22/11/63 - Stephen King

22/11/63 - Stephen King

Dallas, 1963. Qui a véritablement tiré sur J.F. Kennedy ?

Nous voilà projetés au début des années 60. Cuba, la guerre froide et les menaces nucléaires, les émeutes raciales, la guerre du Vietnam. Or quelques décennies plus tard, ou quelques heures plus tôt dans un monde parallèle, Jake, un prof un peu marginal qui fait des heures sup dans une ville de l’Amérique profonde ne se doute pas que ses séances déprimantes de correction de copies vont le conduire dans un stupéfiant voyage dans le temps. La clé des songes est dissimulée quelque part dans une caravane-restaurant d’un marchand de burgers. Al, le patron qui tient cette cambuse est devenu son pote. Jake veut bien sortir de sa vie ordinaire et se laisser tenter par le souvenir savoureux d’une bonne bière. Malgré l’« accès interdit », il franchit la limite. Avoir le courage de prendre les virages de la vie à 180°, se dit-il. Alors Jake ose avancer sur les marches de cet escalier hypothétique pour basculer dans l’inconnu... Hallucinations ? Pouvoirs de suggestion ? Brèche dans le passé ? Mieux ! le devoir de changer le cours de l’Histoire. Yes, you can ! Une mission de la plus haute responsabilité attend notre Jake et il ne pourra pas refuser. Il a promis : sauver Kennedy et tout va changer ! C’est comme ça qu’il se retrouve au pays des armes à feu, au Texas, avec des voisins cinglés et trop d’occasions de diversion. Rien ne se passe jamais comme prévu avec l’effet papillon ! Retrouvez ce livre sur Cultura.com 22/11/63 - Stephen King - Editions Albin Michel



22-11-63-Stephen-King.jpg
2 Réponses 2
Highlighted

Re: 22/11/63 - Stephen King

entre science fiction et réalité on lit page après page pour découvrir la tournure qu'aurait pu prendre l'HISTOIRE...

Highlighted

Re: 22/11/63 - Stephen King

Que se passerait-il si le 35ème président des États-Unis n’était pas mort en 1963 ? Humm? Voilà un postulat qui laisse songeur...Je suis fan des histoires de voyage dans le temps (qui ne l’est pas?), que ces derniers se réalisent à l’aide d’une voiture qui carbure au plutonium (qui a dit pelures de bananes?) ou comme ici, par une étrange faille planquée dans la remise d’un diner, derrière des cartons de sauce ketchup.Mais bon, vous vous en doutez, modifier ne serait-ce que d’un chouia le passé, entraine de graves conséquences (l’effet papillon toussa toussa). Qui plus est, le passé est coriace et résiste farouchement à tout changement...Installez-vous confortablement et dégustez ce bon gros roman.

Les dernières discussions
Tout afficher >