Sur la route de Jack Kerouac

‎10-01-2021 14:26

Sur la route de Jack Kerouac

sur-la-route-9782070444694_0.jpg

Voici un Roadmovie, Sal Paradise vétéran par faire un roadtrip dans l'ouest américain, en quête de liberté, d'une nouvelle bouffé d'air. Sal va rencontré de nouvelles personnes afin de reprendre du plaisir dans sa vie.

 

 

Sur la route" est centré sur le personnage obscur et fascinant de Dean Moriarty, alors considéré comme le chef de file de la Beat génération.

 

Sal Paradise alias Jack Kerouac et Dean Moriarty alias Neal Cassady 

 

Dans le rouleau original, Kerouac n'a même pas pris la peine de modifier les noms réels des protagonistes, ainsi Neal Cassady, Allen Ginsberg et autres apparaissent directement sous leur véritable identité

En révolte contre l'hypocrisie morale de l'Amérique bien-pensante, Jack Kerouac parcourt les États-Unis à la recherche d'un nouveau mode de vie.

Le livre sortit en 1957, année mémorable à plus d'un titre, mais en particulier pour l'envoi dans l'espace du fameux satellite artificiel soviétique nommé Spoutnik. Il n'en fallut pas plus à un journaliste pour imaginer le terme de " beatnik " afin de qualifier ces sortes d'électrons libres déguenillés ayant la bougeotte.
Kerouac lui-même expliqua dans une interview que le terme " beat " faisait référence selon lui à trois notions combinées : la première provient des populations noires du métro de New York, littéralement les " battus ", oubliés du rêve américain, croupissant dans la misère et l'absence de perspective, mais caractérisés par une sorte d'insouciance, une bonne humeur et une fraternité de tous les instants, couplée à une sérieuse tendance à chanter pour un oui pour un non.
La seconde provient de la notion de pulsation, de " battement ", terme qui évoque le cœur, mais aussi et surtout la rythmique du jazz, dont la prose spontanée de Kerouac se veut l'équivalent littéraire des improvisations propres à cette musique. Enfin, n'oublions pas que Kerouac était francophone et que le français était même sa langue maternelle et donc que le terme " beat " fait également écho au terme français " béatitude " dans son sens d'émerveillement simple et naturel devant le spectacle de la nature (humaine ou rencontrée sur la route).

 

Découvrir sur Cultura.com

 

2 Réponses 2
‎10-01-2021 02:06

Sur la route - le rouleau original, de Jack Kerouac

Sur la route.jpg

 

Alors oui je sais, ce n’est qu’une voie rapide de Bretagne et pas la mythique Route 66, mais je ne pouvais pas présenter ce roman à moins d’un mètre du macadam et de 100 km/h, car imaginez le contexte de son écriture, tapé à la machine en moins de trois semaines sur un rouleau ininterrompu de 40 mètres de long, un seul paragraphe sans retour à la ligne, le minimum de ponctuation, du bop dans les oreilles et de la benzédrine dans les veines ! Il a fallu une folie hallucinée pour produire un tel monument mais la folie du lecteur serait de ne pas privilégier cette version de « Sur la route » sous-titrée « Le rouleau original » car il a fallu attendre 50 ans pour que cette version la plus fidèle possible au tapuscrit initial parvienne jusqu’à nous, et ce n’est qu’en 2010 que sa traduction française a été publiée par Gallimard. La version sortie en 1957 avait été significativement modifiée par les éditeurs en regard du rouleau de Kerouac qui était impubliable tel quel, certains passages parmi les plus choquants pour l’époque ayant été expurgés ou édulcorés, comme l’abus d’alcool, de drogues, la prostitution, la relation homosexuelle entre Neal Cassady et Allen Ginsberg… L’identité des réels protagonistes avait été travestie également : Dean Moriarty était l’alter ego de Neal Cassady, Carlo Marx celui d’Allen Ginsberg, Sal Paradise un pseudonyme pour Jack Kerouac lui-même… Dans le rouleau original, plus de censure, plus de masque, juste une folie formelle et décadente à la hauteur des élans libertaires de ces comètes lancées sur la route à travers les nuits américaines. La musique braille, les excès s’enchaînent, le s.e.x.e (j'anticipe la modération automatique !) s’émancipe, les consciences s’éveillent au fil de ces lignes interminables qui filent comme autant de routes sans fin et font de ce récit déjanté un état d’esprit, presque une religion, et surtout, une œuvre emblématique de la Beat Generation !

‎19-01-2021 14:03

Re: Sur la route - le rouleau original, de Jack Kerouac

Bonjour @dvall ! Merci pour ce coup de cœur ! Il existe déjà un avis sur le forum à propos de ce livre. Je me permets donc de déplacer le vôtre sous celui déjà existant afin que les lecteurs puissent profiter de vos deux avis. Smiley heureux A très vite

Les dernières discussions
Tout afficher >

Les membres favoris du mois

Tout afficher >