L'incivilité des fantômes de Rivers Solomon

‎28-04-2023 09:23

L'incivilité des fantômes de Rivers Solomon

27_9782290231517_1_75.jpg

 

Le monde a disparu et les habitants de notre Planète sont embarqués dans un immense vaisseau, le Matilda, parti chercher une Terre promise. Dans ce monde futuriste, les personnages n’ont pas toujours de sexe, ils vivent dans un univers qui ressemble à une prison, composé d’autant de ponts/niveaux que de lettres de l’alphabet et qui abrite, en son centre, un réacteur à fusion, Petit-Soleil, fournissant son énergie au vaisseau.

 

Ici les pauvres sont en bas, les riches au sommet et plus l’on monte vers les hauts ponts, plus la couleur de peau de leurs occupants est claire. On se croirait dans une fourmilière, avec des hommes-soldats et des femmes-ouvrières, dirigée par une élite souveraine qui possède tous les pouvoirs.

 

Aster, une intrépide jeune fille des bas ponts, guérisseuse et scientifique,  va tenter de percer le secret du vaisseau, que sa mère qu’elle n’a pas connue, a tenté d’élucider toute sa vie. Et c’est la présence de cette mère, comme un fantôme ressurgi du passé, qui va guider ses pas et ses recherches, bravant l’autorité et les punitions, comme un ultime espoir de conquérir un semblant de dignité.

 

Bien qu’il m’ait été difficile d’entrer dans cette narration complexe, avec de nombreux mots imaginaires et des données scientifiques opaques, j’ai réussi à trouver mes repères dans ce labyrinthe métallique et verbal ; et finalement je me suis prise au jeu de la survie des personnages à travers les méandres de ce vaisseau.

 

Lorsque l’on s’interroge sur notre futur, ce n’est certainement pas à celui-ci que l’on pense et l’avenir paraît bien sombre à travers ce roman. Mais c’est aussi le rôle de la Science Fiction, d’être dérangeante et de soulever les problèmes latents qui, si nous ne les réglons pas aujourd’hui, nous persécuteront demain.

Un premier roman d'une rare originalité, où les propos de l’auteure transgenre Rivers SOLOMON, témoignent de sa difficile intégration à la société et de son peu d'espoir en l’avenir.

 

Au delà du récit dystopique, ce roman a une forte dimension sociétale qui m'a beaucoup plu et il restera pour moi une révélation.

 

A retrouver sur Cultura

3 Réponses 3
‎28-04-2023 11:31

Re: L'incivilité des fantômes de Rivers Solomon

@IsaPouteau Ça me fait beaucoup penser à la saga Les 100, qui a été adaptée en série ! C'est aussi une histoire dans laquelle la Terre n'est plus habitable et les humains (ceux qu'il reste) parte en quête d'une autre planète habitable. On retrouve également ce côté hiérarchie. 

‎28-04-2023 12:56

Re: L'incivilité des fantômes de Rivers Solomon

Merci @IsaPouteau pour ce retour de lecture dont le thème  m'intéresse énormément.

‎28-04-2023 14:13

Re: L'incivilité des fantômes de Rivers Solomon

Oui tout a fait @CharlotteV J'ai vu cette série. A un moment ils retournent sur Terre mais ici tout se passe dans le vaisseau. Il y a quand même des ressemblances.

 

@Katili Je trouve ça aussi très intéressant parce que tout est imaginable pour notre futur.

Les dernières discussions
Tout afficher >
Voici la liste des livres sélectionnés pour le prix Landerneau Polar 2024 :   Nos âmes sombres de Sara...
Bonjour,   Fin de la saga des Poudremages :     Le maréchal Tamas rentre dans son pays bien-aimé...
  C’est à Bruxelles où elle vit que Luce croise la route de Qina, sur son lieu de travail. Dans sa vie triste et s...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >