" Miss Eliza" d'Annabel Abbs

‎08-12-2023 19:18

" Miss Eliza" d'Annabel Abbs

Mi-Eliza.jpg

 

CœurCœurCœur

https://www.cultura.com/p-miss-eliza-9782357206663.html

 

Annabel Abbs est une autrice anglaise qui écrit des romans biographiques. J’avais lu en 2020 « Frieda, la véritable histoire de Lady Chatterley.

 

Pour ce roman, qualifié par le New York Times de « l’un des meilleurs romans historiques de l’année », Annabel Abbs a choisi de nous faire découvrir la vie d’Eliza Acton, première auteure de cuisine moderne.

 

Le roman démarre à Londres en 1835. Eliza Acton y vit avec ses parents. Célibataire, la jeune femme a déjà publié un recueil de poésie. Elle espère que son éditeur acceptera les nouveaux poèmes qu’elle est venue lui présenter. Or, après un refus catégorique, ce dernier lui propose d’écrire un livre de recettes de cuisine. Mais Eliza se sent profondément poétesse pas cuisinière.

 

Son père ayant fui en France en raison de sa faillite, Eliza doit partir s’installer dans un petit village du Kent où elle ouvrira une pension de famille afin de survivre. C’est ainsi que la jeune femme va commencer à s’intéresser à la cuisine.

 

Aidée de la jeune Ann Kirby qu’elle a embauchée comme assistante, Eliza va finalement se prendre de passion pour la cuisine et rédiger de 1835 à 1845 un livre de recettes considéré  » comme le plus grand livre de cuisine britannique de tous les temps » (Bee Wilson The Telegraph). Elle fut une grande novatrice et c’est à elle que l’on doit que les ingrédients soient listés en tête de la recette et non pas à la fin, par exemple.

 

Ce que j’ai trouvé intéressant dans ce roman, c’est la découverte de la vie de cette jeune femme, issue de la bourgeoisie anglaise, sa motivation et sa détermination à ne pas se laisser enfermer dans un rôle d’épouse qui l’étoufferait alors que sa mère cherche à l’y contraindre pour sauver économiquement leur famille.

 

Le personnage d’Ann Kirby incarne quant à lui les difficultés quotidiennes des « petites gens » pour survivre.

 » Miss Eliza » dresse un tableau réaliste de l’Angleterre du milieu du XIXème siècle. Même si je n’ai pas trouvé l’écriture enthousiasmante (peut-être en raison de la traduction), j’ai passé un moment fort intéressant à lire ce roman.

 

Cultura Toulon
Les dernières discussions
Tout afficher >
@CharlotteV , @LeaCultura , voici une nouvelle participation au [CHALLENGE] Lire 5 BD en 2 mois.   ...
Il n'est jamais trop tard pour dire « je t'aime ».Infirmière de nuit, Stella côtoie de nombreux patients en fin de vie. ...
Est-ce que cela vous dérange quand il y a très peu de dialogues dans un livre? Pour ma part, j'aime bien qu'il y en ait...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >