La Ferme des Animaux (adaptation BD), de

‎02-07-2023 18:14

La Ferme des Animaux (adaptation BD), de

La Ferme des Animaux BD.jpg

 

La Ferme des Animaux (adaptation BD)

Rodolphe et Patrice Le Sourd, d’après le roman de George Orwell

 

Pour faire suite à ma chronique sur le roman éponyme (Animal Farm dans son titre original), voici un retour sur la BD que j’ai offerte à ma fille pour qu’elle puisse découvrir de manière ludique ce grand classique de la littérature dystopique. Il existe plusieurs adaptations graphiques de ce roman de George Orwell et j’ai choisi celle-ci pour sa première de couverture illustrant le portrait inquiétant de Napoléon, le dictateur tyrannique de la Ferme des Animaux. Dans son regard menaçant, ce brin de paille glissé entre ses lèvres et cette canine visible, on lit toute la condescendance, la nonchalance et la violence dissimulée du despote, tandis qu’il porte haut-de-forme et nœud papillon, emblèmes d’une classe sociale supérieure.

 

Dans cette BD, Napoléon est renommé César. Quant à son malheureux opposant Snowball (Boule de Neige), il hérite du nom de Léon. Malgré quelques libertés et raccourcis évidents, l’adaptation reste fidèle à l’œuvre d’origine. La révolte des animaux et leur prise de pouvoir sur la ferme de M. Jones est narrée étape par étape avec rythme et mordant. Chacun des sept commandements édictés par les cochons meneurs de cette révolution est déconstruit un à un pour le plus grand malheur des bêtes opprimées. L’adaptation est classique et très accessible, le dessin semi-réaliste, la mise en couleurs un peu trop douce et uniforme à mon sens, mais l’ensemble fonctionne plutôt bien. Évidemment, tout va très vite dans cette BD, mais espérons que cela incitera celles et ceux qui n’ont pas lu le livre à s’y plonger sans tarder pour en découvrir toutes les subtilités.

 

La ferme des animaux : Rodolphe,George Orwell,Patrice Le Sourd - 2413039651 | Cultura

 

Et pour retrouver ma chronique sur le roman original de George Orwell, c’est par ici :

La Ferme des Animaux (Animal Farm), de George Orwe... - Cultura

8 Réponses 8
‎02-07-2023 18:14

Re: La Ferme des Animaux (adaptation BD), de

IMG-8271.jpgIMG-8272.jpgIMG-8273.jpgIMG-8274.jpgIMG-8275.jpg

‎02-07-2023 20:38

Re: La Ferme des Animaux (adaptation BD), de

Merci @dvall pour ces images.

Le graphisme me plaît énormément,  c est déjà un bon départ. 

‎04-07-2023 08:43

Re: La Ferme des Animaux (adaptation BD), de

Couverture La ferme des animaux

 

Mes enfants et moi avons lu celui-ci. Je ne sais pas si tu le connais @dvall  ? 

La BD dont je parle est un ouvrage jeunesse, le tien peut-être plutôt adulte ?

‎03-07-2023 17:16

Re: La Ferme des Animaux (adaptation BD), de

Merci pour cette chronique @dvall. Lire du George Orwell n'est pas forcément évident au premier abord, espérons que cette adaptation soit une alternative pour les lecteurs qui n'arrivent pas à se plonger dans le roman.

‎03-07-2023 18:12

Re: La Ferme des Animaux (adaptation BD), de

Tout à fait, @CharlotteV, c’est le but. Mais il faut garder à l’esprit que le roman d’Orwell est très accessible, même pour des adolescents. Cette forme de fable animalière rend possible différents niveaux de lecture, et même sans connaître le contexte et les analogies historiques de ce récit, il est possible de s’interroger sur la manière dont un régime totalitaire se met en place et corrompt les idéaux révolutionnaires qui ont permis sa naissance.

‎04-07-2023 10:42

Re: La Ferme des Animaux (adaptation BD), de

Je n’ai pas lu celle-ci, @clo73, et serais curieux de voir les différences avec celle que nous avons à la maison. Cette dernière n’est pas particulièrement adressée aux adultes. Ma fille de 10 ans l’a lue et appréciée. Cela reste une adaptation très accessible. 

