On en a gros, de Gomargu

‎05-06-2022 09:04

On en a gros, de Gomargu

On en a gros.jpg

 

On en a gros

Gomargu

 

Un album décomplexé qui croque sur le papier et déconstruit avec lucidité toute une panoplie de stéréotypes et d’injonctions sociétales autour du genre, de la sexualité, du corps, des relations interpersonnelles, de la parentalité, de l’éducation, ou de la construction de soi. « Chroniques d’un sexisme ordinaire », tel est le sous-titre de cet album qui fait mouche avec ses dessins naïfs en noir et blanc parsemés de notes colorées, rouge lèvres, rouge sang. Et même si le trait semble forcé parfois, que certaines situations peuvent paraître exagérées, il ne faut pas se voiler la face, malgré les débats et sursauts sociétaux, ces violences ordinaires continuent d’exister, elles ne sont pas d’un autre temps mais bien encore un problème d’aujourd’hui. Nous avons tou.te.s été un jour ou l’autre victime, témoin, ou même coupable de ces situations, même les plus préservé.e.s d’entre nous. Ce qui marque ici, c’est l’accumulation, l’empilement, jusqu’à ce titre qui résonne : « on en a gros. » Car malgré le dessillement, les choses ne changent que très lentement.

 

Tantôt avec gravité, tantôt avec humour, Gomargu pose sur le papier des scénettes de la vie quotidienne. Si les femmes sont au centre de l’attention, l’album se veut inclusif, notamment en touchant la communauté queer, mais pas que. L’idée est de parler à tous. Même un homme cisgenre hétéro blanc peut parcourir cet album sans se sentir stigmatisé ou mis au pilori, et c’est très bien, car les discours misandres de certaines féministes font un grand bien tort à la cause qu’elles prétendent défendre. Ce n’est pas le cas ici. Même si certaines assertions sont un peu caricaturales, et parfois erronées (oui, depuis un arrêté de 2020 il est maintenant possible de se procurer des médicaments sans ordonnance pour traiter les cystites, et non, le viagra n’est pas en vente libre en pharmacie), tous les exemples relatés ici illustrent avec évidence ou stupéfaction le sexisme structurel de notre société.

 

Un ouvrage qui y va franco, tout à la fois didactique et tristement comique.

 

On en a gros ! chroniques d'un sexisme ordinaire : Gomargu - * | Cultura

4 Réponses 4
‎05-06-2022 10:51

Re: On en a gros, de Gomargu

@dvall Un ouvrage qui devrait me plaire; 

‎05-06-2022 11:05

Re: On en a gros, de Gomargu

Et voici quelques exemples de planches pour vous donner une idée des dessins et du ton :

 

IMG_3451.jpgIMG_3452.jpgIMG_3453.jpgIMG_3454.jpgIMG_3455.jpgIMG_3456.jpg

‎05-06-2022 11:06

Re: On en a gros, de Gomargu

@dvall C'est tout ce que j'aime en BD. Des illustrations aérées et rondes. 

‎08-06-2022 11:19

Re: On en a gros, de Gomargu

Merci pour votre avis @dvall. Je l'ai justement emprunté hier.

Les dernières discussions
Tout afficher >
Sébastien Bailly            Comment parcourir le temps d’une vie en compag...
Après l'exécution de sa mère, dévorée par les tôda, Elin est sauvée de justesse par Johun, un apiculteur bienveillant. E...
Après avoir réussi à surmonter la relation abusive qui le maintenait sous le joug de son ancien supérieur hiérarchique, ...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >