Bienvenue à Oakland - Eric Miles Williamson

Bienvenue à Oakland - Eric Miles Williamson

Bienvenue dans la vie de T-Bird Murphy, dans les bas-fonds d’Oakland, ville ouvrière de l’autre côté de la baie de San Francisco où la violence et le racisme y sont permanents, le jazz et l’espoir omniprésents, où les gens sont revenus des rêves de la société de consommation américaine. Totalement hors des conventions littéraires, Eric Miles Williamson dépeint avec rage et une bonne dose d’humour le quotidien de ceux qui n’ont pas adhéré à l’American way of life. Ce roman fait partie de l’opération “100% Passionné ou 100% remboursé” (détails ici) Présentation de l’éditeur : États-Unis, de nos jours. T-Bird Murphy, la quarantaine, fils d’immigrés irlandais, se terre dans un box de parking. On le soupçonne d’un crime qu’il n’a peut-être pas commis.  Incarnation du quart-monde occidental, T-Bird écrit sa rage. Un long monologue intérieur, animé par les figures de son passé, qui vient tromper sa solitude et mettre des mots sur la violence de l’exclusion. T-Bird a grandi dans le ghetto noir et mexicain d’Oakland, une ville industrielle qui rejette les Noirs, les Chicanos et les Blancs pauvres vers les décharges, sur les bords pollués de la baie de San Francisco.  Pour faire mentir le destin, il a sacrifié à la sainte trinité : études, mariage et consommation. Il a fait tous les petits boulots, vécu dans les pires conditions. Mais on n’a jamais voulu voir en lui que l’enfant de ses origines, fauteur de troubles en puissance. Renvoyé à sa misère et du fond du chaos qui l’a englouti, il revendique la déchéance comme nouvelle forme de liberté, et la solidarité comme espérance de dignité. Eric Miles Williamson est natif d’Oakland, la ville de Jack London qui fut, comme lui, ouvrier de chantier. Aujourd’hui critique littéraire et professeur de littérature à l’université, il est auteur de romans noirs remarqués, dont Noir béton (Fayard, 2008). Il dénonce le rêve américain avec une poésie mêlée de rage qui n’est pas sans rappeler Céline, Henry Miller et Cormac McCarthy. Bienvenue à Oakland - Eric Miles Williamson - Editions Fayard


Bienvenue-à-Oakland-Eric-Miles-Williamson.jpg
Chef de produit Littérature chez Cultura
1 Réponse 1

Re: Bienvenue à Oakland - Eric Miles Williamson

J'ai trouvé la plume de Williamson plus agressive que convaincante...
Les dernières discussions
Tout afficher >