‎10-07-2023 14:27

Re: La Ferme des Animaux - Adaptation BD de Odyr d'après le roman de George Orwell

Merci @dvall , c'est grâce à votre chronique que m'est venue l'envie de découvrir l'adaptation BD de ce chef d'œuvre. Je vais maintenant m'empresser de lire le roman de George Orwell. Il y avait peu à rajouter à votre excellent post, j'ai donc brodé !

 

Voici une énième adaptation en BD de la fable politique et célèbre dystopie de Georges Orwell. Cet album aux couleurs directes est une belle façon de découvrir un monument de la littérature du XXème siècle.

Dans la ferme du Manoir de Mr Jones, Sénateur, le plus vieux cochon réunit les animaux et leur parle de son rêve. Il les pousse à l’insurrection afin qu’ils reprennent leur liberté et ne soient plus exploités par les hommes et leur martèle que tout ce qui va sur deux pattes est un ennemi. Après la mort de Sénateur, Boule de Neige et Napoléon, deux autres gorets reprennent ses enseignements pour en faire un système de pensée qu’ils nomment « l’Animalisme » secondé en cela par La Jacte un jeune porcelet grassouillet. Les réunions secrètes s’organisent plusieurs nuits par semaine afin d’ instaurer les principes de « l’Animalisme » qui se décline en sept commandements qui devront régler la vie de tous les animaux de la ferme. C’est lorsque Mr Jones fortement alcoolisé, comme souvent, oublie de les nourrir que les animaux se révoltent, chassent les humains et brulent tout ce qui rappelle leur asservissement aux hommes.

Le temps passe les animaux triment pour le bien de la communauté et sont heureux, même s’ils se rendent compte que les cochons ne travaillent pas et mangent davantage, mais ne sont-ils pas les têtes pensantes. Rapidement, des divergences opposent Napoléon et Boule de Neige à la tête du pouvoir. Par de sournoises manœuvres et l’aide de ses chiens, retirés très tôt à leur mère et élevés secrètement pour lui obéir au doigt et à l’œil, Napoléon chasse Boule de Neige pendant que le non moins sournois La Jacte fait reconnaitre à tous le merveilleux sacrifice de Napoléon envers la communauté car il va devoir maintenant œuvrer seul à son très lourd fonctionnement. C’est tout naturellement que les cochons vont ensuite s’installer dans la maison du fermier, manger à sa table, dormir dans son lit. Tous se sentaient encore égaux malgré cette dérogation à la règle qu’ils s’étaient fixée de ne jamais résider dans la maison. Les années passent et la ferme semble s’être enrichie sans pour autant que les animaux eux-mêmes ne soient plus riches, sauf naturellement les cochons et les chiens. Toutefois tous gardent en eux le sentiment d’honneur et de privilège qu’ils éprouvent en tant que membres de la ferme des Animaux. Aucun n’a renoncé à ses vieux rêves et aucun n’appelle « maître » son semblable.

Mais par une belle soirée, en rentrant à la ferme après une journée de dur labeur, ils aperçoivent les cochons qui marchent sur leurs pattes arrière. C’était le monde à l’envers. Après cela, plus rien ne les étonna…

C’est avec cette forme de satire digne de La Fontaine que George Orwell dénonce tous les régimes autoritaires et totalitaristes. Cette version édulcorée afin d’ être accessible au plus grand nombre me donne maintenant envie de lire le roman

L ferme des animaux 1.jpgLa ferme des aninimaux 2.jpgLa ferme des animaux 3.jpgLa ferme des animaux 4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez cette BD sur Cultura.com 

‎09-07-2023 17:17

Re: La Ferme des Animaux - Adaptation BD de Odyr d'après le roman de Georges Orwell

Merci @Katili pour cette chronique d’une autre adaptation BD de « La ferme des animaux » que celle que j’ai lue. Si l’histoire reste la même, le graphisme semble très différent. Content que cela vous ait donné envie de lire le roman d’Orwell !

Les dernières discussions
Tout afficher >
Gen poignarde Nagi et tente de la tuer. Puis, bien malgré lui, il avoue à Reiji qu'il est amoureux de lui et tente de l'...
La mère de Renji, Yûko tente de mettre fin a ses jours en se jetant sous la voiture de Yuri après avoir poignardé son fi...
C'est un livre de cuisine, mais pas que... Il m'a été recommandé par une naturopathe. Il incite à consommer local et de...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >