Tsubaki, de Aki Shimazaki

‎24-04-2022 18:17

Tsubaki, de Aki Shimazaki

En clin d'œil aux fleurs de camélias tant appréciées par la mère de Namiko, je n'ai pas pu m'empêcher de photographier ces mêmes fleurs qui tombent en parterres écarlates dans notre propre jardin...En clin d'œil aux fleurs de camélias tant appréciées par la mère de Namiko, je n'ai pas pu m'empêcher de photographier ces mêmes fleurs qui tombent en parterres écarlates dans notre propre jardin...

 

Premier livre de la première pentalogie de Aki Shimazaki, intitulée « Le poids des secrets », « Tsubaki » est aussi le nom japonais du camélia. La narratrice de ce récit se nomme Namiko. Elle tient un magasin de fleurs autrefois géré par sa mère. Cette dernière a survécu à la bombe atomique de Nagasaki et elle arrive aujourd’hui à la fin de sa vie, habitée par l’envie de parler de choses qu’elle a toujours gardées sous silence. Interrogée par son petit-fils, la grand-mère évoque le conflit entre le Japon et les États-Unis, débattant étrangement du sens et du poids d’actions tragiques en apparence inévitables. À la mort de sa mère, Namiko reçoit deux enveloppes. Elle doit remettre la première à un oncle dont elle ignorait l’existence. La seconde contient les confessions de sa mère, racontant sa vie durant la guerre, son premier amour, ainsi qu’un terrible et inavouable secret.

 

« Il y a des cruautés qu’on n’oublie jamais. Pour moi, ce n’est pas la guerre ni la bombe atomique. »

 

Malgré un commencement qui m’a paru passablement maladroit, avec ce dialogue un peu docte où la grand-mère disserte sur la guerre avec son petit-fils, j’ai parcouru avec plaisir les pages de ce court récit. J’ai suivi Namiko dans la lecture des confessions de sa mère, évoquant sa jeunesse au cœur d’un Japon bombardé et bientôt profané par l’atome. Il est question ici d’adultère et d’amour impossible, d’un acte terrible dont on ne sait s’il fut une nécessité ou un châtiment. J’ai retrouvé dans ces pages l’élégance simple du style de Aki Shimazaki. C’est une écriture sans prétention, sans artifice, qui permet de s’immerger avec beaucoup de pudeur dans l’émoi des personnages. C’est le second roman que je lis de cette autrice, chez laquelle j’apprécie cette absence de jugement qui laisse le lecteur libre de se confectionner sa propre opinion sur les événements relatés. Je suis maintenant curieux d’en apprendre davantage sur les autres personnages de ce cycle…

 

Tsubaki - Le Poids des secrets - 1 - 9782330139858 | Cultura

6 Réponses 6
‎24-04-2022 19:38

Re: Tsubaki, de Aki Shimazaki

@dvall oui tu as raison, c'est une autrice à découvrir. Je trouve que son écriture accessible peut être une bonne entrée en matière pour les lecteurs désireux de découvrir la littérature japonaise qui n'est pas toujours facile.

 

Pour ma part, j'ai beaucoup de mal avec Yôko Ogawa. 

‎24-04-2022 21:58

Re: Tsubaki, de Aki Shimazaki

Effectivement, @MAPATOU, Aki Shimazaki est abordable par tous, ce qui fait très certainement que ses romans sont si plébiscités. Elle est un peu en marge de la littérature japonaise cependant, parce qu'elle vit au Québec et écrit en français, mais on retrouve cette touche si particulière au style nippon qui doit beaucoup aux marqueurs culturels et au détachement des personnages, même si cela reste difficile à définir sans caricature. Bien sûr, le style de Shimazaki n'a rien à voir avec celui d'auteurs japonais "classiques". Cela reste de la littérature populaire (sans jugement péjoratif). Je n'ai encore jamais lu Yôko Ogawa, cependant. Il faudra que j'essaie. Je crois que vous connaissez aussi Ito Ogawa, l'autrice de "La papeterie Tsubaki"...

‎25-04-2022 08:18

Re: Tsubaki, de Aki Shimazaki

Bonjour @dvall et @MAPATOU 

 

Etant totalement novice en littérature japonaise, je sens que ce roman pourrait me plaire, d'autant que vous le considérez tous les deux d'accès facile.

"Premier livre de la première pentalogie de Aki Shimazaki, intitulée « Le poids des secrets »" : savez-vous si les quatre autres romans sont déjà édités en français @dvall ?

Merci pour cette découverte.

‎25-04-2022 09:21

Re: Tsubaki, de Aki Shimazaki

Bonjour @soff78, les trois premières pentalogies sont éditées en français chez Actes Sud, en grand format ainsi que dans leur collection poche Babel. La quatrième pentalogie, débutée avec Suzuran et Sémi (commenté ici récemment) est aussi disponible en français. Le prochain tome devrait sortir entre la fin 2022 et 2023.

‎25-04-2022 10:13

Re: Tsubaki, de Aki Shimazaki

@dvall Oui j'apprécie particulièrement les romans d'Ito Ogawa.

 

@soff78 Les romans d'Ito Ogawa sont aussi un bon vecteur pour découvrir la littérature japonaise.

 

                                             

 

   

‎25-04-2022 10:25

Re: Tsubaki, de Aki Shimazaki

Merci beaucoup @MAPATOU pour toutes ces précisions, je prends note de tout ça!!