Paradox hotel de Rob Hart

‎07-05-2023 17:32

Paradox hotel de Rob Hart

IMG_0628.JPG

 

 

« Tous les hotels ont la réputation d’être hantés ». C’est Jan qui le dit.
Et c’est plus particulièrement le cas du paradox hotel, seul lieu au monde où des dinosaures peuvent côtoyer des drônes et où l’on peut commencer à enquêter sur un meurtre qui n’a pas encore été commis.

January Cole ressemble trait pour trait a Violet dans la série Arcane pour ceux qui connaissent, l'attitude désinvolte, les poings qui parlent, la colère sous jacente, la fracture intérieure, la façon de refuser de l’aide, tout jusqu’à la tenue avec la veste rouge courte (mais les cheveux roses en moins). Détective et chef de la sécurité de l’hotel, le temps a finit par la rattraper : elle est décollée. Le temps pour elle se fracture et son cerveau l’encaisse de moins en moins. A terme c’est la mort qui l’attends. Mais Jan ne compte pas se laisser abattre.

Être décollée, c’est se perdre dans le passé, perdre le fil, ne plus savoir ce qui est réel passé ou réel présent mais c’est aussi voir, par flash, des bribes d’avenir. Un super pouvoir lourd de responsabilité quand le reste du monde la croit folle et quand les fantômes de son passé viennent régulièrement lui rappeler ce qu’elle a perdu. Mais tant qu’elle le peut, elle va continuer à faire ce qu’elle sait faire de mieux : faire [modéré] le monde et résoudre des problèmes de flux temporel tout en piétinant de son mieux la hiérarchie.

Bon. La plupart du temps, les histoires à base de « remontons le temps pour tout changer » me laissent de marbre. On retombe toujours sur la théorie du « on ne peut pas changer le passé parceque si je remonte le temps pour changer les choses alors l’élément qui m’a poussé à remonter le temps n’existe plus, donc je ne remonte pas le temps donc … paradox temporel je n’ai jamais rien changé donc finalement l’évènement a eu lieu. » ou quelque chose dans ce gout là. Ou alors c’est tellement complexe que très honnêtement je n’y comprend rien et ça me soule.
Mais là Nom de Zeus ! Voilà une histoire de voyage dans le temps… sans voyage dans le temps !

Du moins pas directement. Il y a bien un terminal d’ou partent des trains pour le jurassic, pour l’Égypte ancienne, pour la seconde guerre (sérieusement ?) et tout un tas d’autres époques plus exotiques que les autres… mais le personnage principal, January, ne fait que les évoquer puisqu’elle n’est plus agent de protection du temps mais bel et bien chef de la sécurité de l’hotel hébergeant les voyageurs. La petite différence… c’est que January, à force de sauter dans le temps, en a garder des séquelles : le décollement.
Une condition grave qui fait que le temps s’écoule différemment pour elle, qu’elle revit par flash des événements de son passé comme s’ils étaient réel, mais aussi des évènements du futur !
Pas de machine, pas de théorie ultra compliquée, pas de saut plus improbable les uns que les autres dans des civilisations inconnues mais des images, des sons, des preuves, des cadavres, le tout à huit clot !

Avec ces avertissements sur les tragedies à venir January fait plus l’effet d’une Cassandre, condamnée à voir un avenir sombre auquel personne ne croit, que d’un Marty Mcfly. Et c’est ici la force du roman pour moi : Nous présenter une histoire mêlant voyage dans le temps et enquête criminelle, nous donner les indices, parfois même des morceaux de scène, et nous laisser essayer de comprendre si c’est déjà arrivé ou si ça arrivera ou si c’est January qui perd complètement pied.
L’autre force du roman, c’est cette critique à peine voilée de la société actuelle où l’argent achète à peu près n’importe quoi et où les ultra-riches perdent tous sens des réalités. Quand des velociraptors se baladent librement dans les couloirs, ramené par un trafiquant peu scrupuleux, et qu’une défaillance système associé à un agent un peu trop ambitieux ne menace de détruire tout l’hotel et peut être (attention oui je vais le dire ! ) le continuum espace temps (voila c’est dit) qui irait sérieusement se plaindre et demander un remboursement ou un sur-classement de chambre ? Ou décider que la vente aux enchère prime sur tout le reste pour ne pas risquer la faillite ?
Rien de comique dans cette dernière phrase, que du sérieux, je vous assure.  

Il y a aussi une très belle histoire en parallèle, troisième point important du roman, qui porte sur une forte romance mais aussi beaucoup sur ll’acceptation de soi, le deuil et le concept de la ‘sangha’ la famille que l’ont se choisit.

Au final, un thriller, une enquête à huit clot, de l’action, des dinosaures, un drone attachant, une héroïne acerbe, des boucles temporelles, de l’émotion, du deuil, un peu de bouddhisme et une fin plutôt belle je trouve.
Probablement pas fait pour les vétérans du voyage dans le temps, mais plus pour les amateurs d’enquêtes criminelles un peu atypique avec une juste dose de science fiction et de philosophie pour rester crédible et une touche d’émotion pour nous garder bien accrochés.
Petit plus qui fait plaisir: Jan est une lesbienne assumée sans forcément virer au cliché et Caméo, un personnage récurrent, se trouve être non binaire.

(Ps : J’adore Retour vers le Futur alors me tapez pas SVP et, comme d'habitude, la photo est de moi.)

 

https://communautes.cultura.com/t5/Challenges-et-défis/CHALLENGE-POLAR-Lire-ou-mourir/td-p/598943/hi... 

https://www.cultura.com/p-the-paradox-hotel-9782714498281.html 

Cultura Saint Berthevin
3 Réponses 3
‎08-05-2023 00:20

Re: Paradox hotel de Rob Hart

Un roman policier/science-fiction qui me donne réellement envie de lire suite à ce coup de cœur alors que de base je suis pas fan de SF.

A trouver rapidement en librairie Smiley très heureux 

‎11-05-2023 11:31

Re: Paradox hotel de Rob Hart

Merci pour ce super coup de cœur qui m'a bien donnée envie @EvahMpah

PS : C'est trop bien Retour vers le futur ! 

‎12-05-2023 09:04

Re: Paradox hotel de Rob Hart

@LeaCultura Quand on me parle de voyage dans le temps c'est plus fort que moi je sort toujours le "Nom de Zeus!" du Doc, ça m'a marqué Smiley heureux

Les dernières discussions
Tout afficher >
Sophie Foster est une jeune fille dotée d'étranges pouvoirs magiques qu'elle ne maîtrise pas vraiment. Quand elle découv...
Couverture du roman Le royaume de Séraphin, tome 1 de Mélodie Ducoeur, publié aux éditions Plumes de Cœur, s'adresse à ...
Il s’agit d’un recueil de poèmes qui, lus les uns à la suite des autres, forment une histoire. On y découvre avec beauté...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >