Le roi n'avait pas ri - Guillaume Meurice

‎19-04-2021 13:51

Le roi n'avait pas ri - Guillaume Meurice

9782709667869_1_75.jpg

 

Imaginez-vous au temps de Louis XII puis de François 1er, dans les ruelles sombres et malfamées de la fin du Moyen-Age et du début de la Renaissance. C'est là dans l'ombre que se cache une personne sans nom. Oui, sans nom car ses parents le trouvent laid, moche, bon à rien, à faire peur, donc sans avenir.

 

Mais, un jour, lors de l'arrivée du roi Louis XII à Blois en grande pompe : défilé, applaudissement, divertissement, le roi remarque cette créature hors du commun à la repartie et à la langue bien pendue. Il devient le bouffon officiel du roi et se voit nommé : Triboulet.

 

De jour en jour, Triboulet se fait une réputation, connu de tous, aimé par certains, détesté par d'autres. Le roi décide de l'éduquer en même temps qu'un autre enfant : un certain François.. Le futur roi de France !

François 1er le garde comme bouffon quand celui-ci devient roi. Mais comme on dit : le maitre dépasse souvent l'élève. Jusqu'au jour où la blague de trop est faite... Le destin de triboulet bascule.. pour le meilleur ? ou pour le pire ?

 

"Le roi n'avait pas ri' est un roman absolument captivant par la force de son récit, par la force de son personnage, par la plume de l'auteur, vive, pleine d'action et d'humour. Triboulet narre sa vie entre abandons, chagrin, amitié, amour, gratitude... On s'attache très vite à cette être au destin non écrit, qui veut juste être apprécié et aimé.

 

Un roman qui interroge forcément sur les limites de la parole, du pouvoir et de la liberté. Notion distillée à merveille à travers l'humour car Triboulet est aussi hideux que vif d'esprit. Mais, peut-on rire de tout ?

La vie de Triboulet vous ouvre ses portes, venez manant et gueux, rire à la cour du roi ! Coup de coeur !

 

A découvrir sur Cultura.com

Cultura Metz
7 Réponses 7
‎26-03-2021 20:57

Re: Le roi n'avait pas ri - Guillaume Meurice

@Lex_libris Je savais que Guillaume Meurice venait de sortir un roman car j'écoute l'émission "Par Jupiter" sur France Inter à 17h dans ma voiture en rentrant. Emission dont il est un des chroniqueurs dont j'apprécie l'humour et le sens de la dérision.

 

J'ai bien envie de découvrir ce Triboulet !

 

 

‎27-03-2021 10:21

Re: Le roi n'avait pas ri - Guillaume Meurice

Bonjour @Lex_libris 

 

Merci pour cette découverte. Ce roman est typiquement le genre que j'adore lire : de l'Histoire avec tous ses à-côtés, ses anecdotes, ses personnages dans l'ombre.

Je note "Le roi n'avait pas ri" dans ma PAL. Smiley heureux

‎27-03-2021 13:46

Re: Le roi n'avait pas ri - Guillaume Meurice

@MAPATOU il faut découvrir Triboulet, un personnage tellement attachant, et un roman avec énormément d'humour (et en ce moment cela ne peut que faire du bien Smiley heureux)

‎17-04-2021 11:01

Re: Le roi n'avait pas ri - Guillaume Meurice

@Lex_libris , @soff78  et @MAPATOU , Guillaume Meurice par son talent de conteur nous entraine au plus près des grands du XVe siècle.  Au delà du contexte historique merveilleusement rapporté, nous avons une invitation à la réflexion sur la liberté d'expression, les limites et le pouvoir rentre dans le cadre de celle-ci. 

Alors peut ont rire de tous ? 

 

Guillaume Meurice, possède une plume vive, acérée comme Triboulet le protagoniste. L'auteur est venu présenté sont premier roman. 

‎25-05-2021 14:54

Le roi n'avait pas ri, de Guillaume Meurice

Le-roi-navait-pas-ri_6619.jpg

 

Ce roman s’inspire de la vie du méconnu Nicolas Ferrial, alias Triboulet, bouffon de la cour de France sous les règnes de Louis XII et François Ier. Mais n’allez point lire sa biographie si vous souhaitez découvrir ce roman en préservant quelque mystère sur le sort de ce fol du roi, qui eut la folie de pousser l’audace de son verbe au-delà de la limite du tolérable.

 

Ce livre n’a pas la prétention d’offrir l’érudition d’un roman historique grandement documenté, ni même une réflexion philosophique d’une vertigineuse profondeur. Il cite cependant Erasme à foison tout en faisant l’apologie du rire contre les vanités humaines et les dérives du pouvoir. Ce roman est un bon divertissement, vite lu et accessible au plus grand nombre. Le style est simple, envolé, facétieux. Il rappelle un peu celui de Jean Teulé, en moins caustique. On sourit aux traits d’esprit de ce fou du roi, ce Triboulet né difforme et rabougri, mais doté d’un esprit vif et d’une répartie cinglante.

 

Le lecteur assiste à l’enfance torturée de cet être rachitique et bossu, aux incessantes vexations et aux violences qui lui sont faites, jusqu’à sa rencontre avec Le Vernoy, l’homme qui mènera Triboulet à la cour du roi Louis XII et s’occupera de son éducation. Le monarque s’entichera de son nouveau bouffon. Celui qui lui succédera, le sybarite François Ier, aimera Triboulet comme son cousin, lui permettant toutes les libertés à son égard et à celui des hommes qui l’entourent et le courtisent. Le fol du roi n’aura alors de cesse de planter ses banderilles verbales, d’égratigner les orgueils des puissants, de souffler l’irrévérence sur la cour, du château de Blois aux champs de bataille, des festins orgiaques aux tables des négociations politiques.

 

Une lecture légère et agréable, construite sur la mécanique efficace d’une expectative : mais qu’a bien pu dire ce pauvre Triboulet pour sceller son propre sort en échouant finalement à faire rire le roi ?

 

A découvrir sur Cultura.com 

‎26-07-2021 13:49

Re: Le roi n'avait pas ri - Guillaume Meurice

Gros coup de cœur pour ce livre ! 
Il est intéressant, drôle et captivant. Et cette plume !! 😍

 

‎22-10-2021 17:08

Re: Le roi n'avait pas ri - Guillaume Meurice

Mon retour sur ce roman :

 

Transportons nous au XVIème siècle, à la cour de Louis XII puis à celle de son successeur François 1er.

Ces deux rois eurent en effet le même bouffon, Triboulet.

 

Guillaume Meurice retrace dans ce roman la vie de cet homme, disgracieux physiquement mais dont l’esprit vif lui permit de vivre à la Cour, son esprit de la répartie faisant jaillir le rire de ces deux monarques.

 

Ses flèches lui attirèrent de nombreuses inimitiés parmi les courtisans.

 

Citant très régulièrement Erasme, le philosophe humaniste, l’auteur signe un roman fort agréable à lire, mettant en lumière le comportements de ceux qui exercent le pouvoir, l’importance d’avoir un contre-pouvoir qui est ici exercé par le bouffon. Ce dernier avait pour fonction d’être un franc-parleur et était autorisé à dire au roi ses quatre vérités sans risquer le moindre châtiment.

 

Ce que je retiens de cette histoire, c’est que les bouffons seraient bien utiles encore de nos jours !

 
Les dernières discussions
Tout afficher >

Les membres favoris du mois

Tout afficher >