Tokyo ville occupée - David Peace

‎02-05-2016 15:42

Tokyo ville occupée - David Peace

Le 26 Janvier 1948, le Docteur Yamaguchi Jiro, du ministère de la Santé publique, se présente à la porte de l'agence Shiinamachi de la Banque Impériale. Envoyé par le lieutenant Parker il a pour consigne d’immuniser tout le personnel de la banque contre la dysenterie et de désinfecter les lieux. Un antidote extrêmement puissant est administré en deux temps aux 16 employés de la banque. Après l’amertume du premier traitement, ce sera les haut-le-cœur, les vomissements, les convulsions puis la mort au second traitement. Bilan : 12 morts, 4 survivants, des milliers de yens dérobés. Séance de spiritisme en 12 actes, 12 chandelles. Histoire de fantôme qui prend lieu dans l’immédiat après-guerre, dans un japon humilié, occupé. « L'Écrivain » rencontre tour à tour les protagonistes de ce fait divers monstrueux. Victime, Enquêteur, Survivant, Assassin, et ceux qui tirent les ficelles dans l’Ombre viendront sous « la porte noire », dans « ces ombres moites », nous raconter leurs histoires. Tokyo, dans cette ville en cendre, Ville Occupée, Ville Meurtrière, Ville Fictive, Ville oCcULTE, Ville Morte, l’assassin est pourchassé, débusqué et condamné. L’enquêteur est sûr de lui, Hirasawa Sadamichi, peintre aquarelliste de son métier, déjà condamné pour escroquerie, avoue son crime. MAIS, les survivants auront du mal à reconnaître en lui le coupable ET après les aveux viendra la rétractation. Puis à la Lumière des chandelles l’histoire, la VRAIE Histoire ?, se fera jour. Par fragment, les pièces du puzzle s’emboîtent. Le médium appelle ceux qui tissent leurs toiles dans l’ombre. Officier Américain, Mafieux, Illuminé, Journaliste, envoyé Soviétique, dessinent les contours d’un complot qui va bien au-delà du braquage de la Banque Impériale. Comme à son habitude David Peace part d’un fait divers réel pour construire son livre (comme dans l’excellent Red riding quartet ou GB 84). Deuxième opus sur une trilogie consacrée au Japon d’après guerre, Tokyo ville occupée continue l’exploration de cette époque, et nous dévoile une page terrible de l’histoire du Japon. Dans ce livre, on retrouve tout le talent de Peace, qui bouscule le lecteur, varie les styles, travaille la mise en forme de son texte (Italique, majuscule, gras, retours à la ligne), use et abuse des répétitions, entrecroise et entremêle les récits pour créer une atmosphère et captiver. Le visionnage de l’interview de David Peace sur le site des éditions Rivages est vivement recommandé ! : http://www.payot-rivages.net/livre_Tokyo-ville-occupee-David-Peace Lire un extrait (chez Rivages) Retrouvez ce livre sur www.cultura.com

Tokyo-ville-occupée-David-Peace.jpg
Les dernières discussions
Tout afficher >
@CharlotteV , @LeaCultura , voici une nouvelle participation au [CHALLENGE] Lire 5 BD en 2 mois.   ...
...roposition très différente de mes publications habituelles, avec ce pe...
Ce n'est pas le meilleur roman de Françoise Bourdin, mais Cependant qui reste agréable à lire  et un style différen...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >