez quelques poignées de folklore germanique, faites-y infuser deux ou trois contes de Grimm ou Andersen, bouillir de judicieux traits d’esprit et un zeste d’humour noir. Vous obtiendrez ainsi une fable surréaliste au charme étrange, évoquant un cavalier ravisseur d’enfants qui n’est pas sans rappeler le Roi des Aulnes ou le Joueur de flûte de Hamelin. Le personnage principal de cette histoire se nomme Martin. C’est un garçon de onze ans accompagné d’un coq noir, rappelant lui-même Till l’Espiègle dont les attributs sont une chouette et un miroir révélant à ses contemporains leur triste image. Point de facétie chez le jeune Martin cependant, dont le visage innocent et le regard d’ange se troublent face aux réalités sociales qu’il doit éprouver. Il brille plutôt chez lui une intelligence lumineuse et un brûlant désir de justice. Orphelin malingre conspué par les faux puissants de son village, Martin suivra sur la route le peintre venu repeindre le retable de leur église. Prenant le risque de ne plus jamais revoir la douce Franzi, il abandonnera la médiocrité et la méchanceté des villageois dans l’espoir d’embrasser son destin et de retrouver une enfant volée à sa mère.

 

Les contrées que Martin et le peintre traverseront rappellent les campagnes ravagées par la peste et la guerre dans le fameux Narcisse et Goldmund de Hermann Hesse. On y ressent le carnage fait aux innocents, du fait de la cruauté ou de la faiblesse. Catin balafrée, meute de loups, princesse cruelle, et bouffon bourreau croiseront le chemin du garçon au coq noir. Martin retrouvera-t-il le cavalier ravisseur ? Et surtout, qu’apprendra-t-il sur lui-même et ses origines au bout du périlleux chemin ?

 

Derrière les personnages archétypaux, sous les ailes noires de ce coq qui murmure à l’oreille du garçon, résonnent les travers des puissants, les faussetés des lâches, et l’espoir des justes. Stefanie vor Schulte signe ici un premier roman à l’élégance simple mais efficace, croquant au fusain un jeune héros aussi vif et attachant que courageux.

 

Garçon au coq noir : Stefanie Vor Schulte - 9782350878270 | Cultura

il y a 3 semaines

Re: Garçon au coq noir, de Stefanie vor Schulte

Il ne manque plus qu'à le sortir en BD @dvall 

il y a 3 semaines

Re: Garçon au coq noir, de Stefanie vor Schulte

Cela ferait certainement un très beau roman graphique, @IsaPouteau !