Assassins! de Jean-Paul Delfino

Assassins! de Jean-Paul Delfino

Assassins!.jpg

 

Bonjour,

Je viens de terminer "Assassins!" de Jean Paul Delfino.

Ce roman se passe en 1902, au moment de la mort de Zola. Le grand auteur sent la vie partir et nous livre ses sensations, du moment, ses doutes, ses questions sur ce "pourquoi maintenant". En parallèle, on découvre la vie de Zola, son enfance difficle, les traces du père, les origines italiennes qui le poursuivent. On découvre aussi ses opposants qui manigancent dans l'ombre. Et si cette mort était un assassinat?

Je ne connaissais pas du tout Jean Paul Delfino, mais son écriture m'a beaucoup plus, c'est très vivant, on dirait une discussion de café. Du coup, on se s'ennuie jamais, même quand le récit se fait plus politique.

Je conseille vivement ce livre pour en savoir plus sur le grand Emile Zola, et aussi pour se rappeler que la France de l'époque n'était pas très jolie-jolie.

Sophie

 

A découvrir sur Cultura.com

6 Réponses 6

Re: Assassins! de Jean-Paul Delfino

Un sujet intéressant, merci @soff78... Cependant je suis assez réticent avec les romans dont l'écriture se rapproche trop de la langue parlée. Est-ce le cas ou le style va-t-il au-delà de l'impression "conversation de bistro" ?

Re: Assassins! de Jean-Paul Delfino

Dans "Assassins!", l'écriture reste de la vraie écriture @dvall. Je cherchais à exprimer une verve, une vivacité de ton, des points d'exclamation, des interpellations, des interjections. L'auteur peut avoir aussi des comparaisons fleuries ou des expressions typiques de région. Voyez-vous ce que je veux dire?

 

Il y a peu, j'ai lu "Un barrage contre le Pacifique" de M. Duras. J'ai été très étonnée de la familiarité du vocabulaire et des tournures de phrases employées. Dans ce cas, j'estime qu'on est très proche du langage parlé, pensé même. Il n'y a que peu de ponctuation, tout cela semble jeté sur le papier comme on jetterait ces quatre vérités à quelqu'un.

Re: Assassins! de Jean-Paul Delfino

Merci pour ces précisions, @soff78, c'est très clair maintenant. Je vois ce que vous vouliez exprimer. Et bel exemple que Duras. Il y a aussi des romans où le langage parlé, "vulgaire" au sens populaire, passe très bien et colle complètement à l'histoire. Comme avec L.F. Céline ou J.D. Salinger...

Re: Assassins! de Jean-Paul Delfino

J'ai aussi beaucoup aimé ce roman @soff78 et je vous le conseille sans hésiter @dvall  

Voici ma chronique :

Au-delà de sa gigantesque œuvre naturaliste des Rougon-Macquart et de son fameux « J’accuse » pour la défense de Dreyfus, je ne connaissais que peu de choses de la vie et des engagements d’Emile Zola.

Dans un contexte politique où les différentes ligues d’extrême droite complotent pour renverser la III ème République, Zola concentre tellement de détracteurs que sa mort officiellement accidentelle, laisse planer le doute d’un assassinat perpétré par des complotistes antisémites.

C’est ce que démontre cet essai romancé de Jean-Paul DELFINO, dans une analyse politique et journalistique, qui m’a plongée dans une époque honteusement antisémite, où la banalisation du racisme et l’impunité de ses militants m’ont profondément choquée.

Les circonstances de la mort de l’écrivain sont ponctuées de retours en arrière sur ses parents, sa jeunesse et ses amours, mais ce sont bien ses derniers jours qui sont le sujet de ce récit.

L’enfance d’exclusion et l’adolescence de privations de Zola, m’ont néanmoins fait comprendre comment un jeune homme que rien ne prédestinait à être bientôt l’un des plus grands auteurs français, a choisi de devenir, par l’écriture, le «porte-parole d’une humanité en souffrance ».

Une chronique passionnante et un roman très bien écrit, qui m’a fait vivre au cœur de ce scandale d’Etat et m’a donné envie de le faire connaître autour de moi, à tous grands amateurs de la littérature française.

Re: Assassins! de Jean-Paul Delfino

Merci à toutes les deux pour le croisement de vos avis respectifs, @soff78 et @IsaPouteau. J'irai donc certainement découvrir cet auteur que je ne connaissais pas. Entre "Assassins !" et "Les voyages de sable" mon cœur balance...

Re: Assassins! de Jean-Paul Delfino

J’ai beaucoup aimé ce livre qui relate avec beaucoup de détails et de façon très vivante la vie et la mort de Zola. Les éléments étayant l’assassinat de Zola sont plus que plausibles rendant la thèse très vraisemblable.
Un livre à recommander pour revivre la vie de Zola et de son époque qui fait étrangement écho à notre période actuelle.