Nature humaine de Serge Joncour

RÉSOLU
‎24-10-2022 22:10

Nature humaine de Serge Joncour

Bonjour après avoir découvert Chien loup par l'intermédiaire de @natdef@clo73  j'ai plongée dans nature humaine de Serge Joncour. Prix Interallié 2016 pour Repose-toi sur moi et romancier à succès, Serge Joncour remonte cette fois à la fin de l'année 1999 quand la France est balayée par une tempête diluvienne (La tempête de décembre 99 si sa vous parle).

 

Cette nuit là un bruit d'apocalypse et au petit matin de véritable champs de batailles au 4 coins de notre pays. Le protagoniste Alexandre reclus dans sa ferme du Lot où il a grandi avec ses trois sœurs, semble redouter davantage l’arrivée des gendarmes. Seul dans la nuit noire, il va revivre la fin d’un autre monde, les derniers jours de cette vie paysanne et en retrait qui lui paraissait immuable enfant. Entre l’homme et la nature, la relation n’a cessé de se tendre. À qui la faute ?

Alexandre, la campagne comme compagne, a pris perpette dans la ferme familiale. Ses soeurs vont succomber aux sirènes de la ville. Comme l'amour n'est pas toujours dans le pré, le jeune homme s'éprend à distance de Constance, étudiante est-allemande qui partage une colocation avec une des soeurs à Toulouse. Pour impressionner sa belle et ne pas trop passer pour un plouc, notre homme va fricoter dangereusement avec des activistes qui ne veulent pas de la centrale nucléaire de Golfech.

 

 Serge Joncour orchestre presque trente ans d’histoire nationale où se répondent jusqu’au vertige les progrès, les luttes, la vie politique et les catastrophes successives qui ont jalonné la fin du XXe siècle, percutant de plein fouet une famille française. En offrant à notre monde contemporain la radiographie complexe de son enfance, il nous instruit magnifiquement sur notre humanité en péril, le divorce de l'homme et de la nature, la désaffection politique et les scandales sanitaires et environnementaux. À moins que la nature ne vienne reprendre certains de ses droits.

Le récit alterne avec une grande poésie le quotidien austère de la vie à la ferme et les escapades plus ou moins réussies d'Alexandre dans la mythologie urbaine.

 

Nature humainehttps://www.cultura.com/nature-humaine-9782081433489.html


La lecture et les créations sont les meilleurs remèdes contre la morosité.
10 Réponses 10
‎26-10-2020 09:26

Re: Nature humaine de Serge Joncour

Vous me donnez envie de lire ce nouveau roman. J'ai hâte de le découvrir à mon tour. 

‎02-11-2020 13:18
Solution

Re: Nature humaine de Serge Joncour

Vous avez vu @spitfire89 et @clo73 ? Il vient de recevoir le prix Femina

‎02-11-2020 13:25

Re: Nature humaine de Serge Joncour

@laurene-cultura , je venais tout juste de le voir sur  votre article du prix femina, pour une fois j'ai eu le nez de parlé de ce livre.

Je pense que je l'aurai vu mercredi si femina y consacre un article cette semaine.


La lecture et les créations sont les meilleurs remèdes contre la morosité.
‎02-11-2020 14:34

Re: Nature humaine de Serge Joncour

Bonjour @laurene-cultura 

Oui en effet, il a reçu le Prix Fémina 2020. Un roman que je n'ai pas lu mais qui me tente bien.

 

J'ai lu et beaucoup aimé son roman Chien loup qui avait reçu le Prix Landerneau 2018. 

Chien-loup

https://www.cultura.com/chien-loup-9782290155097.html

 

Ma chronique sur ce roman si cela vous intéresse Smiley clignant de l'œil

https://leslecturesdeclaudia.blogspot.com/2018/10/chien-loup.html?q=chien+loup

‎29-11-2020 18:20

Nature humaine de Serge Joncour

Dans le hameau des Bertranges, situé dans le Lot, vit la famille Fabrier dont les parents, comme toutes les générations avant eux, exploitent une petite ferme de « 50 hectares plus 10 de bois ».

A l’heure où le père va bientôt se retirer, se pose la question de sa succession que seul le fils, Alexandre peut assurer, ses trois sœurs décidant progressivement de tourner le dos à cette vie loin de tout.

Héritier de l’agriculture d’autrefois et confronté aux enjeux de l’évolution, Alexandre se sent « le fils sacrificiel qui endosse le fardeau de la pérennisation ».

A travers ces 25 années de la vie d’Alexandre, Serge JONCOUR écrit une chronique sociale du dernier quart du XXème siècle. Tous les grands événements y sont relatés, de l’occupation du Larzac à la grande tempête, en passant par l’explosion de Tchernobyl, l’arrivée du SIDA, la chute du mur de Berlin, la crise de la vache folle et la marée noire de l’Erika.

Un quart de siècle de grands événements, qui ont bouleversé le paysage mondial et ont fait prendre conscience des enjeux environnementaux et de l’intérêt écologique.

Une période de doute, à la croisée de deux époques, où la jeunesse a perdu confiance en ce monde qu’elle habitait et qui décidait pour elle.

En parallèle, le modernisme touchait l’agriculture et les nouveaux paysans se sont opposés aux paysans à l’ancienne, poussés par une volonté de rendement orchestrée par les supermarchés en plein développement.

Des activistes et des révolutionnaires ont pris les armes pour s’opposer à ce monde moderne qu’ils rejetaient et la jeunesse a dû faire le choix d’évoluer avec le monde ou de se battre contre le progrès.

J’ai lu ce roman comme un déchirement car les choix des ces années-là se reflètent dans le monde agricole d’aujourd’hui, où ceux qui se sont développés à outrance, engrangeant les profits au détriment de la qualité, ont fini par récolter le rejet de toute une population mue par l’évidence d’une nécessaire protection d’un environnement menacé.

Je ne suis pas sûre que la prise de conscience d’Alexandre soit très réaliste pour cette fin de siècle mais on peut la prendre comme un pressentiment de ce qui animera les vingt années suivantes.

L’attachement pour son amie allemande, Constanze, est également assez utopique, je pense que les personnes engagées comme elle, n’ont pas eu d’impact à l’époque sur la machine de l’évolution en marche.

Et si aujourd’hui on parle « du passé comme étant l’avenir », il fallait certainement en passer par là pour une prise de conscience collective et les regrets n’ont jamais été porteurs d’espoir.

 

Serge Joncour remporte le prix Femina 2020 ! 

‎30-11-2020 12:23

Re: Nature humaine de Serge Joncour

Bonjour @IsaPouteau, je me suis permise de déplacer votre avis sur Nature Humaine en dessous des autres. 

Merci pour le partage

‎06-03-2021 14:49

Nature humaine, de Serge Joncour

Nature-humaine.jpg

 

Une fin de millénaire en forme de naufrage… L’auteur nous emporte dans la campagne entre le Lot et la Corrèze, sur près d’un quart de siècle d’histoire française. C’est un monde en pleine mutation qu’il nous décrit au rythme des événements et des crises qui secouent le pays et même le monde, une humanité au tournant de son histoire, en pleine transition agricole et alimentaire. Cette transition, c’est l’industrialisation et la capitalisation du travail de la terre et du nourrissage des hommes. C’est cette folie qui est décortiquée à la manière d’un documentaire économique et sociopolitique, rappelant parfois ces immersions rurales du Journal de 13h. Certes, la forme reste celle du roman avec des personnages que l’on suit comme dans une fresque familiale, mais l’Histoire est tellement présente qu’elle écrase ces petites gens au rouleau compresseur, amoindrissant la dimension romanesque et par conséquent l’empathie du lecteur pour les protagonistes. On retrouve une sorte de nostalgie amère comme avec « Leurs enfants après eux » de Nicolas Mathieu, mais c’est un autre type de monde qui s’écroule ici et une autre frange de la population qui souffre d’une malédiction inéluctable.

 

Dans la ferme des Bertranges, alors que la grande tempête de 1999 se lève, Alexandre est seul avec le crépuscule. Il imagine les gendarmes en embuscade, se remémore cette fille du nom de Constanze, la vie qu’il aurait pu avoir s’il ne l’avait pas rencontrée, ou celle qu’il aurait vécue s’il l’avait suivie… C’est ainsi que débute ce roman et que vont s’enchaîner la canicule de 76 et le mirage climatisé des supermarchés, l’arrivée du téléphone dans les campagnes, les veaux élevés aux hormones et les vaches gavées de farines animales, les révoltés du Larzac, la victoire de Mitterrand et sa trahison face au nucléaire, l’illusion socialiste et les tentations terroristes, le nuage de Tchernobyl et la marée noire de l’Erika… La mécanique reste efficace et on sourit presque à la morale de cette histoire : que la nature parfois sait aussi se mêler du sort des hommes, contrecarrer leurs plans de grandeur ou leurs élans destructeurs…

 

Un grand merci à @laurene-cultura pour l’envoi de cet ouvrage !

‎03-12-2023 11:23

Nature humaine de serge joncour

Un roman qui relate avec une ecriture simple et forte la vie d'un monde agricole d'une autre époque. Serge joncour offre un roman à la fois poétique et sociétale qui se lit comme une madeleine de Proust pour les enfants des années 70/80.

On regrette de tourner la dernière page à moins que ce ne soit pour retomber dans sa suite "chaleur humaine"

Une Réussite 

Balises (1)
‎04-12-2023 09:07

Re: Nature humaine de serge joncour

Merci pour cet avis @jna1804 J'ai aussi bien apprécié ce roman.

Il existe déjà un post sur Nature humaine ici

Peut-être que @LeaCultura pourra les regrouper

Les dernières discussions
Tout afficher >
  Dojoji Yukio Mishima   À travers quatre textes révélant l’éventail des talents narratifs de Mishima, le ...
Londres, 1872. Selena, jeune veuve et duchesse de Lushing, n'avait jamais connu la passion. Jusqu'à ce qu'Aiden Trewlov...
Deux morts suspectes perturbent le séjour d'Aggie dans une petite ville thermale du Yorkshire. Des jardins du somptueux ...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >