Le portrait de mariage de Maggie O’Farrell

‎29-08-2023 10:43

Le portrait de mariage de Maggie O’Farrell

DSCF3740.JPG

 

 

 

Italie, Florence, Ferrare années 1550 , le duc Alfonso souverain de Ferrare, Modène et Reggio est sur le point de se marier avec l'ainée du duc de Toscane.  

Lucrèce (Lucrezia) de Médicis  troisième fille du grand-duc de Toscane, est à l'aise avec sa place obscure dans le palais, libre de ses mouvements s'émerveille devant ses trésors, observe les travaux clandestinement et se consacre à ses propres activités artistiques. Mais la veille du mariage l'ainée du duc de Toscane décède subitement alors le duc Alfonso demande la main de Lucrèce la dernière fille du duc Toscane, celui-ci accepte. Lucrèce est plutôt la fille timide et discrète, la fille invisible. La ville et le peuple respire la fête pour commémoré les noces.

Une fois les célébrations achevées la jeune fille  est seule dans un palais immense et froid,  face aux intrigues, les trahisons et les complots à la cour. 

Le duc duc Alfonso n'est pas moins terrifiant, charismatique, alors qu'a peine sortie de l'enfance Lucrèce, est propulsée à son insu sous les feux de la rampe, elle doit maintenant entrer dans une cour inconnue dont les coutumes sont opaques et où son arrivée n'est pas vraiment bien accueillie.

Alfonso est-il l'homme sophistiqué qu'il apparaissait avant leur mariage ? l'esthète le plus heureux en compagnie d'artistes et de musiciens ? ou l'impitoyable politicien devant lequel même ses formidables sœurs semblent trembler ?

Lucrèce pose pour le portrait de mariage qui figera son image pour l’éternité,  assise dans des parures resserrées.

Aux yeux de la cour, elle n'a qu'un devoir : fournir l'héritier qui assurera l'avenir de la dynastie ferranaise. Jusque-là, malgré tout son rang et sa noblesse, l'avenir de la nouvelle duchesse est entièrement en jeu.

 

Je remercie les éditions Belfond et Cultura en particulier @LeaCultura et @CharlotteV de m'avoir permise de découvrir se livre de la rentrée littéraire 2023 celui-ci est à retrouver dés le 24 août sur Cultura.com

 

Maggie O’Farrell nous fait le portrait de Lucrèce (Lucrezia) de Médicis comme cette dernière est immortalisé dans une peinture pour l'éternité. Maggie O'Farrell met ses talents au service de l'Italie de la Renaissance dans un portrait extraordinaire d'une jeune femme résiliente qui se bat pour sa survie même. Un pan de cette longue lignée.

Le paysage avec ses églises et palais, et les cours royales ont été parfaitement capturées. À chaque instant, on nous a présenté de si belles images de la nature, des jardins et des bâtiments. Même l'assujettissement des femmes et la loyauté à la cour ont tous joué leur rôle dans la création d'un contexte historique merveilleux pour une histoire déchirante.

L'autrice nous décrit parfaitement ce paysage, le rôle des femmes et la pression pour donner un héritier à leur époux, la considération du pouvoir et de la richesse. Maggie O’Farrell réinvente la vie de cette femme qu'on ne connait pas temps que ça.

Une belle écriture descriptive, des développements et des rebondissements surprenants d'un mariage arrangé à la dernière minute.

C'est intense. La réalité que son mari est capable de maux indicibles. L'isolement et la solitude qui la couvrent pendant la brève année avec lui.

Un bijou d'histoire. J'ai été emportée pourtant l'histoire des Médicis ne m'avait jusque-là pas vraiment tentée. L'un de mes coups cœur de cette rentrée littéraire 4,3Cœur/5.

 

"Il unit ses doigts au siens et les lève jusqu'à sa bouche. Elle observe ce geste comme si cette main appartenait à une autre. 

Ses lèvres frôlent la peau; elle sent leur contact, le piquant de sa barbe naissante, la chaleur de son souffle. "

 

La escritora irlandesa Maggie O'Farrell.

 

Elle a grandi entre le Pays de Galles et l'Écosse. A l'âge de huit ans, elle est frappée par un virus qui l'empêche d'aller à l'école pendant un an. Cet événement sera repris dans l'un de ses romans, "La distance entre nous" ("The Distance Between Us", 2004, Prix Somerset-Maugham 2005).

Après des études littéraires à l'Université de Cambridge, elle exerce de nombreux emplois, notamment celui de critique littéraire. Face au succès de son premier roman, "Quand tu es parti" ("After You'd Gone", 2000, Betty Trask Award), elle prend la décision d’abandonner sa carrière de rédactrice en chef des pages littéraires de l’Independent on Sunday pour se consacrer à l’écriture.

Les romans de O'Farrell tournent autour de thèmes récurrents : la complexité des relations entre deux sœurs, la perte d'un être cher et les conséquences que celle-ci entraîne dans l'existence de ses personnages.


La lecture et les créations sont les meilleurs remèdes contre la morosité.
Cultura Auxerre
3 Réponses 3
‎05-08-2023 18:41

Re: Le portrait de mariage de Maggie O’Farrell

@spitfire89  Mon avis Smiley clignant de l'œil

 

"Après le triomphe d'Hamnet, Maggie O'Farrell nous plonge ici dans la Renaissance italienne, à la découverte d'une femme libre, rebelle, sensible, incomprise : Lucrèce de Médicis."

 

Nous sommes au XVIe siècle dans l'Italie de la Renaissance.

Maggie O'Farrell dresse ici le portrait de Lucrèce de Médicis, fille du souverain Cosme de Médicis, mariée à l'âge de quinze ans et qui décédera un an plus tard.

C'est l'histoire de Lucrèce, une jeune fille très différente de ses frères et sœurs. Intelligente, elle aime étudier et peindre. Mais par dessus tout, c'est une jeune fille sensible qui n'est pas prête à se marier. Mais dans un monde régi par les hommes où la politique et le pouvoir sont rois, qu'est-elle hormis un pion sur un échiquier ?

 

Même si certains faits historiques ont sûrement été modifiés pour mieux coller à l'histoire, il n'en reste pas moins un roman qui se savoure.

Les descriptions architecturales, vestimentaires et paysagers, la mise en lumière du peu de pouvoir qu'avaient les femmes à cette époque (même si cela n'est un scoop pour personne), leur place dans la société... alliés à la personnalité attachante de Lucrèce rendent la lecture plaisante et addictive.

 

C'est un roman touchant par son écriture poétique mais aussi par ses personnages que l'auteure nous rend si proches. On ne peut que s'attacher à Lucrèce, à sa sensibilité et à son désarroi.

 

C'est un livre que j'ai beaucoup apprécié...il retrace bien le contexte historique,

l'auteure a cette plume qui vous envoûte et ne vous lâche plus....

Je ne peux que le conseiller Smiley clignant de l'œil

Balises (1)
‎25-10-2023 11:15

Re: Le portrait de mariage de Maggie O’Farrell

@spitfire89 @sandryon 

 

Voilà mon avis : 

 

Après Shakespeare, dont elle avait romancé la vie privée, Maggie O’Farrell nous transporte au 17è siècle en Italie. Hasard de choix de lectures, je venais de quitter la cour de Florence à la même époque, juste quelques années plus tôt, avec le roman Perspective(s)! Je retrouve Lucrèce de Médicis, la soeur du personnage de Laurent Binet, ainsi que certains artistes qui jouaient un rôle important dans le polar historique cité.

 

Lucrèce est une toute jeune fille à peine pubère. Sa soeur Maria est décédée : c’est donc elle qui est la nouvelle promise du duc de Ferrare, le ténébreux et insondable Alfonso. 

 

Dès les premières pages, Lucrèce nous confie ses craintes : son mari veut la tuer …

 

Dans une reconstruction temporelle voulue, Maggie 0’Farrel imagine ce court épisode de la vie de la jeune fille, de la petite enfance à la cour de Florence jusqu’à l’isolement près de son mari.

 

Il existe peu de données sur la vie de cette figure secondaire de l’histoire de l’Italie. Il faut donc broder, ce que l’autrice sait très bien faire, même si parfois on sent le vide à combler.

 

Il n’en reste pas moins que le roman est très agréable à parcourir et très instructif, complément parfait pour le roman de Laurent Binet !

 

416 pages Belfond 24 août 

 

‎25-10-2023 11:56

Re: Le portrait de mariage de Maggie O’Farrell

Merci pour ton retour @Kittiwake , Laurent Binet m'a marqué avec le livre et le film HHhH, je ne sais pas si tu as lu ce livre ou vu le film. 


La lecture et les créations sont les meilleurs remèdes contre la morosité.
Les dernières discussions
Tout afficher >
Bonjour la communauté, je voulais vous proposer un quizz autours d'histoire de voyage dans le temps car @CharlotteV...
  Résumé : « Je m’appelle Frankie Elkin et je me suis donné pour mission de retrouver des personnes disparues ...
@CharlotteV @LeaCultura , voici une nouvelle participation au [CHALLENGE]Lire 5 BD en 2 mois.   L’histo...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >