Le faste des morts, de Kenzaburô Ôé

‎08-08-2023 10:52

Le faste des morts, de Kenzaburô Ôé

Le faste des morts.jpg

 

Le faste des morts

Kenzaburô Ôé

 

Dans ce recueil de trois nouvelles, Kenzaburô Ôé explore avec une grande acuité les états d’âme, le désœuvrement et les interrogations existentielles d’une jeunesse en perdition, ou plutôt en sustentation dans le doute et la confusion. Face à la mort, à la violence, aux espérances avortées, à la culpabilité ou aux idéologies extrémistes, les jeunes gens portraiturés dans ces nouvelles tentent de dégager un sens à leur vie. Tantôt malmenés, tantôt manipulés, que ce soit par leurs pulsions sexuelles, les idées morbides ou des élans politiques nauséabonds, leur esprit échafaude des principes ou des raisons, en quête d’une manière de tenir leur place dans le lieu où ils marchent.

 

Dans « Le faste des morts », un étudiant en lettres accepte un travail dans la morgue de l’hôpital universitaire. Accompagné par le gardien des lieux et une jeune femme perturbée, il doit y faire de la manutention de cadavres. Déplacer et étiqueter des gens morts parfois depuis de nombreuses années, et qui flottent désormais comme des choses dans un liquide brunâtre chargé de puanteur. Au cours de cette journée au pays des oubliés, l’étudiant s’interroge sur ce qui sépare le vivant du trépas.

 

Dans « Le ramier », un adolescent décrit son quotidien dans la maison de redressement où il est incarcéré avec d’autres délinquants. Il raconte les rapports de force et l’oppression sexuelle des plus grands sur les garçons choisis pour « femmes », les jeux morbides visant à accrocher des cadavres de petits animaux au mur d’enceinte, la manière dont l’admiration ou l’humiliation peuvent jaillir de rien. Il y est aussi question de culpabilité et de pardon à soi-même.

 

Dans « Seventeen », un garçon de dix-sept obnubilé par sa propre médiocrité et possédé par l’onanisme, lutte contre ses complexes dans une famille dysfonctionnelle et une société dans lesquelles il ne trouve pas sa place. Jusqu’au jour où son engagement auprès de militants d’extrême droite lui fait découvrir la voie qui fera de lui un « garçon élu ». Cette nouvelle s’inspire d’un fait réel, l’assassinat d’Inejirō Asanuma, président du Parti socialiste japonais par un garçon de dix-sept ans.

 

Le faste des morts : Kenzaburô Oe - 9782072670947 | Cultura

6 Réponses 6
‎08-08-2023 11:02

Re: Le faste des morts, de Kenzaburô Ôé

Merci @dvall  pour la chronique de ce  recueil de nouvelles qui me tente bien de par les sujets traités. 

‎08-08-2023 11:14

Re: Le faste des morts, de Kenzaburô Ôé

J'espère que tu aimeras ces nouvelles, @Katili. Les sujets abordés sont durs et parfois dérangeants, mais j'aime la manière dont l'auteur les traite à la première personne, à travers le regard de ces jeunes désemparés. Sache qu'il existe une suite à Seventeen, intitulée Mort d'un jeune militant (ou Seventeen, suite et fin) mais que je n'ai pas encore lue...

‎08-08-2023 12:05

Re: Le faste des morts, de Kenzaburô Ôé

Merci @dvall , pour ces précisions dont je tiendrai compte.

‎08-08-2023 19:18

Re: Le faste des morts, de Kenzaburô Ôé

@dvall bonsoir, merci beaucoup pour ce retour sur ses nouvelles qui ont l'air effectivement très très fortes.

‎08-08-2023 19:26

Re: Le faste des morts, de Kenzaburô Ôé

Si vous ne connaissez pas cet auteur, @kryan, je vous conseille en effet de débuter par ses nouvelles qui permettent de se faire une bonne idée de son style et thèmes de prédilection. Je n’ai pas encore entamé ma lecture de ses œuvres postérieures à la naissance de son fils handicapé, un événement qui l’a profondément marqué et inspiré pour la suite de ses écrits. 

‎08-08-2023 20:55

Re: Le faste des morts, de Kenzaburô Ôé

@dvall oui, je commencerai par les nouvelles, et oui je pense qu'effectivement c'est un événement très marquant ce que vous racontez ....et que du coup ça "influence"  certainement l'écriture !

Les dernières discussions
Tout afficher >
Gen poignarde Nagi et tente de la tuer. Puis, bien malgré lui, il avoue à Reiji qu'il est amoureux de lui et tente de l'...
La mère de Renji, Yûko tente de mettre fin a ses jours en se jetant sous la voiture de Yuri après avoir poignardé son fi...
C'est un livre de cuisine, mais pas que... Il m'a été recommandé par une naturopathe. Il incite à consommer local et de...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >