Les sœurs Douglas T1 de Margaret Mallory

‎06-11-2023 14:14

Les sœurs Douglas T1 de Margaret Mallory

DSCF3950.JPG Hanté par la mort de son père qui a été trahi, David Hume, le nouveau seigneur de Wedderburn, inspire tant de crainte qu’on le surnomme "la bête de Wedderburn". Assoiffé de vengeance, il ne peut prendre sa revanche puisque le traître est mort. Mais il peut toujours s’emparer de son château et de sa veuve, en guise de trophée. Or, dès que David pose les yeux sur la belle brune prête à tout pour défendre son domaine, il comprend que seule cette jeune femme peut causer sa perte. L’amour sera-t-il plus fort que son honneur ?

 

 

Sur cultura.com au édition Milady. 

 

Après la saga le retour des Highlanders je retrouve la plume de Margaret Mallory avec le 1er tome de la saga les soeurs Douglas intitulé La prisonnière des Highlands. L'autrice s'inspire de personnages réels, son approche n'est pas la même par rapport a la précédente saga que j'ai terminé. Dés ce tome on est immergé dans l'aventure, il y a de l'action et des rebondissements, le tout est terriblement bien dosé. On se représente bien les protagoniste, l'histoire est plaisante, on ne s'ennui pas un instant.  

 

"Elle était absolument magnifique, avec ses yeux violets, son teint pâle, et sa chevelure noire et brillante. Mais il y avait autre chose en elle, quelque chose allant au-delà de la beauté, quelque chose qui le tenait captif. Elle était jeune, bien plus qu’il ne le pensait, ses traits et sa silhouette étaient délicats, tout en contraste avec les violentes émotions qui perçaient dans son regard.

David savait dans les tréfonds de son âme qu’une brute comme lui n’était pas homme à pouvoir prétendre à une fleur si fragile, même si les mots "à moi " ne cessaient de battre dans sa tête, comme un tambour. Il n’avait aucune idée de la durée pendant laquelle il resta à la regarder ainsi avant qu’il se rende compte qu’elle tenait une épée. Il mit encore plus de temps à s’apercevoir que deux fillettes l’observaient à la dérobade, derrière les jupons de leur mère, avec des airs de chatons apeurés."


La lecture et les créations sont les meilleurs remèdes contre la morosité.
Balises (4)
Cultura Auxerre
Les dernières discussions
Tout afficher >
Parution le 01 Février 2024 https://www.cultura.com/p-les-hommes-les-plus-grands-9791034908608.html   &n...
@CharlotteV , @LeaCultura  voici une nouvelle participation au [CHALLENGE] Lire 5 Bd en 2 mois.   ...
Bonjour,   Voici un polar très intéressant dans le monde de l'art :     Paris, 21 août 1911. Un ...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >