Rien ne t'appartient de Nathacha Appanah

‎16-08-2021 15:10

Rien ne t'appartient de Nathacha Appanah

 

A découvrir sur Cultura.com

 

" Rien ne m'appartient, ni ici, ni ailleurs, ni jamais. Mon nom, mon histoire, ma mémoire s'effacent."

 

Tara est une femme en pleine confusion depuis la mort trois mois plus tôt de son mari Emmanuel. Il y quinze ans Emmanuel avait épousé cette femme beaucoup plus jeune que lui, ramenée d'un pays ravagé. Emmanuel était le seul homme qui la maintenait debout, qui la maintenait entière, " intacte et préservée de sa vie d'avant. "

 

Mais ce n'est seulement le chagrin causé par la mort d'Emmanuel qui tourmente Tara. Elle est hantée par la petite fille qu'elle était dans une autre vie, dans un autre pays quand elle s'appelait Viyaja, le prénom choisi par son père qui signifiait "victoire".

Elle se souvient des couleurs et des parfums de son enfance, elle se souvient de la rizière, de la joie, de l'innocence, d'une vie douce sans entraves auprès de parents aimants, de son amour pour la danse. Elle se souvient de son père souriant qui se transformait en tuteur sévère pendant quelques heures chaque jour, cet opposant politique refusait en effet que sa fille aille à  l'école du village où l'enseignement dispensé était de la pure propagande.

Mais son père pensait des choses qu'on ne pouvait pas dire dans ce pays... Une barbarie mettra brutalement fin à l'enfance de Viyaja qui deviendra une survivante, "une bête en cage, un chien méchant", mais elle découvrira bientôt ce que signifie être une fille dans ce pays." Jamais personne ne m'a jamais expliqué ce que c'est qu'être une fille dans ce pays... Personne ne m'a dit : profite de ce ciel,  de cette terre, de cette eau pendant qu'il est encore temps... bientôt ce sera fini, bientôt tu sauras ce que c'est une fille de ce pays."

 

" Pour l'instant, ce "rien ne t’appartient ici" ne concerne que mon sac et ce qu'il contient. Je ne sais pas encore que ces mots englobent la robe que je porte, ma peau, mon corps, mes pensées, ma sueur, mon passé, mon présent, mon avenir, mes rêves et mon nom."

 

Gros coup de cœur pour ce roman de Nathacha Appanah, une auteure qui ne m'a jamais déçue. Elle confirme son talent pour trouver les mots pour raconter l'indicible sans descriptions sordides, le tout dans une langue délicieusement poétique. Au début du livre le monologue de Tara qui nous montre à quel point sa raison vacille est époustouflant.

Une construction parfaite, aucune baisse d’intensité, des éléments subtilement dévoilés, une histoire qui se déroule dans un pays d'Asie non dévoilé qui réserve un sort épouvantable aux filles, une héroïne marquante au destin terrible et une écriture sublime, poétique et sensuelle. "Ils disent que je suis une fille gâchée, je ne sais pas ce que c'est." Un roman très fort.

 

Cultura Champagne
4 Réponses 4
‎31-08-2021 20:11

Re: Rien ne t'appartient de Nathacha Appanah

@JG69 Merci pour cette chronique. C'est un des livres qui m'attire le plus dans cette rentrée 2021.

‎08-09-2021 09:43

Re: Rien ne t'appartient de Nathacha Appanah

Coup de cœur partagé, Joëlle !

 

Ma chronique ici

‎30-11-2021 11:49

Re: Rien ne t'appartient de Nathacha Appanah

Merci pour le conseil @JG69 J'ai adoré ce livre et voici ma chronique :

 

A vingt ans, Tara a vécu tellement de choses que c’est un miracle d’en être revenue et d’avoir réussi à être heureuse aux côtés Emmanuel pendant 15 ans.

Jeune, elle connait le bonheur d’une famille aimante, la joie d’être une enfant choyée. Mais elle vit également l’horreur des exactions politiques et la douleur de l’enfermement. Devenue une adolescente « enragée », elle croise la route du Garçon dont elle s’éprend follement. Puis « femme gâchée », elle vit l’esclavage, la faim, le manque et survit à la déferlante d’une vague meurtrière qui brise son pays.

Si « Rien ne lui appartient ici », elle possède une indéfectible capacité à aimer les autres qui l’aide à se relever de tout.

Car l’amour est omniprésent dans l’histoire de cette jeune femme cultivée et passionnée de danse, il est la clé de sa reconstruction, de sa renaissance. Il lui permet d’oublier les souffrances et de continuer à vivre, malgré le poids des épreuves passées. Mais l’équilibre est bien précaire et l’amour est d’une extrême fragilité. Un rien peut le briser, laissant ressurgir les souvenirs douloureux.

Ce roman d’une sensibilité à fleur de peau nous plonge dans l’univers sensuel, poétique et violent de Natacha Appanah et le personnage secret et meurtri de Tara est d’une beauté et d’une grandeur inoubliables.

Aujourd’hui, je referme Rien ne t’appartient avec émotion et l’image de cette danseuse hindoue aux pieds nus reste gravée dans mes pensées.

‎05-12-2021 19:34

Re: Rien ne t'appartient de Nathacha Appanah

Plusieurs mois après ma lecture ce roman reste gravé dans ma mémoire, ce qui n'est pas si fréquent que cela...

Les dernières discussions
Tout afficher >

Les membres favoris du mois

Tout afficher >